Next Génération

Forum consacré à la Bande-Dessinée Les Légendaires de Patrick Sobral et Les Légendaires Origines dessinée par Nadou.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le destin de l'Orichalque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Le destin de l'Orichalque    Ven 28 Oct - 6:48

Bon, cette histoire est un cross over géant entre les fics où les membres apparaissent et vos manga, jeux vidéos préférés, livres .. etc
Je remercie GH, Yanathos et Mytic pour m'avoir permis de réaliser ce projet.
Les évènement relatés prennent fin après Lastera et Erythéa, sur ceux bonne lecture =)




Cosmos ouvrit les yeux. Il les ouvrit sur un monde noir et dépourvu de forme, un monde où tous se tordaient. Où rien n’avait de vraie forme, le dieu du Chaos tenta de ramener à lui certains morceaux de souvenir. Il n’y parvint pas. La seule chose qui lui revint, c’était une souffrance lointaine et un visage féminin. Il ne parvint pas à l’identifié : il avait perdu la mémoire. Il sentait juste en lui un besoin naturel de destruction, un besoin de tuer. Il décida de se mettre en route, allant au hasard, errant dans un monde distordu. Il se sentait étrange, vraiment vide, comme s’il lui manquait quelque chose. Et qui pouvait être cette fille qui lui revenait sans cesse ? Il erra tellement qu’il rentra dans un homme qu’il ne vit pas, perdu dans ses pensés.
Ce dernier se retourna d’un bond et saisit le dieu à la gorge. Il le souleva au dessus de lui comme s’il ne pesait rien. Mais on ne s’en prenait pas au dieu du Chaos aussi impunément ! Un rayon de magie surpuissant quitta le poing de Cosmos et fondit sur l’imprudent qui avait osé le défier. Mais un bouclier d’étranges tentacules arrêtèrent avec une facilité déconcertante le rayon. Le dieu du Chaos fut projeté à plusieurs mètres par l’homme qui matérialisa une sphère violacée parcourut d’éclair et l’expédia sur Cosmos qui leva un bouclier autour ce lui. Celui-ci fut balayé comme une poussière et la sphère frappa le dieu de plein fouet. Il s’écrasa plus loin. Une nouvelle sphère se matérialisa dans la main de l’homme, dont le sourire sadique était pire que celui du dieu quand il était énervé. Une lourde lame se trouvait dans sa main mais il la portait sans aucun effort apparent.
- Il suffit ! fit une voix féminine qui retint net l’homme.
Cosmos se redressa et vit une femme arrivée vers eux. Elle avait des cheveux qui cascadaient en fines boucles d’or. Ses yeux bleus brillaient d’un regard malicieux. Ses lèvres pulpeuses, son visage angélique et son nez magnifique lui valaient bien des regards. Mais une sorte d’aura de ténèbres et de mal flottait autour d’elle.
- Je suppose que vous vous êtes tous les deux réveiller ici, encore plus paumé que moi, donc, je suggère que l’on s’entraide au lieu de s’entretuer !
- Et tu es ? questionna l’homme.
- Mon nom est Erythéa. Et vous ?
- Je suis Cosmos, dit le jeune dieu.
- Mes ennemis m’appellent Corvus, acheva celui qui avait failli tuer le dieu.
- Je vois que vous avez fait connaissance, fit une voix d’homme.
Le décor distordu sembla s’ouvrir et celui qui venait de parler apparut. Il était dissimulé sous un lourd manteau noir.
- Corvus, Erythéa et Cosmos, Je suppose que vous vous demandez pourquoi vous avez été réunis ici, entièrement amnésique ?
- Je n’ai perdu aucun souvenir, insolent ! répliqua Corvus.
- Ton emprise sur le néant t’a donc permis de ne rien perdre ?
- Je me souviens de mon dernier échec et de tout le reste, de ma défaite face aux Shykads et face à Nouvelle Ere.
- Tu es surprenant, dieu du néant.
- Venant de toi, je prends ça comme un compliment.
- Vous vous connaissez ? interrompit Cosmos.
- Oui, depuis bien longtemps, répondit l’inconnu.
- Quel nom utilises-tu à présent ?
- Pour vous ce sera juste Dartz.
- Tu n’oses pas avouer qui tu fus ? Tu me déçois. Ricana Corvus.
- Bon, cette conversation est réjouissante, coupa net Erythéa, mais pourquoi nous avoir ramené ?
- C’est bien simple, je veux me venger de Next Génération. Dit calmement l’homme.




Mytic déambulait dans les couloirs de la base d’Akator. Depuis les évènements de la guerre de Lastera, la base avait été transférée sur la lune d’Orion 13. La maitresse des espions étaient meurtries depuis la mort de son amour, la mort de Cosmos. Mais personne n’arrivait à la comprendre.
Elle était tellement absorbée par ses pensées qu’elle entra en collision avec un homme.
- Oups, désolé, s’excusa-t-elle rapidement.
- Ce n’est pas grave, répondit Albert Wesker qui continua sa route sans un mot.
Mytic continua sa route, laissant Wesker s’éloigné. Cet homme était effrayant. Il avait des cheveux blond foncés gominés vers l’arrière avec soin. Une paire de lunette de soleil noire dissimulait ses yeux à tous. Sa grande taille (2 mètres) ainsi que sa forte carrure le faisait dépassé tous le monde. Il était enveloppé dans un manteau de cuir noir, ses mains gantées toujours dans ses poches. Le reste de sa tenue se résumait à un col roulé noir, un pantalon noir et des bottes tout aussi sombres.
On aurait pu le prendre pour le méchant d’un film d’espionnage mais il était loin de l’être. Wesker était le lieutenant des S.T.A.R.S. Special Tactics and Rescue Service l’unité d’élite de Sephiroth. Ils étaient 50 et étaient des machines de guerres surentrainées, Yanathos lui même les redoutant.
Mytic interrompit ses réflexions sur le lieutenant pour se concentrer sur la réunion des 7 chefs de Next Génération. Sans surprise, elle remarqua qu’elle était la dernière. L’Ombre n’était pas connu pour sa ponctualité. Les espions n’apportaient rien de bon. L’esprit de Lastera flottait au-dessus d’eux.
- Généraux, commença Myshi quand tous furent installés. L’heure est sombre. Les espions sous les ordres de Mytic on découvert des informations troublantes venant de la terre, plus précisément du manoir Arklay.
- Le quoi ? Demanda Yanathos.
- Le Manoir Arklay, répondit ShimyElementaire, un bâtiment de ma conception pour Sephiroth.
- Pour Seph ? Tu as accepté un boulot pour Seph ? fit le chef des ambassadeurs, vraiment étonné.
- C’était ça où l’éradication totale des écureuils, j’ai choisi tout de suite.
- Plus sérieusement, coupa Sephiroth, agacé, le Manoir Arklay sert de base d’entrainement pour les S.T.A.R.S., c’est là bas qu’ils reçoivent leur formation.
- Donc, pour en revenir au sujet qui nous intéresse, reprit Myshi. Le Manoir Arklay a émis deux signaux de détresses en 48 heures. De plus, nous sentons un étrange changement dans l’univers, comme si le monde changeait. Cela ne présage rien de bon.
- Alors que fait-on ? S’enquit Stellaire,
- Je propose d’envoyer les S.T.A.R.S., suggéra Melosa, ce sera un bon test pour eux, et surtout, ils connaissent le lieu.
- Mes hommes seront prêts lorsque ce sera nécessaire. Dit Sephiroth, quand les enverrons nous ?
- Dans trois jours, décida Myshi, nous nous réunirons dans trois semaines pour discuter de l’avancé de la mission.
Les 7 généraux disparurent chacun à leur tour dans un ballet de couleur.

____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Casseur(euse) d'oreilles
Casseur(euse) d'oreilles
avatar

Messages : 214
Points : 250
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 20
Localisation : Sur mon trône noir

MessageSujet: Re: Le destin de l'Orichalque    Sam 12 Nov - 11:35

Wesker avançait d’un pas pressé vers la salle de briefing. La mission Arklay démarrait aujourd’hui. Il avait été le premier des S.T.A.R.S. Il n’avait jamais connu l’échec. Surtout pas là, l’enjeu était beaucoup trop grand. Il fit son discours habituel et toisa ses troupes d’un regard de glace. Mais ce n’était qu’une façade. L’unité d’élite était constituée de guerrier venant de différents mondes et de différentes époques. Sephiroth avait voulu créer une unité homogène. C’est ce qui constituait la force des S.T.A.R.S. Certains venaient d’une autre galaxie. Anakin Skywalker, un prodige du sabre laser et son ami, Obi Wan Kenobi, un guerrier sage et puissant étaient les deux émissaires de cette galaxie dans les STARS. Wellan d’Emeraude et Kira de Shola venaient d’Enkidiev, une dimension magnifique que Wesker appréciait beaucoup. Chris Redfield et Jill Valentine étaient les meilleurs amis de Wesker. Ils avaient tous les trois étaient entrainés presque en même temps. Ils étaient plus qu’amis, ils étaient comme frère et sœur. C’était cette équipe qui partirait pour le Manoir Arklay, pas plus, pas moins. Wesker savait très bien que plus de gens seraient intenable et que moins serait du suicide.
- Très bien, notre mission est de partir pour Arklay. Deux signaux de détresses ont été émis.
- Pardonnez-moi de vous interrompre, fit posément Obi Wan, mais n’est ce pas aux autres guerriers de réglez ceci ?
- Sephiroth a tenu à nous envoyer, parce que nous connaissons mieux le terrain et que cette mission nous permettra d’être mieux considéré par les autres généraux.
- Très bien, approuva Obi Wan, quand partons nous ?
- Dans 15 minutes.
Les guerriers se dépêchèrent de rassembler tout le matériel dans un vaisseau. Ils décollèrent rapidement, sous le regard de Sephiroth. Tout se déroulaient comme l’avait prévu ses plans.



La Terre, planète bleue légendaire à cette époque. Le berceau de la vie était une réelle utopie pour les Héros Générationnels. Perdu dans les montagnes américaines, bâti en pierre blanche, de la taille d’une petite ville, se dressait le manoir Arklay. Chris pensa avec nostalgie à son entrainement dans la bâtisse titanesque. Lui, Jill et Wesker avaient été entrainé par Sephiroth en personne. Il se souvint des 500 tours de stade à 4 heures du matin, des heures passés en salles d’arts martiaux. Des entrainements à la mitrailleuse, des survies en forêt. Et comment Wesker lui avait sauvé la vie et avait joué une sorte de rôle de grand frère. Et de la bouffe dégueulasse. Ca il ne l’oublierait pas de si tôt. Le coca et la bière qu’ils piquaient dans le frigo. Soudain, un tir laser fusa du manoir sur le vaisseau.
- On est touché à l’aile ! cria le pilote engagé pour l’occasion.
- Anakin, tonna Wesker, prends les commandes, et essaye de nous poser quelques part dans ce bordel ! Chris avec moi aux canons !
Le brun rejoignit Wesker au plus vite et se plaça aux commandes de tirs gauche.
- Je prends la tour est, tu t’occupes de l’ouest ! cria le lieutenant.
- Ok ! répondit tout aussi fort le plus jeune pour se faire entendre.
Il visa patiemment la batterie de canon et fit feu, réduisant en miette les tireurs. Il vit les tirs de Wesker tuer avec une précision chirurgicale les humanoïdes artilleurs.
- On va être obligé de se poser en forêt lieutenant ! lança Anakin, on pourra pas atteindre le Manoir !
- Fais pour le mieux ! répondit le blond.
Le jeune pilote se concentra. Il fit le vide dans son esprit. La Force, cette magie utilisable uniquement par ceux de sa galaxie était avec lui. Il ne pouvait pas échouer. Il remarqua une clairière spacieuse et se mit en vol stationnaire au dessus. Il inversa les propulseurs et équilibra habilement les poussées pour compenser la faiblesse de l’aile gauche. L’atterrissage était parfait. Seul un maître du pilotage comme lui aurait pu réussir la manœuvre. Wellan et Jill sautèrent les premiers, tenant à sécuriser le périmètre. Alors que les autres les rejoignaient, un grognement se fit entendre. Puis un chien pénétra dans la clairière. Puis des flammes l’entourèrent. Il fondit sur le groupe à une vitesse sidérante. Heureusement, la lame double de Kira réduit en charpie le chien de feu. Puis toute la meute arriva. Le premier fut abattu par une pluie de balle tirée par Chris. La lame de Wellan en faucha des autres. Mais il écopa d’une grave brûlure au bras gauche. Anakin et Obi Wan foncèrent au milieu des bêtes enflammées. Les sabres de plasma réduisirent en morceaux de viandes une grosse partie de la meute. Puis de nouvelles balles sifflèrent et achevèrent de détruire la terrible armée de chiens. Mais d’autres arrivèrent à nouveau.
- On a pas le choix ! cria Wesker, on se replie dans le manoir !
L’unité n’avait pas le choix ! Obi Wan força les doubles portes de métal à s’ouvrir et ils entrèrent tous. Ils étaient entrés dans le vaste hall de palace 5 étoiles.
- Sécurisez la zone ! Je sais pas ce qui s’est passé mais quelque chose me dit qu’on risque de tous y passer si on fait les cons, donc grouillez-vous !
Les autres obéirent à leur lieutenant, conscient que leurs seules chances de survies résidaient dans le blond. Les rumeurs disaient qu’il avait d’immenses pouvoirs.
- On va établir un campement ici. Cinq d’entre nous resterons là. Chris et moi, on va jouer les explorateurs. Je ne sais pas quelle saloperie se déroule dans le Manoir mais je veux des réponses !
- Compris chef ! firent-ils en chœur.
Chris rejoignit Wesker et ils partirent dans une direction aléatoire.


Cosmos s’avança dans la planète désertique où Dartz avait donné rendez-vous à des personnes étranges dont il faisait parti. Enfin, il fit un titanesque building. La seule construction de la planète. Il y entra et fut surpris de se retrouver dans un décor de temple antique. Finalement, il arriva dans une salle circulaire où plusieurs hommes et femmes l’attendaient. Tous avaient des comptes à régler avec Next Génération. Il prit place sur le dernier fauteuil en cuir noir et Dartz prit la parole.
- Maintenant que nous sommes réunis, nous allons pouvoir commencer.
- Commencez quoi ? railla Cosmos. Si vous voulez détruire Next Génération, vous n’avez aucune chance.
- Je ne prévois pas, de détruire Next Génération. Fit Dartz avec un sourire diabolique.
- Alors qu’est ce qu’on fout là ? lança Erythéa.
- Je compte anéantir l’humanité.


Chris enfonça une énième porte d’un coup d’épaule, et Wesker vérifia la pièce faiblement éclairée. Mais celle là n’était pas du tout vide. Deux cadavres de scientifiques étaient étendus par terre, tués sauvagement par un sabre laser.
- Des Jedis ? Interrogea Chris.
- Non, répondit Wesker, je pencherais pour des seigneurs noirs des Siths.
- Les ennemis des Jedis ?
- Eux même. Amène moi Anakin et Obi Wan. Je reste ici pour voir si je trouve quelque chose d’autre. Je vais marquer la porte avec de la peinture.
- Entendu, sois prudent !
- Toi aussi.
Alors que Chris s’éloignait, Albert Wesker eut un sourire. Cela pouvait commencer.

____________________________________________

Je suis le Cauchemar de la ChatBox.


Avatar et signature par ma Melo, merci encore. <3


Toi qui lit cette signature, es-tu prêt à découvrir l'horreur dans toute sa splendeur ?



Ainsi qu'une guerre contre le mal en personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le destin de l'Orichalque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wanted : choisis ton destin de Timur Bekmambetov
» Robert Michel - Hors-Destin - L'Agent des Ombres tome 4
» Destin d'amour
» Le Chevalier du Destin - Riders of Destiny - 1933
» LA TRILOGIE DES VENTS (Tome 1) LES VENTS DU DESTIN de Mercedes Lackey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next Génération :: Archives des fictions-
Sauter vers: