Next Génération

Forum consacré à la Bande-Dessinée Les Légendaires de Patrick Sobral et Les Légendaires Origines dessinée par Nadou.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les légendaire : Birth of the Children

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Les légendaire : Birth of the Children   Jeu 5 Mai - 1:44

Je commence donc cette nouvelle fic. Je m'inspire beaucoup de Final Fantasy 7, voilà. Bonnne lecture.


Enfin. C’était enfin terminé. Après deux mois à la cour d’Orchydia, les légendaires retournaient à Larbos. Le suicide de Vangelys et la révélation sur sa machination avait permis aux héros de retourner à Oroban. Ils étaient en vue de la capitale. Les tours bleutées du château de la mégapole se découpaient à l’horizon.
- Je te préviens Jadina, tu ne fais ne serait-ce qu’évoquer une nouvelle mission, je t’étripe ! lança Gryf.
- Ne t’inquiète pas, répondit la brune. Vacances pendant une semaine au programme.
- On va où ?
- Ca se discutera. Répondit Shymi. On verra qui décide.
- Le premier qui propose Orchydia est éventré, lança avec humour Ténébris.
- Bon, la ferme ! lança Razzia , on arrive aux portes.
Les 5 amis entrèrent sans problème dans la ville. Ils prirent une chambre à l’auberge des trois licornes et après avoir bu et mangé, il partirent dormir.




Larbosa finissait de rédiger la lettre diplomatique a Kynder. Il était de tradition d’envoyer une lettre pour le décès d’une souveraine comme Adeyrid. Soudain, il se sentit prendre de la hauteur, comme si le sol s’éloignait. Il tourna la tête vers un miroir : Ses cheveux avaient blanchis, il avait grandi et ses vêtements avec. Il était redevenu adulte.
- Il est bon de se voir sous tous les angles, n’est ce pas, de revoir enfin son corps originel.
Le roi se tourna vivement vers l’entrée de son bureau, normalement fermée à double tours. Un homme se trouvait dans l’encadrement de la porte. Il pouvait avoir tout au plus trente ans. Une impression glaçante et mortelle se dégageaient de cet homme a la carrure impressionnante. Il mesurait environ un mètre 90. Ses longs cheveux argentés encadraient un visage froid et impénétrable. Les pupilles de ses yeux verts étaient vendu, comme celles d’un chat. Il portait un long manteau noir rattaché par deux lanières de cuir. Des épaulettes argentées surmontaient ses bras musclés. Il portait un long pantalon noir et était chaussé de bottes de la même sombre couleur. Le plus impressionnant chez lui était sans aucun doute son long sabre de plus de deux mètres fixé dans son dos. Cet homme était effrayant. Larbosa ne pouvait dire pourquoi, mais une impression de mort se détachait de l’inconnu.
- Que voulez-vous dire, interrogea Larbosa, où est le faucon qui garde cet pièce ?
- Votre soldat a prit un repos éternel répondit l’homme, amusé. Je suis celui qui vient d’inverser l’accident Jovénia.
- Et vous venez pour une récompense ?
- Ma seule récompense sera votre tête !
Le long katana de l’homme quitta son dos et a une vitesse inouïe, la Masamune se planta dans la gorge du Roi.
- Pourquoi … ? murmura le viel homme avant de s’écrouler face contre terre.
- Pour bien des raisons ! se moqua l’argenté.

Il ouvrit une des fenêtres et soudain, une longue aile noire jaillit de son dos. Il plongea dans le vide et, se rétablissant de justesse, il disparut dans la nuit.

____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?



Dernière édition par Wesker le Sam 3 Déc - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Re: Les légendaire : Birth of the Children   Jeu 26 Mai - 4:29

- Demandez la gazette de Larbos !!! La malédiction de Jovénia levée !!! L’assassinat du roi Larbosa !!! Demandez !
Les légendaires se trouvaient avec Ikaël dans le bureau du Roi. Le seul objet abandonner par le tueur était un long katana de deux mètres de longs. Personne ne savait à qui il pouvait appartenir même si le chef des faucons d’argents était sur d’avoir déjà vu la lame.
- Commandant ! fit un faucon essoufflé, un homme désir vous voir, il dit que c’est important.
- Fais le entrer ! enjoignit le roux.
Au même instant, l’homme entra dans la pièce. Il était blond avec des cheveux en piques. Ses grands yeux bleu azur brillaient sous sa chevelure. Il portait un pull noir, sans manche, des gants noirs et un pantalon de la même couleur. Il était chaussé de botte en cuir. Une dangereuse épée broyeuse était fixée dans son dos.
- Vous êtes ? interrogea le commandant des faucons.
- Je me nomme Cloud Strife. Je suis un ancien Soldier.
- Vous ? Un Soldier ?
- Oui, de première classe.
- Que puis je pour vous dans ce cas là ?
- Me laisser vous aidez.
Cloud prit l’arme et la soupesa puis fit un ou deux mouvement avec réduisant en miette un cadre représentant l’ancien roi Falaziz, père de Larbosa.
- Sephiroth murmura-t-il.
- Qui ? interrogea Jadina.
- Sephiroth, répéta le blond, un Soldier de première classe.
- Sephiroth ?? hurla Ikaël incrédule.
- Lui-même, sa Masamune en témoigne.
- Mais qui est ce ? s’énervèrent les 5 légendaires.
- Sephiroth était un Soldier qui est aujourd’hui entrer dans la légende car il mit fin à lui seul à la guerre de Wutaï. Répondit Cloud.
- C’était il y a 7 ans non ? demanda Razzia.
- Exact, cet homme était également le meilleur ami de Danaël, dit Ikaël.
- Danaël et lui se connaissaient ? dit Jadina, incrédule.
- Oui, ils étaient tous deux membres du Soldier. Expliqua le blond.
- Mais Dan’ est un faucon d’argent !coupa Gryf.
- Faux, Danaël était un Soldier, et un ami très proche, dit Cloud. Il a déserté lors de la mission qui nous a réuni avec les faucons. Il vous a sauvé princesse et peu après, les légendaires ont été crée.
- Et le rapport avec Sephiroth ? demanda Ténébris.
- Sephiroth était le général suprême du Soldier. Il a disparu il y a 3 ans, peu après la mort d’Anathos.
- Je ne comprends toujours pas ?
- Je vais tenter de vous expliquer, j’ai été envoyé avec Sephiroth à cause d’une chose étrange, nous avions trouvé un signe de vie de Danaël au village de Nieblheim.




Flash Back : ON
Le convoie de culbutar avançait lentement sur la piste de terre battue qui faisait la liaison entre Oroban et Nieblheim. Cloud était assis sur une des imposantes bêtes, largement en travers de la selle, n’ayant aucune crainte de tomber. Sur un autre, Sephiroth était carrément allongé sur le mastodonte, les yeux a demi fermés.
- Dit Sephiroth, je peux te poser une question ? demanda le plus jeune.
- Même si je réponds non, je sais que tu me la poseras, je t’écoute.
- Et bien, tous les membres du Soldier savent à peu près qui est la famille de ses camarades d’armes et autres mais de toi, je ne sais rien sur le passé avant le Soldier.
- Tu veux donc en savoir plus ? Très bien. Je suis né dans le petit village de Chérubelle, à l’ouest d’Oroban. Le nom de ma mère était Jenova, elle est morte peu à près ma naissance. Mon père, je ne l’ai pas connu. J’ai été adopté par Lucretia Crescent, une femme très douce et très sympathique. Après qu’elle soit morte d’une tumeur au cerveau, je suis parti pour Oroban où j’ai été engagé dans le Soldier. J’ai rapidement gravit les échelons, tu connais la suite je suppose ?
- Qui ne la connaît pas ?
- Un point pour toi, sourit l’argenté.
Soudain, le convoi pilla net. Une tension régnait dans l’air et rendait les mastodontes nerveux.
- Qu’est ce qui se passe encore ? soupira Cloud.
- Surement une bande de brigand, on va leur faire la peau ?
- Pourquoi attendre ?
Les deux amis sautèrent de leur monture et se mirent à la tête du convoi. Les pillards étaient treize. Pas assez pour survivre assez longtemps. Sephiroth agit le premier. A une vitesse inouïe, il dégaina sa Masamune et décapita deux brigands et en embrocha trois en un coup tellement l’arme était longue. Les autres, figés sur place ne virent pas la lourde épée broyeuse de Cloud tranchées trois d’entre eux de long en large. Dès qu’ils s’aperçurent du début de carnage, les 5 survivants prirent la fuite. Le combat n’avait même pas durée une minute.


- Vous avez tué autant d’homme en si peu de temps ? dit Shymi, stupéfaite.
- Ce ne fut pas très compliqué. On est ensuite arrivé à Nieblheim. On a alors pris la décision de visiter le réacteur magique.
- Le quoi ? demanda Gryf.
- Le réacteur magique, reprit Ikaël. C’est une installation qui permet d’extraire des sources d’un produit nommé le mako qui est utilisé par les militaires de Larbos dans la fabrications des armes et armures.
- Sephiroth s’est enfermé dans la salle d’archives du réacteur reprit Cloud, où il est resté environ trois jours sans boire et sans manger. Le lendemain du jour où il est enfin sorti, je suis allé me balader dans la montagne : je n’aurais jamais cru possible ce que j’ai vu.


Cloud venait de descendre de la montagne. Dès qu’il avait vu Nieblheim qui commençait à bruler, il avait couru le plus vite possible pour rejoindre le petit village.
- Cloud ! cria soudain une voix.
- Dan … aël ? dit le blond stupéfait.
C’était bien lui. L’ex leader des légendaires était bien là, face à lui, en chair et en os.
- Qu’est ce qui s’est passé ? demanda le guerrier de Larbos.
- J’ai peur de le savoir. Sephiroth et moi étions venus pour te retrouver car des rumeurs disaient que tu étais en vie.
- Où est-il ?
- Je l’ignore.
Un homme sorti soudain des ruelles embrasées en courant. C’était un véritable colosse, large d’épaule. Il avait des cheveux d’un noir d’encre lissé avec soin et des yeux verts glacials.
- Vous êtes le Soldier ? demanda-t’il en tremblant.
- Oui, pourquoi ?
- Parce que, je me suis caché et j’ai tout vu : c’est Sephiroth qui a allumé l’incendie.
Les deux autres furent figés sur place par les dires de l’homme. Leur ami, responsable de ce carnage ? Ca n’avait aucun sens !
- Il est parti pour le réacteur mako, je vous en prie, arrêter le !
Tel un même homme, les deux amis coururent dans les flammes, vers la structure rouge au sommet de la montagne.
Après de longues minutes de course, leur vitesse décuplé par le chagrin et la haine, ils avaient atteint le réacteur. C’était une structure rouge constitué d’abord d’une tour d’où sortait une fumée blanchâtre dont la partie inférieur était occupé par une centrale d’épuration de mako. La tour d’environ 50 mètres de hauts était entourée de plusieurs bâtiments servant pour la plupart à la recherche dans la génétique. Cloud se saisit de l’épée broyeuse et démolit la porte d’un coup sec. Ils coururent dans le dédale de couloir pour arriver face à la tour. Sur le coté, une jeune femme inconsciente était étendue. Ils n’avaient hélas pas le temps de l’aider : ils devaient arrêter Sephiroth ! Ils firent sauter une nouvelle porte et se retrouvèrent au cœur de la tour. Sephiroth était là, devant une machine sophistiqué portant l’écriteau JENOVA. Puis soudain, sa Masamune siffla, détruisant l’engin. Il se retrouva face à un bloque de glace conservé dans un cercueil de cryogénisation. En plein cœur de la glace, se trouvait JENOVA. Elle avait beau avoir le visage serein, ses organes vitaux étant extérieurs, c’était une abomination. Son visage ressemblait étrangement à celui de la Prophétesse.
- Mère, exalta Sephiroth, j’ai eu une idée géniale, nous partons pour la terre promise !
- Sephiroth, es-tu devenu fou ? cria Danaël.
- Ha, ha, ils sont revenus Mère, avec leurs magies, leurs compétences et leur légendaires stupidités. Mère était destiné à régner sur cette planète. Mais ils sont entrain de lui voler la planète.
- Sephiroth, interrompit Cloud, ma famille, mes amis, villes natales, comment as-tu pu faire ça ? Réponds moi Sephiroth !
Le Général se tourna lentement vers ses anciens amis et lança une onde d’énergie depuis sa Masamune. Les deux sautèrent sur les cotés et Danaël dégaina son épée d’or.
- Sephiroth, on te faisait confiance ! hurla le chevalier de Larbos.
L’ex leader sauta en premier sur son adversaire en premier mais l’argenté le repoussa d’une simple pression sur la lame d’or. Il n’eut aucun mal à contrer l’assaut de Cloud et à la réexpédier en bas. Puis le général attaqua. Il sauta sur Cloud et fit tournoyer sa Masamune avant de planter sa lame dans le cœur de Danaël. Ce dernier eut un hoquet de surprise avant de murmurer : « Pourquoi ? ». La seconde suivante, il était mort.
- NON !!! mugit Cloud, ivre de colère et de douleur.
Il bondit sur Sephiroth et le frappa durement dans le dos.
Flash back : OFF




Cloud arrêta à se niveau là son récit et pour cause : il n’en avait aucun souvenir. Il se tourna vers les 5 légendaires. Leurs yeux avaient rayonnés de joie quand il avait dis que Danaël vivait mais maintenant qu’il avait annoncé sa mort de la main de Sephiroth, un silence tendu régnait dans le bureau de Larbosa.
- Et ensuite ? murmura Jadina.
- Ensuite, le néant, je n’ai aucun souvenir de l’issu du duel et du reste.
- Vraiment aucun ? hurla Shymi en secouant Cloud. Creuse toi la cervelle Soldier ! Tu as vu mourir notre leader et ami ! Ne me dis pas que tu l’as laissé au fond du réacteur.
Cloud soupira et attrape un bras de shymi, le tordit et la jeta sur un mur.
- Je n’ai aucun souvenir, je le répète.
- Mais si Sephiroth est vivant, cela veut dire qu’il va essayer de prendre le contrôle du monde pour le remettre à Jenova ! réalisa Ténébris.
- On doit l’arrêter ! décida Jadina.
- Bien dit ! soutint Gryf.
- Il est hors de question qu’il contrôle la planète ! renchérit Razzia.
- On va lui botter les fesses ! appuya Shymi.
- Y va pas réaliser ce qu’il lui arrive.
- Je viens avec vous, renchérit Cloud. J’ai survécu une fois à un duel avec Sephiroth. Je vous serais utile et puis, je compte venger mon ami.
- Alors c’est réglé. Nous partons demain à la première heure. Ordonna Jadina. Razzia, tu t’occupes des provisions avec Gryf. Shymi, tu vas avec Ténébris vers les achats d’équipement. Cloud, tu viens avec moi, nous allons faire des recherches concernant Sephiroth.
- Je vais essayer de retenir Shinra ici moi, quand il apprendra que le trône lui tend les bras, il va vous faire rechercher. Dit Ikaël.
- Rendez-vous ce soir à dix-neuf heures au trois licornes pour les derniers préparatifs. Acheva la princesse, satisfaite.

____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Re: Les légendaire : Birth of the Children   Mer 24 Aoû - 5:53

Rufus Shinra était le neveu du roi Larbosa. Rufus était un homme corpulent aux épaules larges et lourdes, lesquelles formaient une ligne droite de part et d’autre de son cou extraordinairement massif. Il était blond, avec des cheveux lissés avec soin en arrière. Aucune lueur d’intelligence n’éclairait ses yeux bleu miroir. Il était vêtu d’un manteau et d’un pantalon blanc ainsi que de chaussures noirs vernis avec soin.
Il était arrivé à Oroban dès le lendemain de l’assassinat de son oncle. Son ambition était clair pour tout les médias locaux : hériter du trône de son oncle. Shinra entra dans le bureau de son oncle. Les légendaires et Cloud avaient quitté les lieux peu avant l’arrivée du futur souverain. Ikaël s’agenouilla avec respect devant le probable roi. Lorsque le commandant se releva, Rufus prit la parole.
- Commandant Ikaël, déclara-t‘il, des nouvelles sur l’assassin de mon oncle ?
- Des sources extérieurs laissent entendre que le coupable pourrait être Sephiroth, répondit le roux.
- Sephiroth est mort depuis bien longtemps, qui a pondu cette ânerie ? Pas vous au moins commandant ?
- Non monsieur, il s’agit des légendaires et d’un certain Cloud Strife. D’ailleurs, cet homme prétend être une première classe de Soldier.
- Un première classe, lui ? Bon, commandant, si la rumeur que l’assassin de mon oncle serait Sephiroth se répend, nous aurons bientôt une révolte sur les bras ce qu’aucun de nous deux ne veut, bien sur. C’est pourquoi nous allons immédiatement empêcher les informations de se divulguer.
- Et comment comptez vous faire monsieur ?
- C’est très simple, commandant, je vous charge vous et vos hommes d’éliminer Strife. Les faucons et vous partirez demain à sa recherche.
- Bien monsieur, fit le roux en s’inclinant.
Alors qu’Ikaël allait partir, Rufus l’arrêta.
- En ce qui concerne les légendaires, liquider-les en même temps que Cloud !



Les légendaires, Cloud et Ikaël se trouvaient dans le grenier de l’auberge des trois licornes.
- Bon, commença Ikaël, j’ai discuté avec Rufus. Il veut le trône et personne ne s’y opposera. Qui sais, peut-être sera-t’il un bon roi ? Mais il veut que la rumeur du faite que Sephiroth soit en vie et qu’il est tué son oncle se répende le moins possible, c’est pour ça qu’il compte employer les faucons dès demain pour vous tuer tous les 6. Je ferais en sorte de ralentir les faucons mais vous devez impérativement prendre de l’avance sinon, je serais obliger de tenter de vous abattre.
- Nous partirons ce soir dans ce cas, décida Jadina. Gryf, Razzia, les provisions ?
- Elles sont chargées Jadina, répondit le colosse de Rymar. On a pris deux girawas pour les transporter.
- Tant que ça ne nous ralentit pas, cela me convient. Shymi, Ténébris, l’équipement ?
- On a pris les objet habituels plus quelque nouveautés que tu devrais apprécier.
- Très bien. Approuva Jadina. Quand à Cloud et moi, voilà ce qu’on a entendu : la rumeur dit que Sephiroth serait vivant, ce qui réduit considérablement les chances de Shinra d’empêcher l’émeute. Il sillonnerait tous les royaumes pour le moment, mais on dit qu’il se trouve au monde elfique. J’ai prévu une clé. Karakis sera notre première destination.
- Ok. Donc on part ? demanda Gryf.
- Oui, trancha Jadina.
- Je ferais en sorte que nous dirigions nos recherches vers les montagnes d’Akator. Dit Ikaël. Mais nous irons forcément au Monde Elfique dans une semaine au plus tard.
- On se dépêchera alors, sourit tristement Jadina.
Après avoir fais leurs adieux à Ikaël, les à présent 6 légendaires ouvrirent un portail vers le monde elfique dans la cours de l’auberge. Ils y pénétrèrent, déterminés.



Les 6 amis étaient arrivés sur le coté du palais de Karakis. Ils virent que l’avis de recherche lancé par Rufus Shinra était placardé en évidence dans toute la ville. Ils durent se cachés dans les montagnes qui surplombaient la ville. Soudain, Kash-kash sortit de son palais, accompagné de sa longue suite. Il était en grande conversation avec un homme pour le moment caché par un effet de contre-jour. Soudain, ils le virent : l’homme était Sephiroth.
- Kash-kash est un allier de ce salaud ! siffla Gryf.
- Je ne crois pas, répondit Cloud. Je pense qu’on devrait écouter leur conversation. Jadina, il existe bien un sort pour non ?
- Bien sur.
La princesse magicienne se redressa et se concentra pendant quelques secondes. Une seconde plus tard, tous entendirent dans leur tête la conversation.
- Vous savez que je prends des risques en m’alliant à vous, disait le roi elfique.
- Majesté, si vous m’aidez, j’utiliserais la puissance de la matéria noire pour détruire le peuple Phiranis.
- Je déteste ces saletés bleus ! fulmina l’elfe. Mon armée ne peut pas raser leur île à cause du capitaine Shamira.
- Si ce n’est que ça, voulez-vous la voir disparaître ? demanda Sephiroth.
- Vous la tueriez ?
- Si vous me le demandez.
- Dans ce cas là, vous avez carte blanche. Je vous mènerais personnellement au temple d’Amon-Dun.
- Très bien. Rentrons, ici, nous ne sommes pas à l’abri d’un sort d’écoute.
- Si vous y tenez, mais vous manquerez une magnifique journée Mr Sephiroth.
- Peu importe.
Ils se détournèrent et rentrèrent dans le palais.
- Bon, j’avais raison, dit Gryf, fier de lui.
- Peu importe maintenant, il faut l’empêcher d’aller assassiner Shamira. Trancha Cloud.
- En plus, c’est le rite en l’honneur des Phiranis, se souvint Shymi. Il y aura tellement de monde que Sephiroth sera invisible.
- Un meurtre parfait en d’autre terme. Murmura Jadina.
- Maman … sanglota l’elfe.
- Ne t’inquiète pas, on va pas se laisser faire ! encouragea Ténébris.
- Bien dit ! approuva Razzia. Il faut qu’on accède à la cérémonie.
- Et comment on est sensé faire ? soupira Gryf.
- J’ai une petite idée, sourit Jadina.
- Oh, je vois à quoi tu penses, dit Shymi avec un sourire encore plus large.
- Non, quand même pas, rit carrément Ténébris.
- Mais qu’est ce qui a à la fin ? s’énerva Gryf.
- Vous n’allez pas tarder à le savoir les garçons, dirent les trois filles d’une même voix avec un sourire plus que large.



La nuit était tombée sur Karakis mais le palais était en fête pour la cérémonie en l’honneur des Phiranis. Cloud eut du mal à se retenir de rire. Il regarda Gryf et Razzia derrière lui. Un large et franc sourire barrait son visage tandis que les deux autres le fusillaient du regard. Le plan des filles étaient simple : Kash-kash, célibataire depuis longtemps recherchai une femme depuis bien longtemps. Et ce soir, il ferait officiellement son choix. Donc, les filles avaient suggéré que Cloud aillent à la soirée accompagné de 5 femmes pour les présenter à Kash-kash et pour ensuite se fondre dans la salle et empêcher l’assassinat. C’est ainsi que les deux autres garçons avaient du boire une mixture de métamorphose qu’avait concocté Jadina. Ses deux amis étaient deux femmes très séduisante mais ce n’était pas vraiment leur avis. Il s’avança dans la salle de bal, ses 5 « femmes » avec lui. Il soutint les regards, envieux pour la plupart. Sephiroth était adossé à un mur, il n’avait pas reconnu Cloud. Soudain Kash-kash apparut devant les 6 légendaires.
- Oh, mais voilà un jeune homme en galante compagnie, dit-il, d’un ton jovial.
Les 6 ne furent pas abusés par son air sympathique. Ils savaient que ce n’était qu’un masque.
- Je n’ai effectivement pas à me plaindre, sourit Cloud.
- Il y en a trop pour vous, renchérit Kash-kash, m’en laisserez-vous ?
- Ces 4 là sont mes sœurs, mentit Cloud, utilisant les paroles longuement répété avec les autres légendaires, en désignant Ténébris, Shymi, Gryf et Razzia.
- Oh, oh, dans ce cas là, je ne toucherais pas la perle qu’ait la dernière.
- Je vous laisse avec elles, fit Cloud en faisant un clin d’œil au roi.
Le roi lui rendit son clin d’œil. Le blond fit signe à Jadina de le suivre et ils s’éloignèrent de leurs amis, en laissant un Gryf et un Razzia terrifiés. Les deux autres se faufilèrent dans la foule, cherchant Shamira. Ils la virent, discutant avec des sénateurs elfiques. Sephiroth n’était pas loin, un couteau dans la main. L’arme était invisible pour la plupart des convives. Cloud essaya d’intervenir avec Jadina mais c’était trop tard : l’argenté avait planté son couteau dans le dos de Shamira avant de disparaître dans la foule.
- Le capitaine Shamira a été poignardé ! hurla un des sénateurs en tentant d’arrêter l’écoulement du sang.
Kash-kash se précipita vers son capitaine, faussement inquiet. Mais ce masque n’eut pas besoin de durer car le roi était mort. Le redoutable katana de Sephiroth était enfoncé dans son cœur.
- Le diplomate a assassiné le roi ! cria un courtisan.
Un diplomate ? C’était donc l’identité de Sephiroth en ce lieu. En même temps, la métamorphose qui opérait sur Razzia et Gryf disparut. Ils se débarrassèrent de leurs robes devenues ridicules. En un tour de main, ils étaient redevenus les deux redoutables guerriers.
- SEPHIROTH ! POURQUOI TUER LE ROI ? hurla l’ex Soldier.
- Oh, mais qui voilà, serait-ce notre ami Cloud ?
- Lui même, espèce de fou !
- Tu m’insultes alors que j’étais ton modèle ? Mais mère a pallié a ce regrettable détail qu’est ta présence !
- Que veux-tu dire ?
- C’est bien simple, Kash-kash ne m’était plus utile. Il m’a déjà mené au premier fragment de la carte.
- La carte ????
- Oui, la carte ! Et je suppose que tu as compris où elle mène n’est ce pas ? Je vais quand même te le révéler : elle mène à la matéria noire !
- Kash-kash savait où était le temple, c’est stupide de l’avoir assassiné !
- Il mentait : le temple se trouve dans les ruines de Kul Elna. Mais j’ai encore besoin des 6 autres parchemins pour en déjouer les pièges !
- Tu ne t’empareras pas de la matéria noire ! hurla Cloud.
Et sur ce, il se jeta sur son ennemi qui dévia sans difficulté le coup du blond pour le repousser dans la foule. L’aile unique de Sephiroth jaillit soudain sur son épaule droite et il décolla, explosant au passage la verrière du palais.
- Légendaires ! Cria-t’il, vu que je n’ai pas spécialement envie d’être gêné par vous, je vous laisse en compagnie d’un petit ami que vous n’allez guère apprécier.
Une sphère rougeâtre apparut dans sa main et il la brisa durant la seconde suivante. Un gigantesque glyphe s’étendit au dessus du palais. Un éclair partit du centre du symbole et se solidifia en une créature. L’être mesurait plus de quatre mètres et était d’un vert radioactif. Deux énormes cornes jaillissaient de sa tête. Une longue queue fouettait l’air derrière lui. Ses longes ailes ornées d’un œil le maintenait à environ un mètre du sol. Le reste de son corps était humanoïde.
- J’espère que vous vous amuserez avec ma dernière trouvaille, ricana Sephiroth.
Il avait peu après disparu dans un portail vers Alysia. La créature invoquée rugit et ébranla le palais.
- Jadina, fais sortir les invités ! Cria Cloud. Les autres, on va faire joujou avec cette saleté d’Aknonegann.
La princesse magicienne suivit les directives du Soldier et mena les courtisans hors du palais avant de revenir. Elle et les deux autres filles avaient enlevé leurs robes qui cachaient leurs tenues de combat. L’Aknonegann mugit et un éclair violacé jaillit de sa main tendue. Il fut arrêté par le premier bracelet de Ténébris et renvoyer par le second. Mais la créature avait déjà pris de l’altitude, esquivant ainsi la contre attaque. Il ouvrit sa gueule et vomit un nuage de poison. Enfumés, les légendaires ne voyaient plus rien à 20 centimètres mais Jadina eut l’heureux réflexe de lever un vent magique qui dissipa la fumée empoisonnée avant que quiconque ne soit touché par le poison. Gryf bondit à son tour sur le démon mais ses griffes lacérèrent le vide car sa cible avait esquivé facilement le coup. Mais occupé à esquiver l’assaut, l’invocation n’avait pas vu que Shymi était passée à l’attaque. La roche qui constituée le palais s’abattit sur l’invocation. Celle-ci mugit de plus belle et enchaîna une série de coup de pied et de poing sur l’elfe élémentaire et l’envoya s’écraser sur un mur à l’opposé. Mais Razzia avait déjà sauter sur leur adversaire et transformé Amy en une énorme masse qui avait frappé le démon sous le menton. L’Aknonegann fut soudain entouré d’une aura violacée. Une onde de choc d’une puissance défiant l’imagination. Les légendaires furent tous expédiés au loin. Tous sauf Cloud. Le Soldier pour le moment inactif savait grâce à son entrainement de première classe que l’Aknonegann ne pouvait être vaincu que par une lame magique. Il avait donc brisé une matéria pour que sa lame devienne une épée de feu et dès qu’il avait vu le début de l’Explosion Magique, il s’était dissimulé derrière une colonne pour échapper au flot d’énergie dévastatrice. A présent, il était près à tuer son adversaire. Il quitta l’abri temporaire de la colonne et d’un saut prodigieux, il abattit sa lame sur le démon qui n’avait rien vu venir, le tranchant ainsi en deux. Il y eut un blanc et la créature invoquée se disloqua. A l’endroit où se trouvait une seconde plus tôt le démon, il n’y avait plus que la matéria qui avait permis l’invocation. Le blond la fourra dans une poche de son pantalon et rejoignit ses amis. Il n’y avait heureusement aucune blessure grave. Soudain, un violent mal de tête frappa Cloud, il se tint la tête, comme si ceci suffisait à ôter la douleur. Il entendit le rire de Sephiroth. Mais le calme revint bien vite et une image apparut dans son esprit. Il se vit lui, étendu sur le sol criblé de flèche et un autre homme qui lui ressemblait beaucoup. L’autre disait :
- Je suis ton héritage vivant.








____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Re: Les légendaire : Birth of the Children   Mer 24 Aoû - 5:55

Les légendaires avaient quitté le monde elfique. Ils devaient poursuivre Sephiroth en Alysia le plus vite possible. Un ami proche de Kash-kash leur avait remis une copie du plan que le roi avait offert à l’ex-Général. Ils se trouvaient à présent dans une vaste plaine qui s’étendait à perte de vue. Il y a des années, on aurait pu voir de l’herbe fraiche, des cours d’eau et des animaux sur la totalité de l’espace présent. Mais aujourd’hui, il n’y avait plus qu’une herbe rase et sèche. Les cours d’eau étaient asséchés, laissant ça et là des sillons représentant leurs anciens lits. Tous les animaux avaient quittés cet endroit depuis fort longtemps. Son austérité lui avait valu le nom de la plaine du dernier souffle. Un vent brulant balayait la totalité de l’endroit.
- C’est là que se trouve le prochain fragment de la carte ? s’étonna Gryf. Je vois mal un temple ici.
- Le premier fragment nous dit ceci, lut Jadina. Lorsque vous aurez quitté la verdoyante contrée, vers le monde du dernier souffle, vos pas devrons vous menez.
- Et puis, rien ne nous dit que la carte est dans un temple. Renchérit Cloud.
- En gros, on est pas dans le caca, résuma Gryf. Bon, allez, on va pas trouver grand chose en ne bougeant pas.
Les six amis se mirent en marche d’un pas trainant, tuant ça et là d’étranges araignées. Après trois jours, ils n’avaient rien trouvé et Sephiroth n’était nulle part.
- Rahhh ! Ce n'est pas possible ! pesta Ténébris. Comment on est sensé trouver une carte ici ? Autant chercher une aiguille dans une botte de foin ! Tous ce qu’on fait, c’est de suivre une malheureuse ligne blanche !
Les autres reconnurent que la fille de Darkhell n’avait pas tord : où pouvait être le fragment ?
- J’ai une idée ! dit soudain le blond.
- Quoi, encore un truc spécial pour Gryf et moi ? soupira Razzia.
- Non, Jadina, tu n’as qu’à utiliser un sort pour voler, nous verrons ainsi ou mène cette fameuse ligne blanche, expliqua Cloud.
- Bonne idée, approuva la princesse magicienne.
- Tant qu’on doit pas boire une des ses mixture … marmonna Gryf.
Jadina s’écarta du groupe et commença à incanter. Une seconde plus tard, l’aile volante était apparue. Elle grimpa dessus et décolla. La jeune femme suivit des yeux la trace blanche au sol. Elle fut frapper de stupéfaction : la ligne prenait la forme d’un condor ! Elle redescendit immédiatement pour en faire part à ses amis. Le visage de Cloud fut éclairé d’un large sourire lorsqu’elle leur raconta ce qu’elle avait vu.
- Nous sommes arrivés, sourit-il.
- Mais où ? pesta Shymi.
- Mes amis, bienvenue au lignes de Nazca.


Ikaël et les faucons venaient d’investir le monde elfique. Les légendaires étaient partis depuis trois jours mais l’assassinat de Kash-kash leur avait évidemment était attribué grâce à l’influence de Shinra. Les rumeurs disaient tout de même qu’un diplomate correspondant à la description de Sephiroth serait l’assassin du roi mais Rufus était très fort pour faire taire les rumeurs : il contrôlait le monde elfique et Larbos par la terreur. Ikaël était soulagé que les légendaires ait pu quitter le monde elfique à temps. Ils étaient à présent dans la plaine du dernier souffle d’après le plus proche ami de feu le roi. Il n’avait pas le choix. Ils partiraient à l’aube et espérait de tout cœur que les amis de son frère aient pu quitté la plaine. Il soupira et se tourna vers Shinra venu en personne.
- Mr, j’ai peur que les légendaires aient quittés la plaine du dernier souffle ou qu’ils n’aient laissé un leurre.
- Votre instinct de combattant ne me déçoit pas commandant. Mais je peux vous assurez qu’ils seront là.
- Et pourquoi ?
- Parce que votre frère les y a mené.


Les lignes de Nazca étaient au milieu de la plaine du dernier souffle. Il s’agissait de 8 symboles tracés dans le sable et étrangement blanc. Au centre de la marque qu’ils avaient suivi se trouvait un temple faiblement éclairé. Ils y étaient entrés sans attendre. Les murs rongés par la moisissure et l’humidité avaient pris une teinte verdâtre. Il y avait ça et là des créatures toutes tuées plus vite les unes que les autres. Mais de nombreux cadavres jonchaient le sol. Ils débouchèrent finalement dans une vaste salle circulaire haute de plafond. Au centre de la pièce, se trouvait le prochain fragment de la carte. Mais il y avait un problème de taille ente eux et l’objet convoité : Sephiroth.
- Tiens tiens, sourit l’argenté, mais que vois-je ? Notre très cher ami Cloud ainsi que ses cinq toutous. Désolé de vous dire que j’ai déjà la carte. Et qu’il vous sera strictement impossible de le récupérer !
Sur ce, Sephiroth brisa une sphère rougeâtre et l’antique parchemin s’enflamma !
- Mais vu que Mère veut étrangement que vous me suiviez, je vais vous donnez un indice pour me trouver. Chercher le monde, où les ténèbres fusionnent avec la lumière.
L’unique aile noire du Cauchemar jaillit et il décolla, laissant les autres avec leurs questions.
- On rentre à Oroban, dit soudain Cloud.
- A OROBAN ? ALORS QUE SHINRA NOUS ATTEND A BRAS OUVERT ? crièrent les légendaires en cœur.
- Peut être qu’il nous attend mais si on veut suivre Sephiroth, il faut qu’on aille à Oroban.
- Parce que l’ombre et la lumière fusionnent à Oroban ? le railla Shymi.
- Oui. Répondit très sérieusement le blond. Les ténèbres déployer inconsciemment par Shinra rencontre en ce lieu la plus pure lumière qu’il existe en Alysia.
- Laquelle ? le pressa Jadina.
- La lumière de la dernière des Cetras.
- La dernière des quoi ? demanda Gryf.
- La dernière Cetra, répéta Cloud. Je suppose que je dois vous éclairez sur ce que sont les Cetras. Il y a deux mille ans, un météore s’est écrasé sur Alysia. A l’époque, ce monde était peuplé par le bestiaire que nous connaissons et par les Cetras. Ils étaient humains en apparence mais ils possédaient en eu une lumière donnée par Minerva, la déesse suprême. Le météore contenait une entité extra-terrestre du nom de Jenova. Elle possédait un besoin naturel de destruction et tenta de réduire Alysia à de la poussière céleste. Mais les Cetras s’opposèrent à elle. Elle en tua la plupart et les derniers la scellèrent dans le cratère où elle s’était écrasée. Il y a 20 ans, le professeur Gast à retrouver les restes de Jenova. On alors injecté des cellules de cet extra-terrestre à Sephiroth. La mère dont il parle est Jenova. Elle craint la dernière Cetra et Sephiroth va essayer de la tuer. On doit l’aider, sinon, la planète sera condamnée.
- J’aimerais beaucoup l’aidée dans ce cas mais nous avons un léger problème à régler avant. Dit Ténébris.
- Lequel ? demanda le blond.
- Un léger problème en forme d’une centaine de monstre.
Cloud se retourna vivement et pu voir face à lui une petite armée de démon. Ils étaient tous identiques de forme humanoïde mais d’un gris sale avec des yeux injectés de sang.
- Des morts vivants ! souffla Gryf, qui n’en revenait pas de voir ces créatures légendaires.
- Et bien, nous allons régler ce détail immédiatement ! sourit Razzia en craquant ses poings.
Il sauta dans la mêlée et Amy frappa sèchement la plupart des créatures. Jadina le rejoignit bien vite et sa lame verte trancha en tous sens la chair en putréfaction. Des piques de roches jaillirent du sol quand Shymi s’élémentérialisa en roche. Death-Gryf se mit à frapper à une vitesse inouïe le paquet de zombie le plus proche. Ils furent rejoints par Cloud et Ténébris qui tranchèrent tous le plus vite possible. Au bout d’une demi-heure d’affrontement, les morts-vivants furent maitrisés et vaincus.



Aerith Dectann se promenait dans les rues d’Oroban. Mais celle-ci était quasi déserte depuis l’ascension au pouvoir de Rufus Shinra. Le nouveau roi régnait par la terreur sur ses sujets. Personne n’était à l’abri d’une perquisition surprise. Seul le groupe d’élite des Soldier s’opposait à la tyrannie du souverain depuis que ce dernier l’avait entièrement retiré des affaires de l’état. Et pire que tout, la rumeur de la résurrection de Sephiroth se propageait à vitesse grand V. Les gens murmuraient partout que l’ancien général était le meurtrier de Kash-kash en ignorant qu’ils avaient raison.
Aerith rejoignit l’église où elle avait élu domicile. Des fleurs poussaient au centre du bâtiment. Soudain, le toit de l’église explosa et Sephiroth plongea vers elle.
- Te voici donc, ultime Cetra, ronronna t’il, je suppose que Minerva t’a dit qui j’étais ?
- Qui ne vous connais pas, Sephiroth ? Fils de Jenova et en quelque sorte, Cetra des ténèbres.
- Et en plus tu connais l’existence de Mère ? Mais tu n’auras pas l’occasion de tenter de m’arrêter.
La Masamune chanta hors du fourreau fixé dans le dos de l’argenté. Aerith recula par peur de la lame plus tranchante qu’un rasoir. Sephiroth tenta de transpercer la brune mais elle eut l’heureux réflexe de se jeter au sol avant de fuir en courant. Les portes de l’église s’ouvrirent en grand et un homme entra. Son corps fluet cachait une grande force et une vitesse incomparable. Ses cheveux bleus cendres en piques étaient plutôt court et montraient des yeux gris fanfaron. Il portait une armure ne protégeant que son tronc. Il avait sinon un pantalon de combat et des bottes de cuirs souples. Zack Fair bloqua la lame de Sephiroth de son épée broyeuse alors que l’ex Général tentait à nouveau de tuer la Cetra. Sephiroth se recula, un sifflement franchissant ses lèvres.
- Les Soldiers ont donc trahis Shinra ? Peu importe, ce n’est que partie remise !
L’aile unique du Général jaillit soudain et il décolla par le trou crée dans le toit de l’église.


Laissez des coms svp

____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Re: Les légendaire : Birth of the Children   Ven 18 Nov - 10:55

Aerith eut du mal à croire que Sephiroth avait pris la fuite. Mais pourtant c’était le cas, qu’est ce que le Soldier légendaire pouvait bien craindre ? Ce n’était pas Zack qui l’avait fait fuir, mais autre chose … Comme si, une part du peu du vrai Général avait ressurgi et l’avait épargnée. Le fanfaron se tourna vers la jeune fille.
- Ca va ? Rien de cassé ? demanda t’il.
- Oui, ça va merci.
- Je vous en prie, vous êtes Aerith Dectann ?
- Oui, pourquoi ? se méfia la Cetra.
- Je suis un Soldier, Shinra vous cherche et nous autre tentons de l’empêcher de vous trouvez, il veut vous tuer.
- Zack, elle n’ira pas avec les Soldier, fit la voix de Cloud.
- Cloud, mon vieil ami, dans quelle m**** t’es tu encore fourré en trimbalant avec toi les légendaires ? répondit Zack en voyant les 6 entrés dans l’église.



Si on devait décrire le professeur Hojo Fawaz, on le qualifierait d’abord de génie scientifique. Ensuite on entrerait peut être dans son laboratoire et on découvrirait tous les cobayes humain et de nombreuses choses horrible qui nous ferraient comprendre que Hojo était un savant fou prêt à tous pour devenir le meilleur. Sa dernière création était le Némésis, un faucon d’argent amélioré, car sa force défiait l’imagination, ses tissus organiques avaient la faculté de se régénérer à une vitesse stupéfiante et sa force surpassait celle de tout être vivant. Ce super soldat était dans une cellule transparente où il mugissait, l’expérience n’étant pas achevée. Hojo avait, environ 5 ans plus tôt dirigé le projet S. Ce dernier était censé crée des Soldier supérieurs grâce aux cellules des Cetras. Il se souvint du premier cobaye : Sephiroth. Mais à l’époque, on croyait encore que Jenova était une Cetra. Le général avait lentement dégénéré avant de sombrer dans sa folie meurtrière et sa quête de la matéria noire. Mais il se souvint des autres Soldier cobayes mais il n’arrivait pas à se souvenir de leur nom. Peu importait pour le scientifique qui avait vu de nombreuses choses dans sa vie. Ikaël déboula soudain dans le laboratoire. Le commandant était trempé de sueur.
- Professeur Hojo, j’ai besoin du Némésis !
- Hors de question, il n’est pas encore prêt !
- Il le faut ! La Cetra s’échappe de Midgar, et les légendaires et Strife sont ici !
- Strife ? Il est mort voilà fort longtemps.
- Ne jouer pas au plus fin avec moi, nous savons tous les deux ce qui s’est passé ce jour là !
- Ah, vous admettez enfin commandant ? Vous admettez enfin d’avoir tuer votre frère ?
Avant qu’Ikaël n’ait pu répondre, un bruit de verre brisé se fit entendre. Le Némésis venait de se libérer. Le monstre était d’apparence humanoïde mais il était loin d’être humain. Il était entièrement chauve. Sa peau était d’un beige sale. Ses lèvres énormes ne cachaient pas ses dents serrées éternellement. Ses yeux d’un blanc laiteux fixaient le néant éternel. Il était enveloppé dans un manteau de cuir noir. Il mugit et grâce à sa vitesse inouïe, il sauta par dessus les deux hommes et courut à l’air libre. Ikaël étouffa un magnifique juron et partit à la suite du Némésis.


Cloud acheva son récit sur les raisons de sa présence. Zack et Aerith avaient bu ses paroles jusqu’au bout.
- On vous accompagne, déclara la Cetra.
- Vous êtes fous, Zack, je ne doute pas de tes capacités à combattre, mais toi Aerith, j’en doute sérieusement, dit Jadina. Et il faut quelqu’un pour protéger Aerith, toi Zack.
Elle avait à peine fini sa phrase que une puissante force d’attraction la fit flotter à une dizaine de mètres du sol.
- Ca te convint ? demanda la Cetra.
- Oui !!! hurla Jadina, Pose moi par terre !!!
Zack et Cloud hochèrent la tête en direction d’Aerith et celle-ci obéit, laissant s’écraser la princesse sous le fou rire du groupe.
- C’est bon, tu es convaincue ? s’enquit Aerith.
- Oui, c’est bon, grommela Jadina.
Soudain, une cohorte de faucons d’argents défonça la porte de l’église. Ils étaient une centaine. Et au milieu d’eux, enchainés, se tenait le Némésis. Il tentait de se libérer mais de véritables colosses retenaient les chaines. Ikaël était à leurs têtes et souriaient de son sourire éclatant, resplendissant de sa trahison et de son allégeance à Shinra.
- Tuez les tous, sauf la Cetra ! commanda le roux.
Puis une première dizaine fonça sur eux, avec une rapidité démentielle. Ils étaient intoxiqués au mako. Cloud accueillit le premier d’un large coup d’épée broyeuse bloqué sans difficulté par le soldat. Mais il avait oublié un détail. Le pied du blond était remonté à une vitesse fulgurante, touchant le pauvre homme à l’entrejambe. Alors que sa tête virait au blanc pâle, celle-ci fut tranchée sèchement par la lame broyeuse et le cadavre fut expulsé d’un coup de pied, touchant un second faucon qui écarta son camarade sans ménagement. Mais ceci ne changea rien car Amy le cueillit au milieu de l’église et s’en servit comme masse pour écarte tous les autres faucons.
- Légendaires : 10 ; Faucons méchants : 0 ! rit Gryf.
Il aurait du se taire, une pluie de flèche meurtrière s’abattit sur le groupe d’amis qui dut la survie au bouclier de pierre de Shymi. Dès que la protection rocheuse disparue, un éclair vert fondit sur les pauvres soldats qui furent balayés par la magie de la princesse d’Orchydia.
- Repliez-vous soldat ! Tonna Ikaël, le Némésis va nettoyer tout ça !
Les guerriers, trop heureux d’abandonner le combat, partirent sans demander leurs restes. Puis le monstre, libéré de ses chaines, se saisit d’une hache géante.
- Ca va chier, commenta Gryf de manière philosophique.
La hache s’abattit à une vitesse sidérante à l’endroit où se tenait le jaguaryan un battement de cil plus tôt. Puis activa son kat’s eye, devenant le redoutable Death Gryf. Il fonça sur le Némésis et tel un plaqueur au rugby, tenta de l’amener au sol. Le monstre ne bougea pas d’un seul centimètre et une chose qui s’apparentait à un ricanement jaillit de sa gorge. Le poing de l’être cueillit le félin sous le menton et l’envoya s’écraser contre un mur de l’église. Aerith intervint alors, psalmodiant dans la langue des Cetras. Des plantes s’enroulèrent autour des jambes du monstre et le firent trébuchés. Ténébris ne perdit pas de temps et fonça sur lui. Mais la créature était déjà redressée et elle frappa Ténébris au ventre d’un poing surpuissant qui l’envoya rejoindre Gryf. Puis Cloud se jeta sur la créature, frappant le flanc droit du monstre pendant que Zack s’acharnait sur l’autre. Le Némésis posa sa hache et saisit par les cheveux les deux mais avant de les relancer. Ce fut son erreur, car occuper à se débarrasser des légendaires, il n’avait pas vu Aerith qui chantait encore. Un anneau de puissance se matérialisa autour du monstre. Puis des éclairs d’énergie jaillirent et enfin, d’un seul coup, le monstre explosa ! Des débris organiques se rependirent dans l’église. Les survivants rejoignirent les autres qui flottaient dans les brumes de l’inconscience. Aerith lança à nouveau un sort et ils disparurent.


Ikaël avait assisté au duel contre le monstre. Il n’en revenait pas. Il comprenait enfin ce que Shinra avait voulu dire. Mais la menace de Sephiroth était toujours réelle. Mais il avait une chance de récupérer un de ses frères. Et ça ce n’était certainement pas négligeable. Pas du tout.

____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Re: Les légendaire : Birth of the Children   Mar 22 Nov - 7:45

Zack avait un gout glacés dans la bouche. Ils se trouvaient en altitude à environ 3000 mètres du plancher des vaches. Au moins, le froid avait réanimé les plus mal en point. Il reconnut les montagnes où se situait la cité de Jaguarys. Il se redressa et vit tous les autres réunis autour de Cloud. Il s’approcha. Le blond s’agitait, comme s’il cherchait à se débarrasser d’un mauvais rêve.
- Pourquoi grand frère ? disait-il. Pourquoi devons nous combattre ? Pourquoi as-tu tué Cloud ?
- Cloud ! cria Jadina, ressaisit-toi ! Cloud !
Le blond battit faiblement des paupières et ouvrit les yeux.
- Je suis au paradis et vous êtes un ange ? demanda-t-il à Jadina.
- Crétin, sourit la princesse. Tu délirais. Tu demandais pourquoi un certain grand frère avait tué Cloud ?
- Je m’inquiète moi même, répondit le blond. Où sommes-nous
- Nous sommes dans les montagnes qui bordent Jaguarys, répondit Gryf.
- C’est étrange … J’ai vu Jaguarys brûler, dans mon rêve …
- Oh mon dieu … commença Shymi.
- On y va ! hurla Gryf.
- Rien ne sert de courir, dit Cloud. Nous ne sommes pas trop loin. On y va.




Kel-Cha, souverain de Jaguarys était bien content d’être redevenu adulte. Son puissant corps de bête était impressionnant. Il priait devant la corne de Sygma, l’artefact de Myseri. Puis une explosion survint. Le roi sortit en courant. Ce qu’il vit représentait l’apocalypse. La cité était en ruine. L’incendie se propageait dans les habitations des hommes bêtes. Et au centre du carnage, se tenait Sephiroth.



Jaguarys n’était plus très loin. Cloud était en tête du convoi, ruminant de sombres pensés. Ils étaient en vue de la cité des jaguaryans emprisonnée dans le dôme vert émeraude mais le champ de neige, territoire de chasse des milksharks se trouvait avant. Ils descendirent prudemment dans le champ de neige. Les ailerons symbolisant les requins de glace apparurent peu de temps après. Le premier sortit dans un tourbillon de neige mais fut empalé sur un pic de roche invoqué par Shymi. Le suivant pris la première lame de Ténébris dans la cervelle. Le troisième fut réduit en lambeau par les griffes de Gryf. Zack en trancha deux autres d’un seul coup d’épée broyeuse mais soudain, toute la meute fondit sur les aventuriers mais aucun n’atteignit sa cible. Un déluge de foudre invoqué par la matéria brisée par Cloud électrocuta chaque créature.
- C’était moins une, souffla l’homme bête.
- Mais pour Jaguarys, c’est trop tard, répondit le blond.
Gryf courut en entendant la réponse. La cité n’était plus que des tas de cendres fumants. Tout avait été balayés.
- Kel !!!! Shun !!!! hurla l’homme bête.
Des fumeroles, une silhouette sortit. Sephiroth souriait d’un sourire terrible. La corne de Sygma sous le bras droit, Masamune dans la main gauche.
- Enfoiré ! hurla le brun.
- Et fier de l’être ! répliqua l’argenté.
Le bras du Général se mit en action et la lame se planta dans le torse du Jaguaryan. Surpris, Gryf sentit le sang coulé et Sephiroth l’expédia au prêt des autres légendaires d’un mouvement du poignet. Les autres héros arrivèrent enfin.
- Aerith, salua l’argenté. Cloud et Zack, et les autres légendaires. Vous êtes amusants.
- Un génocide de plus à ton actif ne te dérange pas ? hurla le blond.
- Tsss, les Jaguaryans viennent d’être balayés et les Galina avec. Ils sont tous morts. Shun Day était la dernière.
- Tu oublies Skroa ! répliqua Shymi.
- Lui ? Il m’a servi de repas hier soir si je me souviens bien.
- Tu es fou !
- C’est exact, sourit démentiellement le fils de Jenova.
L’aile unique se déploya.
- Kul Elna approche ! Borjin est la clé de tout !
- Et les autres parchemins ???
- Pour eux je me suis débrouillé autrement. Pourquoi crois-tu que j’ai volé la corne de Sygma et que Zack et Aerith ont pu voir la cité ?
- Et moi ! Je n’y suis jamais allé alors pourquoi ne me cites-tu pas ?
- Tu y es allé. Plus d’une fois, mais tu as tout oublié bien sur.
- Quoi ?
- Va à la forteresse de Borjin. Peut être que la leçon que je te donnerais te permettra de te souvenir. Mais je n’aime pas spécialement la concurrence, donc j’ai un ami qui voudrait jouer avec vous.
Le général se changea en fumée noire et disparut dans le lointain. La terre se mit à trembler et une créature s’extirpa du sol. Elle ressemblait à un petit cachalot de 10 centimètres. Puis il se mit à muter. Il devint humanoïde et une sorte de sac d’yeux lui poussa sur le dos. Puis des crocs se développèrent ainsi que des griffes. Le monstre mugit et avança vers le groupe.
- Zack, Ténébris, Razzia, protégez Gryf ! ordonna Jadina.
Cloud sauta sur le monstre mais Il prit un coup de griffes du monstre et fut envoyé plus loin. Puis un déluge d’eau s’abattit sur la créature mais cela ne fit qu’augmenter sa colère et il mordit Shymi à pleine dent. Un éclair vert jaillit de la main de Jadina et fit reculer le monstre. Mais soudain, tous ses yeux s’ouvrirent et de chacun, jaillirent des lueurs rouge sang. Des explosions eurent lieux tout autour du monstre. Mais Ténébris se jeta sur lui et enfonça ses deux lames dans sa gorge.
- Il était moins puissant que l’Aknonegann et que Némésis, remarqua avec un sourire Shymi.
Elle avait tord. Le monstre se releva soudain et sa tête se mit à bouillonner et deux tentacules en jaillirent.
- J’ai rien dit, fit l’elfe.
Les tentacules fusèrent sur le groupe de héros qui durent la survie à Razzia et à Amy. Puis jaillissant des fumeroles des explosions, Gryf sauta sur le monstre et l’attrape à la taille, crevant au passage deux de ses yeux. Il poussa de toutes ses forces et le força à tomber dans la fosse dont il s’était extirpé.
- GRYFFFFFFFF !!!! cria Shymi avant de courir vers la fosse.
- Shymi, non ! hurla Cloud.
Mais il était trop tard. Les tentacules du monstre jaillirent à nouveau et il sortit avec lenteur. Il avait muté. Cette fois, une gueule béante apparut sur son torse, pleine de crocs. Gryf était accroché à sa queue qui fouettait l’air.
- Comment on arrête cette saloperie ? hurla Zack.
- Il doit bien avoir un moyen ! renchérit Aerith.
Mais ils étaient tous impuissants. Ils ignoraient quoi faire. Soudain, Cloud eut une illumination.
- J’ai peut être une idée ! cria-t-il en esquivant un tentacule, mais il faut être suicidaire pour tenter le coup !
- Dis toujours ! répondit Jadina.
- On peut essayer de libérer un autre démon pour l’arrêter, mais ce sera très risqué si l’Aknonegann échappe à mon contrôle.
- Tu as gardé cette saleté ?
- Ouep, il me serait utile, j’en étais sur !
Et sans attendre, il brisa la matéria. Le monstre verdâtre apparut et saisit la créature qui commença à enfler. Puis d’un seul coup, elle explosa !
- C’est maintenant que c’est risqué. Commenta Cloud.
Mais étrangement, le monstre s’inclina devant le blond.
- Je suis Corvus, dit il d’une voix caverneuse. Je fus emprisonné il y a bien longtemps. Toi qui m’a libéré, je t’aiderais dans ta quête.
Tout le monde fut sidéré par les dires de l’Aknonegann.
- Et bien, quand un monstre géant de quatre mètre et surpuissant nous propose son aide, ça ne se refuse pas, sourit Cloud.



____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les légendaire : Birth of the Children   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les légendaire : Birth of the Children
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [3500] Tempête du chaos ( Bataille légendaire )
» Le grand, l'immense, le légendaire KIRK LAZARUS
» Une anecdote légendaire
» Bataille Légendaire
» Partenariat n°76 : BIRTH MARKED offert par Mango Jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next Génération :: Archives des fictions-
Sauter vers: