Next Génération

Forum consacré à la Bande-Dessinée Les Légendaires de Patrick Sobral et Les Légendaires Origines dessinée par Nadou.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Twelve and a Cat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Twelve and a Cat   Dim 15 Jan - 7:30

Plongez dans l'histoire d'une confrérie aux pouvoirs incroyables. Découvrez un monde dans lequel, à sa naissance, n'importe lequel des individus anodin peut s'avérer devenir une arme mortelle et être hanté par l'un des douze esprits animaux.
Les douze dieux ancestraux veillent sur vous.

Tenebriis et Myrilys.


Montage par Ténébriis.


Dernière édition par Myrilys le Ven 2 Mar - 14:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Mer 18 Jan - 6:34


Dans un monde dans lequel seulement quelques rares personnes sont hantées par l’un des douze esprits animaux antiques, le plus dénigré d’entre eux, le Chat (et schyzo en plus de ça) convoite l’idée démoniaque d’éliminer tous les autres animaux. Associé aux dragons et aux serpents, il déclare la guerre aux autres membres de la confrérie.

Mais revenons en plus tôt, avant que le pacte entre chat, dragons et serpents soit créé.

Argolis, possédé par l esprit du chat, entra violemment dans la seule chambre du palais.
-Qui êtes vous et que venez vous faire dans la chambre de la majestueuse, la célèbre Myrilys? Dit une voix féminine.
-Qui je suis? Vous ne me reconnaissez pas? Dit le jeune homme.
-Euh... Non. Si je vous connaissais, je m en serais souvenue. Or je n ai pas une mémoire de poisson, moi!
-Mais enfin je suis le grand Argolis! Enfin bon, revenons en à nos moutons. Si je suis venu ,c’est pour vous parler de quelque chose qui pourrait vous plaire, très chère dragonne démoniaque.

Myrilys, chef des dragons, sortit de l ombre. Elle était grande (avec des talons) et fine, des yeux perçants de couleur orangés, âgée de 16 ans a peine et une peau si blanche.
-Sortez de ma chambre tout de suite sinon, j appelle mon second en chef, cher Argolis.

Elle poussa le jeune homme, petit mais mignon. Il avait la peau métisse, les cheveux blonds et les yeux d’un vert émeraude. Il semblait âgé d’une vingtaine d’années. Il rejeta les mains de la jeune femme.
-J ai entendu dire que vous n’aimiez pas les autres sortes d’animaux. Vous dites que ce sont tous des abrutis. Moi, je veux que cette planète n’aie plus aucun résident. Donc nous pourrions nous allier.
La jeune femme se figea et réfléchit. Que pourrait-elle en gagner après les avoir exterminés?
Elle prit un long moment à choisir sa décision. Puis elle serra la main du jeune homme.
-J’accepte cet accord. Mais à une condition : si vous touchez a un seul des dragons, je vous laisserai vous débrouiller.
Le jeune Argolis eut un sourire en coin. C était le début de la fin du monde...

Pendant que la chef des dragons, la célèbre Myrilys, parlait avec Argolis, une autre personne écoutait tout, horrifiée. Une jeune femme descendit de son perchoir. Elle était du signe du singe et s’appelait ShimyÉlémentaire: elle était de taille moyenne, des taches de rousseur parsemaient son visage. Elle portait des cheveux roux et ses yeux étaient couleur or. Elle commença à courir pour réunir au plus vite le plus de gens possible. La réunion commença et elle entendit AndroBen, Gryfman et Mytic dirent du mal d’elle du style : "Oh nan,elle va nous raconter sa Life encore une fois"," elle va encore nous énerver avec ses histoires a dormir debout","elle me gave avec ses mensonges!!". Tenebriis, South, Jadimatou et Kairi pensèrent très fort que ces gens là étaient vraiment fous. Puis, comme si elle lisait dans les pensées, Darky leur fit un regard noir.
Stellaire, âgée de 16 ans, blonde aux yeux bleus et calme normalement, se leva et pointa du doigt les personnes du signe de l’agneau et du sanglier.
-Pourquoi vous êtes venus si c’est pour faire des remarques de ce genre sur elle?!!
Elinya dit a voix basse:
-Pour embêter les gens, comme d' hab'...
Shenga la défia du regard puis Myshi, chef des rats et l’Eventreur intervinrent:
-Arrêtez de vous disputer et écoutez ce que ShimyÉlémentaire a besoin de dire!!
Shenga et Darky, les 2 amies, se regardèrent et éclatèrent de rire.
SE les ignora et prit la parole:
-Très chers membres, il se passe quelque chose de grave!! La démoniaque Myrilys, chef des dragons, a décidé de s allier avec un psychopathe pour réduire à néant cette planète.
Blazyna et Kirby,2 sœurs jumelles, petites, les yeux gris et les cheveux rouges, âgées de 17 ans, hurlèrent d' effroi. Puis Yanathos, chef des sangliers, prit la parole:
-Et pourquoi on devrait te croire si on n’a pas de preuve, hein?
Les sangliers et les agneaux ricanèrent. SE sortit en courant de la salle de réunion en pleurant et décida de partir loin. Personne ne se doutait de ce qu’il se passait du côté des dragons. Puis Kirby, du signe du serpent, s’éclipsa, comme le reptile du même nom. Elle avait un plan magistral derrière la tête ...

Myrilys décida de réunir toute sa troupe pour parler du plan qu’elle avait c**çu avec Argolis. Puis Violette, très blagueuse, dit:
-Yes, on va pouvoir en faire du rôti!! En même temps, on nous appelle "Les cuistots crameurs".
Maroti lui fit un regard noir et répliqua:
-Tu pensais a qui en disant "Rôti" ?
-Euh... A personne bien sur, répondit Violette avec une voix innocente.
Mael intervint:
-Arrêtez, vous savez bien que Myrilys n aime pas ce genre de dispute et elle pète un câble vite fait.
Myrilys fixa avec un regard perçant son second en chef, Maroti. Il était grand comme elle (lorsqu’elle mettait ses talons),les cheveux blonds, les yeux bleus turquoises et était très mystérieux. Il avait 18 ans. Puis elle fixa Violette, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à son frère mais elle avait 16 ans. Puis elle fixa longuement Mael : il était grand, musclé, le teint mat et était très sombre. Puis elle dit:
-Bon, ‘faudrait peut être se mettre en route pour aller à l endroit où le plan débutera.
Ils sortirent, grimpèrent sur leurs montures et se mirent en route vers leur destinée.
 

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Tenebriis
Super Tomate transgénique dansante
Super Tomate transgénique dansante


Messages : 783
Points : 997
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 19
Localisation : Perdue dans l'abysse...

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Ven 20 Jan - 5:44


ShimyElementaire s’était isolée dans son coin habituel. Les larmes coulaient à flot sur ses joues constellées de taches de rousseur. « Pourquoi ne me croient-ils jamais ? Ils vont tous nous…nous tuer ». Toujours les mêmes pensées qui tourbillonnaient dans sa tête. Quoi qu’elle regardât, elle ne voyait rien, elle était obsédée par la conversation qu’elle avait saisie par inadvertance. Perdue dans ses pensées, la jeune fille aux yeux dorés n’entendit pas son amie approcher. Stellaire s’avança vers elle, lui saisit doucement l’épaule et lui glissa :
« Tu sais Shi, il n’y a que les sangliers et les agneaux qui ne croient pas à ton récit, et moi, je suis de ton côté. Je suis sûre qu’on convaincra les autres, on ne laissera pas les dragons mener leur plan à exécution, quel qu’il soit, promis ! »
SE releva son visage embaumé de larmes vers Stellaire et tenta au mieux de lui sourire. La blonde prit sa main pour la relever.
« Et puis, entre rongeurs et p’tit singe, on doit bien s’entraider. ~ » Chatonna-t-elle.
ShimyElementaire sourit, puis pouffa, et partit d’un grand fou rire avec son acolyte de toujours. Elle aurait tant souhaité que ce moment ne s’arrête jamais.

De l’autre côté, dans la salle dans laquelle s’était tenue plus tôt la réunion, d’autres membres s’entretenaient au sujet de la récente nouvelle. Certains étaient troublés tandis que pour d’autres cela paraissait presque anodin. Quelques-uns doutaient de la parole de la petite singe du groupe, alors que des membres la niaient formellement. Les avis étaient plus que partagés. Les agneaux et les sangliers ricanaient entre eux comme à leur habitude.
Yanathos toussota :
« Bon du sérieux, intima-t-il assez bas pour n’être compris uniquement par les agneaux et sangliers. Qu’est ce que vous pensez vraiment de ce qu’a raconté SE ? Je vois mal Myri accepter ça, elle a sa fierté, et puis les singes c’est fourbe, cracha-t-il.
-On peut être habitués à la voir mentir, là ça dépasse mes espérances, ajouta Mytic.
-Vous avez pas fini sincèrement ? Je sais que pour vous la parole de ShimyElementaire ne vaut peut-être pas grand-chose, mais pensez-y, si elle dit vrai, on va se retrouver avec les dragons et les serpents à dos en plus des autres. Songez vraiment à briser les clans si une guerre arrive, on ne se n’en sortira pas entre nous. »
Shenga venait de s’avancer pour parler. Elle rejeta ses longs cheveux blancs en arrière, bien qu’elle savait ses compagnons trop imbus d’eux même pour l’écouter, elle éprouvait une certaine satisfaction à ne pas être restée silencieuse pour cette fois. Tout le monde était au courant du mépris que portait la jeune fille à l’égard des clans, sa détermination luisait toujours dans ses yeux mousse. Elle n’était pas la seule à s’y opposer, elle le savait au fond, mais surement la seule qui osait parler. Darky s’approcha d’elle et posa une main sur son épaule.
« Evite de contrarier le "chef", Shenga. J’ai pas vraiment envie de te voir exclue, chuchota-t-elle. »
Pour seule réponse, son amie hocha la tête. Yanathos lui lança un regard glacial et repartit suivi de Mytic et Darky, les deux autres sangliers.

A l’opposée, les rats eux aussi s’entretenaient au sujet du discours de ShimyElementaire. Pour eux la question ne se posait pas, il fallait faire confiance à la jeune fille et tenter de convaincre les réticents des autres groupes avant que quelque chose de grave ne se produise. Il n’y avait pas de secours à aller chercher du côté des sangliers/agneaux, mais peut être les autres clans seraient-ils de leur côté ? L’atmosphère était tendue depuis quelques jours, les camps restaient chacun de leur côté, les rivalités héréditaires entre animaux étaient présentes, et ce plus qu’auparavant. Le récit de la jeune fille était plus que concret, les dragons étaient déjà très à part dans la confrérie et si il y avait bien quelque chose que Myrilys convoitait et savourait, c’était le pouvoir.

____________________________________________


Merci SE. ♥
❝Je modère en ~вℓєu~.❞

Dès 21h, faites place à la BAT-TEAM...


Dernière édition par Ténébriis le Dim 17 Juin - 2:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Sam 21 Jan - 1:58


Kirby, après s'être éclipsée de la réunion, essaya de trouver Argolis. Elle trouva enfin l’habitation de celui-ci après plusieurs heures de recherche. Elle entra et elle le trouva, assis dans un canapé, un cadre à la main. Elle se pencha discrètement et aperçut sur le cadre deux petits enfants : c’était Argolis, alors âgé de 10 ans environ avec une petite fille qu’elle connaissait bien, SE. Elle était en train de rire avec lui et elle était dans les bras du jeune homme. Chef de son groupe, Kirby possédait un pouvoir en plus des autres. Elle pouvait voir le passé. Elle pu voir qu’avant, Argolis n'était pas si sombre par rapport à maintenant. Il aimait secrètement SE qui, à l’époque, était sa meilleure amie. Puis il y eu une grande dispute : lui face a Yanathos, qui était un homme musclé, cheveux bruns et yeux d’un bleu pur. Il était maintenant âgé de 17 ans. Il était aussi face a Gryfman, devenu un vrai canon (comme les autres d'ailleurs), cheveux mi-longs et d’une teinte noire-grisâtre avec des yeux noirs. Il avait 18 ans maintenant. Puis deux autres petits garçons se joignirent au combat, des jumeaux. Il s’agissait de Viston et Aaron, maintenant âgés de 19 ans, cheveux châtains clairs aux reflets foncés, et les yeux rouges. Après une dispute entre les deux amis d’enfance pour de simples broutilles, l’hanté de l’esprit du Chat devint subitement violant envers son amie, le combat s’enclencha. Fin de la lutte. Argolis s’était pris une raclée phénoménale face aux autres.
Kirby arrêta de regarder dans le passé et se racla la gorge. Argolis se retourna. Elle lui expliqua tout pour ce qu’avait entendu ShimyElementaire et les autres et lui fit part de ses intentions. Argolis lui dit alors:
« Comme le dit le proverbe, plus on est de fous, plus on rit. Alors c’est d'accord. Voila ce que tu vas devoir faire... »


Myrilys et Mael marchaient tranquillement et sous des capes pour ne pas être reconnus tandis que les frères et sœurs se baladaient dans le marché en se disputant comme d'habitude. Mael et Myrilys repéraient un peu l’endroit quand soudain, Mael, en regardant à droite-à gauche, aperçut Stellaire. Il la regarda de la tête aux pieds : elle tenait une fille avec les yeux bouffis par l’épaule. Il trouva la blonde gracieuse, magnifique. Comme il ne pouvait pas résister aux femmes, il alla la voir pour se présenter. Il enleva sa cape et il eut juste le temps d'entendre Myrilys hurler :
- Ne fais pas ca,NON! ...

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Tenebriis
Super Tomate transgénique dansante
Super Tomate transgénique dansante


Messages : 783
Points : 997
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 19
Localisation : Perdue dans l'abysse...

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Sam 28 Jan - 3:16


Stellaire et SE avaient décidé de prendre un peu l’air avant de retourner auprès des autres. Les sangliers ne leur feraient surement pas bon accueil. Le marché était ouvert depuis peu, elles décidèrent donc d’y faire un tour. Le bazar était plein, les marchands hélaient les passants pour leur proposer de touts produits, étoffes rares ou communes, viandes de boucher, bijoux divers, tenues orientales, ... Les jeunes filles et les femmes d’âge avancé discutaient entre-elles et riaient aux éclats aux plaisanteries et aux ragots des commerçants, leurs paniers pleins à craquer. De petits garçons déambulaient à travers les étroites ruelles, se couraient après en poussant des éclats de rires chaleureux. D’autres volaient discrètement des pommes ou bien du pain dans les paniers pleins ou dans les stands de vendeurs trop occupés à mettre leur marchandise en valeur. D’autres enfants encore, trop apeurés, salivaient devant les fruits juteux des marchands. SE saisis une poignée de cerises en tendant une pièce à l’homme qui se tenait derrière l’étalage et s’agenouilla devant un petit groupe de bambins à l’air affamé. Elle leur tendit, un sourire attentionné sur les lèvres, des étoiles brillaient dans les petits yeux des garçonnets et ils partagèrent rapidement leur trésor. Shi’ se releva et continua sa ballade à travers la foule, accompagnée de son amie. Elles s’arrêtèrent vite pour essayer les robes aux textiles variés et les magnifiques parures, se mettant à la place des riches princesses. Les minutes de vadrouilles passèrent, et en arrivant près d’un stand, un jeune homme les aborda, portant un regard particulier à Stellaire. Il défit sa cape, et un cri leur parvint :

« Ne fais pas ça, NON! »
Une jeune fille encapuchonnée arriva en courant et saisis par le col :
« T’es complètement fou ou quoi ? hurla-t-elle avant de continuer plus bas. Tu ne les reconnais pas ? Parce que dans ce cas, ce sont elles qui vont nous reconnaître, siffla-t-elle aux oreilles de son acolyte.
- Du calme ma chère. Ces jeunes filles ne sont pas sensées avoir eu vent de mon intégration récente parmi les dragons », lui chuchota-t-il calmement.

Myrilys l’ignora royalement, le saisis par l’oreille et le traîna loin des jeunes filles sans leur porter un regard. Mael lança un clin d’œil charmeur à Stellaire, qui ne put s’empêcher de passer au rouge pivoine, et disparu avec sa supérieure.

« C’est qui lui ? lança bêtement SE.
- Bah …Euh…je sais pas trop en fait. On continue à se balader ? hésita Stey.
-Chef, ce plan me convient, chef ! »

Shen’ cherchait son réconfort, et elle l’avait trouvé. Un des membres était assis de dos, calepin et crayon à la main. Elle s’approcha joyeusement puis tapota le dos du jeune homme :

« Vist’ ?
-Eh non poulette, après tout ce temps tu nous confonds encore ? répondit Aaron en retournant la tête.
-Arrête de m’appeler comme ça ! soupira Shenga. Et qu’est ce que tu veux, vous êtes tellement différents tous les deux, ironisa-t-elle.
-Du cââlme l’agneau !
- Méhèheeh ! »

Aaron sourit et se releva, puis il prit Shenga par l’épaule et lui glissa :
« Si tu cherches ton lapinou, il est allé prendre l’air, il avait pas envie d’entendre les autres se disputer encore une fois. »
Shenga hocha la tête et remercia son ami avant de se diriger vers la porte fenêtre qui donnait directement sur une vaste cour. Aaron ne put s’empêcher de laisser son regard se poser sur le balancement régulier des fines hanches de la jeune fille.
« Eh Shen’, évite de nous confondre le jour du mariage ! » blagua-t-il.
La dénommée répondit par un sourire et ouvrit la porte de la cour à la volée.
« T’en as de la chance frangin…ne la laisse pas s’envoler.»

Viston était assis, tête baissée, contre un des grands chênes centenaire un peu plus loin. Shenga sourit. A sa respiration régulière, il semblait dormir paisiblement, il avait vraiment la manie de s’assoupir n’importe où. Elle s’approcha, s’assit à côté de lui et posa doucement la tête sur son épaule pour s’envoler avec lui vers le pays des songes.

~

« JE TROUVE PLUS KIRBYYYYYY !!! » Aie, merci les oreilles !

C’était Blaze qui déambulait dans les couloirs à la recherche de sa jumelle. Bien que n’étant pas du même signe astrologique, le destin avait fait qu’elles naissent en même temps. Kirby aurait du naître rate, elle fut serpent par le plus grand des mystères. Les deux sœurs restaient tout de même très attachées, et il était plus que rare que de voir l’une sans l’autre. Au combat, elles excellaient toutes deux et se prêtaient main forte en toutes circonstances. Deux éclairs meurtriers sur le champ de bataille, si similaires et si différents de par leurs attributs physiques et héréditaires. Les "sœurs écarlates"… Leurs forces étaient démultipliées lorsqu’elles s’unissaient, et Blazyna avait horreur d’être séparée de sa moitié. San, l’autre singe de la confrérie, la rejoignit dans le hall. Enfin rejoignit plutôt son dos –un de ses lieux de squat’ préférés-. Elle était toute nouvelle, la benjamine et avait rejoint la communauté à l’âge de 13 ans. Ses cheveux coupés couts étaient bleus lagon et ses yeux toujours pétillants évoquaient le corail des récifs.

« Saaaaan, aide moi, j’ai perdu Kirby depuis la fin de la réunion ! pleurnicha la rouquine.
-Bah, euh, d’accord. :0 »
C’est fou ce que les réponses des singes peuvent être convaincantes.
Elle s’agrippa à l’épaule de l’adolescente et elles poursuivirent les recherches à deux.

~~

La salle de réunion s’était vidée rapidement après le départ de SE. Les groupes qui ne s’étaient pas retirés pour vaquer à leur occupation squattaient la salle. South et Tenebriis, les tigres, jouaient au poker comme à leur habitude, Elinya et Kairi se lançaient des coussins dessus laissant JadiMatou bouder dans son coin après s’être méchamment mangé un tabouret en pleine poire de la part d’Elinya et sa force…de cheval.

« Brelan !!!
-Quinte royale, soupira South en étalant ses cartes sur la table.
-Quoiiiiii ? s’écria Tenebriis. Mais t’as triché, c’est pas possible, avoue t’as planqué des cartes dans tes manches, hein, hein ? Dis moi, c’est quoi ton truuuc? »

Hilarité générale du côté des trois autres filles.
« Bah, pour commencer si tu ne laissais pas trainer tes cartes par terre ça t’aiderait, soupira-t-il à nouveau en désignant la moitié du jeu de sa camarade au sol. Ensuite, le jour où quelqu’un ici me battra au poker, Yanathos servira le thé à SE, en gros c’est pas prêt d’arriver.
-Ah… ah d’ailleurs elle est où Shi’ ? demanda Téné en laissant le reste des cartes tomber. Y en a marre que Yan’ la traumatise à force, la pauvre.
-South a raison, le jour où il redeviendra gentil comme avant…
-…signera la fin de l’existence des clans, conclut Kairi. »

Tout le monde se tut. Mais le moment de silence fut vite troublé par le retour de JadiMatou dans la bataille intercoussinaire. Au moins, l’ambiance restait joyeuse de ce côté-ci de la communauté.


Kirby ne cessait de penser aux images qu’elle venait de voir. Elle avait un mal fou à imaginer que SE et Argolis avaient pu être amis autrefois même si elle savait pertinemment que c’était vrai. L’autre détail qui la troublait énormément était la présence de Yanathos au combat. Lui qui vouait un mépris considérable aux singes et qui ne cessait de rabrouer SE. Et que le Chat ait pu se mêler aux autres et construire des liens aussi solides avec la jeune fille lorsqu’ils étaient plus jeunes paraissait invraisemblable. Kirby avait sentit ces liens, Argolis avait tout du petit garçon éperdument amoureux à cette époque, plein de bonnes intentions, attentionné et presque naïf. Elle devrait tenter de s’informer auprès des anciens pour éclairer tout ça et aussi user de son don pour l’espionnage. L’autre problème à régler serait celui de sa sœur jumelle. Elle répugnait l’idée d’être loin d’elle et de lui mentir, mais elle pourrait recueillir des informations à la fois sur les plans d’Argolis et sur ceux des Animaux. Elle se mit directement en route pour la grotte indiquée par Argolis et vers laquelle les dragons étaient sensé se rendre après avoir fait leurs provisions en cueillant quelques plantes sauvages, remplissant ses propres réserves de nourriture.

____________________________________________


Merci SE. ♥
❝Je modère en ~вℓєu~.❞

Dès 21h, faites place à la BAT-TEAM...


Dernière édition par Ténébriis le Dim 17 Juin - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Dim 29 Jan - 5:15


L’Eventreur marchait tranquillement avec Blazyna, qui avait décidé d’attendre que sa sœur fasse son retour d’elle-même, et Jadimatou dans le bazar. Il ne pouvait s’empêcher de dévorer Blazyna du regard. Les trois amis virent passer deux personnes assez bizarres dont l’une faisait un sermon à l’autre. Plus loin, Blazyna appela le garçon, il avait des cheveux châtains et les yeux proches du mauve, et la jeune fille aux cheveux courts, bouclés et violets et aux yeux verts. Elle leur montra un papier qu’elle venait de ramasser et sur lequel il était marqué: « Préparez vous a la guerre !!! Une bombe va exploser demain dans le plus grand bâtiment de la ville. Devinez qui... ». Les trois amis paniquèrent et allèrent prévenir un membre de chaque groupe. Shenga, quand elle vit le morceau de feuille, s’enquit d’aller prévenir les autres agneaux et sangliers (sauf aux deux chefs qui étaient absents) :
« Vous voyez, je vous l’avais bien dit ! Même si souvent SE nous mentait, elle a dit vrai cette fois-ci. »
Les autres baissèrent la tête, honteux.
Le lendemain, la moitié des membres de la confrérie étaient à l’affut près du bâtiment concerné. Mael, Violette, Maroti et Myrilys attendaient, cachés. La chef trouvait que l’explosion mettait du temps à se déclencher, beaucoup trop de temps. C’était Kirby qui était sensée être aux commandes depuis la grotte, seulement elle ne comptait pas vraiment activer la fameuse bombe. La dragonne décida d’aller voir si la bombe n’avait pas été désactivée mais elle oublia sa cape. Ses compagnons étaient horrifiés : ils allaient être découverts maintenant!
Tout le monde regarda Myrilys avec de grands yeux en forme de billes. Puis, certains sortirent leurs armes à canons et tirèrent, provoquant une immense explosion. Myri eu à peine le temps de voir l’attaque foncer droit sur elle et fut touchée, grièvement blessée. Maroti, Violette et Mael accoururent pour la chercher et disparurent rapidement dans la fumée.
Un peu plus tard, Gryfman passait un savon à son groupe et à celui des sangliers car ils n’avaient pas prévenu leurs chefs respectifs. Yana arriva, haletant, et demanda ce qu’il se passait.
« Ce qu’il se passe? répéta Gryfman. Eh bien ils ne n’ ont pas prévenu tout le monde de la lettre de nos ennemis les dragons, de l’alerte à la bombe et ils ont attaqué Myrilys seuls avec leurs armes à canon. »
Yanathos écarquilla les yeux et s’exclama :
« Et alors, comment va-t-elle? Elle n’est pas trop blessée? Elle est en sécurité? »
Il avait l’air si inquiet pour la jeune fille que tous le fixèrent bizarrement et se demandèrent ce qu’il avait bien pu mettre dans son bol de céréales et dans son verre de jus d'orange ce matin. Le jeune homme changea directement de sujet :
« Donc SE disait vrai, c’est bien cela?
-Eh bien, il semblerait que oui, répondit Darky.
-Bien, acquiesça Mytic, alors il faut rester sur nos gardes. Ils pourraient retenter le coup de l’attaque mais sans prévenir, et en plus dangereux cette fois.
-Oui, bon…Sur ce, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer. En l’honneur de notre contre-attaque et de la protection de la ville, un bal masqué est organisé! » s’exclama brusquement le commandant des Sangliers.
Les filles hurlèrent de joie : enfin quelque chose de vraiment intéressant!
AndroBen regarda fixement Yana. Il agissait de manière si étrange lorsqu’on parlait de Myrilys...

SE était joyeuse, tout le monde la croyait maintenant et elle avait pu participer au plan des sangliers et des agneaux : désactiver la bombe et la sortir du bâtiment.
Quelqu’un la bouscula, elle allait lui hurler dessus et lui dire de faire attention mais elle ne bougea pas d’un pouce. Cette personne, elle l’avait déjà vu quelque part. Elle le reconnu et se pétrifia : non, ça ne pouvait pas être lui...

~

Argolis était toujours en contact avec Violette grâce à des boules de cristal. Elle lui expliqua ce qu’il s’était passé et s’excusa pour le plan raté. Le Chat accepta les excuses et lui fit part de son nouveau plan : un bal masqué était organisé et Kirby, les dragons et lui iraient là-bas pour pouvoir s’occuper de quelques personnes.
Argolis agita la main pour faire disparaître l’image de la boule. Il était déjà au courant de tout avant même que Violette ne le bouletélécristallise car il était présent lors des faits et avait pu imaginer un nouveau coup de maître...


____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Tenebriis
Super Tomate transgénique dansante
Super Tomate transgénique dansante


Messages : 783
Points : 997
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 19
Localisation : Perdue dans l'abysse...

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Jeu 16 Fév - 13:10


Gryfman et Yanathos avaient prévenu la troupe du bal masqué qui était organisé, toutes les filles s’étaient immédiatement ruées chez elles pour se pomponner ou dans les boutiques afin de trouver la plus belle robe qui soit. En attendant, les hommes s'occupaient des préparatifs. Soudain, une jeune fille entra à toute vitesse dans la salle, une lettre à la main. C’était Plip. Elle tenait le rôle de factrice au sein de la communauté et semblait toujours excitée de remplir sa tâche.
« J’ai une lettre de la part de Mini, commandaaaante des chiens ! Je la confie à qui?
-Ah ? Ca doit être l'invitation au fameux bal, supposa South en saisissant la le courrier. Bon, je vais l'ouvrir. Quelle idée aussi de nous demander de préparer la salle avant de nous la remettre…
-Stop, stoop ! Elle est destinée à un chef de groupe, n’importe lequel mais un chef quand même. Si vous l'ouvrez tout de suite, je vais me faire virer ! »
South la regarda, soupira comme à son habitude et ouvrit négligemment l’enveloppe avant de la relâcher net.
-« Eh, t’as entendu ce qu'elle vient de te dire ? lâcha Androben en saisissant South par le col de sa veste.
-Mais, pour qui tu te prends l’mouton? »
Myshi, Tenebriis et toute une petite troupe firent irruption dans la pièce, les bras chargés de banderoles et autres diverses décorations, interrompant les garçons.
« Encore en train de vous chamailler tous les deux ? Il va falloir se remettre au travail, ria Myshi en faisant remonter l’ambiance. Non mais comment ils font pour rester aussi énergique tout le temps ? »
Plip, qui venait de ramasser la lettre, la tendis directement à Myshi qui se mit aussitôt à lire.
« Bon, alors je veux que tout soit nickel parce que Mini arrive. Et vous savez comme elle peut être maniaque quand elle s’y met... Alors hop, au travail ! »
Tout le monde reprit son poste et se dépêcha de décorer au mieux tout en séparant de temps à autres les garçons qui préféraient se servir des rubans comme projectiles.


Les dragons suivis de Kirby se rendaient au point de rendez-vous fixé par Argolis pour commencer l’élaboration d’un nouveau plan. Dès leur arrivée, ils trouvèrent leur chef les bras pleins de cartons.
« Mais il fait quoi, là ? --' On déménage ou quoi? railla Maroti.
- Vous en avez mis du temps, c’est pas possible ce que vous pouvez être lents ! rétorqua le Chat.
-Il fallait qu’on s’occupe de Myri nous-mêmes étant donné qu’elle ne s’est toujours pas remise de ses blessures… et elle n’est pas vraiment légère, affirma Mael.
- Eh, je ne suis peut-être pas remise de mes blessures mais j’ai mes poings pour frapper !
-Bon, alors, c’est quoi ce plan ? s'enquit Kirby. On va pas poireauter des heures en attendant d’être grillés et reconnus, il nous faut des tenues !
-Des tenues ? L’affaire est dans le sac…enfin dans le carton du moins.
-Je propose que l’on tire ça au hasard, ça risque de provoquer des conflits sinon, proposa Mael en déposant Myrilys.
-Bon, eh bien je commence. »

La tenue que piocha Argolis lui seyait parfaitement. L’ensemble était bordeaux et strié d’or. Il prit le masque assorti.
La suivante fut Myrilys. Elle étouffa un petit cri de surprise ; elle était tombée sur une robe bleu nuit. De petits diamants scintillants la parsemaient, évoquant les étoiles illuminant le ciel d’une nuit d’été et des roses de soie brodée étaient cousues tout le long du bustier. Sur son masque jonché de paillettes était accrochée une plume noire.
Kirby, la troisième, y piocha une rose pâle ornée de bordures argentées correspondant à son teint plutôt pâle. Le masque était similaire à celui de Myri mais aux tons plus chauds et plus clairs.
Violette, elle, récolta une robe marron clair à froufrous blancs et un masque de velours noir aux plumes crème.
Mael sortit une tenue foncée qui s’accordait parfaitement à son air sombre et détaché
Mais le moins chanceux sur ce coup fut Maroti qui tomba sur l’ensemble multicolore très…affriolant et original pour le coup.
« Vous aviez pas dit qu’il fallait être discrets? »
Les filles étaient écroulées de rire, Mael se retenait.
« Oh, t’as pas un peu fini de râler ? Le ridicule ne tue pas…et heureusement pour toi, le calma sa sœur.
- Maintenant qu’on a nos tenues, qu’est ce qu’on fait au juste ? demanda Myri.
- Très simple, on se rend au bal comme de simples invités et c’est réglé ! s’exclama Argolis.
- Dis tout de suite que tu nous as fait venir pour rien… »


Mytic et Shenga cherchaient une robe dans l’une des boutiques les plus aisées de la ville, devant le regard déprimé du vendeur devant la pile de tenues que les jeunes filles avaient élégamment… balancées hors de la cabine parce qu’elles les trouvaient soir trop longues, trop courtes, trop serrées ou encore trop larges. Après 4 heures de recherches, elles mirent la main sur la perle rare. Elles rejoignirent Darky qui avait commencé à discuter avec SE et Stellaire.
Toutes les autres s’étaient déjà occupées de leurs tenues et étaient prêtes pour la fête. Les deux retardataires s’assirent et commencèrent par écouter discrètement la conversation, puis plus les minutes passèrent et plus les jeunes filles se mêlèrent à la discussion, commencèrent à plaisanter et enfin à rire avec elles, jamais elles ne s’étaient senties aussi à l’aise avec des membres d’autres clans.
Plus tard dans la soirée, Darky, Mytic et Shenga parlaient de leur journée.
« …Finalement elles ne sont pas aussi idiote qu’on aurait pu le penser…souffla Shenga.
-On les a tout simplement mal jugées depuis le début, répondit Darky. On aurait du te croire quand tu parlais de ta sœur comme quelqu’un d’extraordinaire, Mytic. Elle déborde de gentillesse cette fille !
-Oui…et je n’arrivais pas à comprendre qu’elle s’entende si bien avec ShimyElementaire… peut-être qu’on refusait simplement d’admettre la vérité parce qu’elles sont toutes les deux mieux que nous. »
Les trois camarades tombèrent de sommeil.

Le lendemain, quelques heures avant le bal, les filles étaient en pleine panique face à la question existentielle ; mais quel garçon inviter à danser ? (c’est moi qui ai dit que c’était une question existentielle ?) Aaron et Viston ne s’en préoccupaient pas, ils préféraient profiter du temps qu’il leur restait à flemmarder.
Les dragons venaient d’arriver aussi.
« Bon, rappelez-vous bien de ne pas révéler votre identité à votre cavalier, même s’il insiste, n’est-ce-pas Mael ? appuya fermement Argolis.
-Je sais que je me suis laissé emporté, mais après tout personne ou presque ne connaît mon identité !
-Je vous préviens simplement, depuis le plan de la bombe qui a échoué et dont toute la confrérie a été avertie nous sommes à nu.
-Chut, on va entrer, les coupa Myrilys. »

Les portes de la salle de réception s'ouvrirent. Le hall était magnifique. D’immenses lustres de verre illuminé par des bougies de multiples couleurs oscillaient doucement, offrant un jeu de lumière et de couleurs éblouissant. De grands rideaux sombres qui semblaient flotter étaient accrochés près des fenêtres mais offraient une vue sur le jardin illuminé par la lune.
Gryfman, qui faisait office de majordome, annonça les chefs de clan. Argolis s’éloigna de son groupe aussitôt.
« Qu’est ce qu’il fabrique ? Il faut qu’on reste groupés ! s’inquieta Violette.
-Je vous parie qu’il est parti draguer… murmura Maroti. »
Soudain, le Cousin fit irruption :
« Viite, redressez vous, virez les poussières, Mini arrive ! »
Tout le monde s'empressa de s'exécuter. La dénommée entra, l’air plus digne encore qu’à son habitude, dans sa magistrale robe rouge.
« Y A UNE TACHE SUR LE PLAFOND, C'EST INADMISSIBLE !!!
-Elle a pas changée, toujours aussi maniaque et colérique pour un rien, glissa Yanathos à l’oreille de Gryfman.
-Tu m'étonnes ! En plus je crois qu'elle va rester un petit moment en ville.
-Eh ben, les prochains jours risquent d’être gais dis donc --'. »

Mini continua son inspection quelques minutes en tâchant de repérer des imperfections et brisant temps à autres les tympans des membres présents dans la salle. La musique ne tarda pas à se faire entendre et les premiers couples se mirent a danser, dont Viston et Shenga, au milieu de la piste. Certains garçons avaient déjà été s'asseoir comme Maroti ou Aaron qu’on aurait pu croire prêts à s’endormir. D’autres prirent leur courage à deux mains et décidèrent d’aller inviter les fillesMael cherchait la jolie jeune fille du marché, se souciant peu des recommandations d’Argolis. En l’apercevant, il la gratifia d’un grand sourire et l’invita de suite à rejoindre les couples sur la piste. Even’ fit de même, il se dépêcha de trouver Blazyna de peur qu'elle ait déjà accepté l’invitation d’un autre. De son côté, South ne pouvait détacher son regard de Myshi. Elle était éblouissante dans sa robe violette, ses longs cheveux étaient relevés en un parfait chignon et son masque mettait ses grands yeux pétillants en valeur. Tenebriis semblait avoir remarqué l’attrait de South pour son amie et lui souffla à l’oreille :
« Je peux t’arranger une danse avec elle si tu veux, je suis sûre qu’elle ne dira pas non.
-Je…
-Allez, je n’ai qu’à lui demander !
-Bon, si tu y tiens, demande-lui, toussa South. »

Tenebriis sourit et fonça directement expliquer la situation à Myshi qui rejoignit joyeusement le jeune homme et entama une longue danse avec lui.
De leur côté, Violette et Kirby discutaient en slalomant entre les couples qui dansaient. Elles reconnurent SE dans les bras…d’Argolis. Celle-ci n'avait pas vraiment l'air de l'avoir reconnu. Kirby poussa un cri de stupeur.
« Mais qu'est ce qu'il a Kirby?
- Non, non rien, excuse-moi, ça… ça me fait juste penser à quelque chose. »
Si ShimyElementaire reconnaissait son ancien ami, ça risquait de faire scandale...


Yanathos étais assis et fixait les duos valsaient. Il avait la tête dans les nuages, à tel point qu’il n’entendit pas Gryfman approcher et sursauta.
« Eh, du calme toi ! Je ne pensais pas t’effrayer.
-Non, c’est juste que j’étais un peu perdu dans mes pensées, marmonna Yan.
-T'invites aucune fille à danser, toi?
-J’en ai pas vraiment envie, et puis la danse n’est pas vraiment mon fort.
-Bon, d'accord, fais comme tu veux, sourit Man. Je vais tenter d’inviter Mytic à danser moi.
-Bonne chance, à toute à l’heure. »
Gryfman s'éloigna. Yanathos se mît à fixer les sans-cavaliers. Puis il se figea de stupeur : la fille assise à côté d’un homme au costume bariolé et complètement ridicule ne pouvait être que Myrilys, il en était sûr. Sa façon de se tenir, de rejeter ses cheveux en arrière…c’était elle, il l’aurait reconnue entre milles. Il se leva, s’avança et l’invita à danser. La jeune fille hésita un peu puis prit sa main.
« Ça fait un bail que l’on ne s’est pas parlé…presque une dizaine d’années il me semble, chuchota Yanathos. »
Myrilys se mit à paniquer. Elle avait déjà été démasquée et elle n’avait pas la moindre idée sur l’identité de son cavalier.
« Etes-vous sûr de ne pas vous tromper ? demanda-t-elle d’une voix la plus neutre possible.
-A 200%. Tu ne me remets pas ?
-A vrai dire, non. »
-Yanathos, ça te dit quelque chose ? »
Myrilys s’arrêta net.
“Ya...nathos? C est vraiment...toi?
-Il me semble que je me suis toujours appelé comme ça. »

Des larmes troublèrent la vision de Myri. Elle aurait voulu l’effacer de sa mémoire à jamais, et elle croyait que c’était chose faite après les années qui étaient passées sans qu’elle lui adresse la parole. Seulement c’était ce dont elle aurait voulu se persuader, au fond d’elle, elle n’avait jamais cessé de penser à lui et avait toujours souhaité regagner les autres clans afin d’être à ses côtés. Mais ce n’était qu’un mirage, ce souvenir douloureux de son enfance pouvait refaire surface et la consumer tant qu’il le voudrait, elle avait rejoint Argolis, pourquoi se ferait-elle pardonner ? La jeune fille se déroba de l’étreinte de son cavalier et s’enfuit de la salle de bal.
Elle n’avait pas été la seule, ShimyElementaire aussi s’était éclipsée, elle n’avait pu que reconnaître son ami d’enfance et penser à leur passé lui déchirait le cœur.

" Les aiguilles tout au fond de l’horloge
Battent la mesure et jamais ne dérogent
Elles nous rattrapent laissant dans leur sillage
Les rêves que l'on n'a pas réalisés…"


____________________________________________


Merci SE. ♥
❝Je modère en ~вℓєu~.❞

Dès 21h, faites place à la BAT-TEAM...


Dernière édition par Ténébriis le Dim 17 Juin - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Ven 17 Fév - 3:20


Tout le monde s’arrêta de danser après quelques minutes pour chercher ShimyElementaire qui avait décidément la manie de s’éclipser ou pour aller voir Yana. Finalement, JadiMatou trouva SE.
« Mais qu'est ce que t'as? Pourquoi est-ce que tu t’es enfuie comme ça ?
-Tu ne vas pas me croire, je suis vraiment nulle…j’ai dansé avec l’ennemi !
-Hein? L’ennemi? Mais de qui tu parles?
-J ai dansé avec Argolis !
-QUOI?! Argolis, on parle bien du même là? Le Chat psychopathe ?
-Oui c’est bien lui.
-Alors il faut aller protéger la salle et prévenir les chefs, sachant qu'il est allié avec les dragons...
-Ok, j’arrive. »

Gryfman alla voir son meilleur ami.
« Mais pourquoi ta cavalière s'est barrée? Qu’est ce t'as encore fait?
-Celle avec qui j'ai dansé se trouve être une personne que nous connaissons bien, très bien même...
-Très bien?
-A ton avis, simple petite devinette : qui est-ce qui porte un titre, ne fait pas partie de ‘nos’ clans et a déserté depuis une petite décennie ?
-…ne me dit pas que tu as dansé avec elle ! s’exclama Man. Il faut prévenir les autres, elle n’aurait pas pris le risque de se ramener ici seule !
-AVIS A LA POPULACE ! QUE PERSONNE NE BOUGE ET ON RESTE ZEN ! ON INSPIRE ET ON EXPIRE TRANQUILLEMENT ! fit Elinya qui avait écouté la discussion des garçons.
-Dit Eli, tu veux te lancer dans la carrière de Kinésithérapeute ou… entraineuse de Yoga ? plaisanta San. »

Myrilys courait, les larmes roulaient sur ses joues. Mael essayait de la rattraper. Elle s’arrêta quand elle pensa être hors de portée mais son ami la rattrapa et la saisis fermement par les épaules.
-Qu’est ce qu’il se passe, Myri ? Ton cavalier t'as mis un râteau ou quoi?
-Nan c est pas ça... C’est juste que je connaissais mon cavalier quand j'étais plus jeune et trop de souvenirs douloureux me reviennent.
-Si ça peut te faire du bien, tu peux tout me raconter.
-C’est vrai?
-Tant que tu redeviens la cruelle Myrilys et qu’on passe à l’attaque dès ton récit fini, ça me va.
-C'était à l'époque où j’avais 8 ans, commença la dragonne. Mes parents étaient au chômage et on avait à peine assez pour se nourrir. D’après tout le monde j’étais une petite fille gentille, serviable, mais j’ai commencé à me rebeller. Je peux bien dire que je me « la pétait » devant tout le monde, y compris mes parents. Le seul que j’épargnais était mon petit frère, Jakçonefaïve, mon seul confident.
-Mais quel rapport avec ton cavalier? coupa Mael.
-Chut, laisse-moi terminer…
Un jour, on l'a retrouvé mort dans d’horribles conditions, il avait été poignardé puis balancé dans l'eau glacée du lac près de chez nous. Dans son petit sac qu'il gardait toujours avec lui, un mot écrit sur un bout de papier déchiré ; "Je vous déteste tous autant que vous êtes. Myra Lysa".
-Attend, attend, attend, j’ai l’impression de ne pas comprendre. Tu as tué ton propre frère ?
-Non, je n'aurai jamais fait ça à mon frère. C'était tout ce qu'il restait de cher à mon cœur !
-D'accord. J’ai, l’espace d’un instant, cru que je me trouvais à côté d’un assassin depuis l’âge de 8 ans.
-Bref, je continue. Mes parents m’accusèrent, me rejetèrent pensant que c’était moi… Mais je ne subissais pas les brimades uniquement chez moi, j’étais détestée par le village et l’école entiers qui ne me croyaient pas, m’accusaient, me brisaient psychologiquement en me traitant de tous les noms…c’est après ça que j’ai pris la fuite, je voulais courir, le plus loin possible et oublier.
Un jour de printemps, j'étais tellement épuisée et avait tellement faim que je me suis évanouie. A mon réveil, je me retrouvais sur le dos d'un jeune garçon, tout souriant et sifflotant, en train de m'emmener quelque part. Il s'était arrêté en sentant que je me réveillais. Je me souviens que je m'étais énervée et que je lui avais dit un truc du genre « Fais moi descendre de ton dos tout de suiiite, je t’ai rien demandé, tu crois que j’ai besoin de ton aide ? » Un cri arrêta le récit de la jeune femme : c’était Kirby.
« Ah, vous voilà, j’ai réussi à vous retrouver finalement !
-Qu'y a-t-il Kirby ? demanda Mael.
-On a un gros problème. J'étais avec Violette au bal en train de papoter et lorsque j’ai vu Myri s’enfuir, je l'ai quittée deux secondes. Maintenant j'arrête pas de chercher Violette mais je la retrouve plus...
-On a paumé Violette en gros, fit Myrilys.
-Bah...ouais ._.
-Bon, Myrilys, tu ne bouges pas de là, je vais tâcher de retrouver Violette avec Kirby, lança Mael en s’éloignant.
- Ok je ne bouge pas… »
Mael se mît en direction de la salle de bal avec Kirby.


Myrilys se replongea alors dans ses souvenirs passés.
Elle se souvenait que le garçon s’était retourné et lui avait sourit si gentiment. « Tu croyais vraiment que j'allais laisser une si belle demoiselle à terre en train de se laisser mourir? Et ne t’inquiète pas, je t’emmène dans un lieu sûr. » lui avait-t-il lancé
Myri avait rougit mais n’avait pas cessé de lui ordonner de la laisser descendre en frappant sur son dos (pauvre dos T.T). Puis elle s’était mordu la lèvre et s’était mise à sangloter :
« Fais ce que tu veux de moi, mais s'il-te-plait...aide moi à me cacher…
Le garçon sourit alors lui jura de l'aider du mieux que possible.
-Mais au fait, maintenant que tu restes avec moi, c’est quoi ton petit nom? demanda le jeune homme.
-Moi?
-Bah à moins que l’on ne soit suivi, il n’y a que toi et moi ici.
-Je m appelle Myrilys. Mais appelle-moi Myri. Et toi?
-Moi c’est Yanathos. Mais appelle-moi Yana.
Le garçon continua à marcher quelques minutes avant de se retourner vers sa nouvelle amie :
-On est arrivés! Je peux t'emmener dans la mini-grotte si tu veux mais bon, j’aimerai garder mon dos en bon état.
-J’ai compris que j’étais lourde, ria Myri. Dépose-moi si tu veux, je ne risque pas de m’enfuir.
La jeune fille descendit et entra dans la cachette, qui ressemblait plus à une salle de réunion étant donné le monde.

« Bon alors je vous présente notre nouvelle membre de groupe ! dit Yanathos en désignant Myri. Tu peux te présenter, ne t’inquiètes pas, ils ne sont pas carnivores.
- Je m'appelle Myrilys, j’ai 8 ans et puis je suis assez particulière d'un certain point de vue. Mais si je vous le dis, vous n’allez pas me croire...
-Bof, tu sais, tous les membres de notre groupe sont un peu bizarres, alors tu peux tout nous dire, lui dit une petite rousse en souriant.
-Euh, hésita Myri. J’ai parfois l’impression d’être hantée par l’esprit d’un dieu.
Yana et tous les autres enfants se regardèrent. Puis la jeune fille enchaina:
« Voilà, maintenant vous me prenez pour une folle...
-T…toi aussi ? demanda un garçonnet brun en s’avançant. Et, par quel dieu au juste ?
-Quoi? Alors vous êtes pareils que moi ? Je suis hantée par le dragon et vous ?
-Je crois que ce n’est pas le hasard qui fait que tu te retrouves parmi nous, dit une petite fille qui venait de déposer des cartes. Au début je pensais j’étais un cas à part, mais apparemment…on est de plus en plus nombreux. Alors tu as devant toi deux tigres, un singe, un coq, un cheval, un rat, deux agneaux et deux lapins.
-Et vous vous appelez comment?
-Alors la rousse, c'est ShimyElementaire. Les 2 qui jouent aux cartes sont Tenebriis et South, celle à la bosse, c’est JadiMatou, la pauvre s’est encore pris une chaise… celle qui a un oreiller a la main est Elinya. En train de lire, c’est Myshi, et à côté, mon meilleur ami, Gryfman. Avec le calepin, c’est Aaron et enfin, les deux à se câliner dans leur coin sont Shenga et Viston. »


Myrilys sortit un moment de ses pensées et se demanda si les autres n'avaient pas de problèmes. Cela faisait plus d'une heure que Mael était parti et il n'était toujours pas revenu. Mais elle ne bougea pas et sombra à nouveau dans son passé…

Un matin, alors qu’ils parlaient tranquillement, Yanathos interrogea Myri :
« Pourquoi quand je t'ai rencontrée, tu étais blessée de partout et tu m'as demandé de l’aide ? »
La jeune fille s'assombrit et lui répondit doucement :
« C est à cause de mes parents et de mes anciens camarades de classe. J'avais besoin de me cacher parce qu'on a commencé à me rechercher…
- Ah et pourquoi? s'enquit le garçon.
- Excuse-moi mais je n’ai aucune envie d’en parler.
- D’accord. »

Myrilys avait retrouvé confiance sa confiance en elle en même temps que sa joie de vivre. Elle se sentait si bien auprès de ses amis et de Yanathos surtout, son petit ami. Puis des sanglots parvinrent aux oreilles de la fillette. Elle se retourna et un petit cri lui échappa.

«Ca ne va pas, Myri ? demanda calmement Yanathos.
- Retourne-toi, Yan ! »

Argolis gifflait SE, qui se contentait de pleurer sans bouger.
« Argolis, calme-toi !!! Tu lui fais vraiment mal ! cria Myri en s’approchant de lui. »
Il leva le bras sur elle mais Yanathos arriva et lui mît un coup de pied dans la face.

« Tu n’as pas intérêt à toucher à ma petite amie, sinon, je peux te jurer que tu vas en baver, cracha-t-il.
- Myri, pars d'ici avec SE, lui intima Gryfman, c’est trop dangereux pour vous !
- Mais moi je veux rester ici pour vous aider...
-Vas-t-en j’ai dit, tu sais très bien qu’Argolis peut être incontrôlable !
- Allez, on file, Myri, souffla Shenga en lui attrapant le poignet. »

Elle saisit SE, encore toute tremblottante, pensant que Myri suivait, et partit en direction de la grotte. Mais loin d’elle l’idée de battre en retraite, Myri était allé chercher un sabre dans sa chambre, son sabre.

« On t’a dit de dégager, Myri !
- Non, je ne bougerai pas. Si je ne fais pas partie du combat alors je regarderai, mais je ne fuirai pas.
- Bon, fais ta têtue mais si t'es blessée, faudra pas venir pleurer, la prévint Viston. »
-
Argolis sortit ses couteaux et commença à viser les garçons sans aucun scrupule. La folie animait son regard. Ils se baissèrent tous, et, alors qu’il tentait de battre en retraite, Argolis fut stoppé dans son élan par un coup de pied de la part de Myri.
-
« - Tu croyais partir après ce que tu as fait ? Tu rêves ! »

Argolis se releva et poussa la fille contre un mur puis se dirigea vers les garçons. Un véritable combat endiablé commença. Les coups s'enchainaient. Puis Argolis fut projeté dans un mur et
eut beaucoup de blessures. Lorsqu'il se releva, il sortit un de ses couteaux et le plaça sur la gorge de Myri.

« Le premier qui bouge ne serait-ce que d'un millimètre, je la tue, est-ce clair ?
-Laissez le, ne risquez pas vos vies pour moi, sanglota Myri. »

Argolis la saisit par les cheveux et l'emmena en direction de la grotte: il voulait vraiment achever SE !
Mais South, qui n’avait pas pris part au combat pour rester caché dans un fourré, jaillit de sa cachette et mit Argolis en fuite, jamais plus ils ne revirent le garçon.
Des mois passèrent, Myrilys avait maintenant 10ans. Elle avait remarqué que depuis quelques temps, Yanathos et les autres l'évitait. Pour comprendre pourquoi, elle alla questionner Elinya.
« Pourquoi vous me fuyez? J ai fait quelque chose de mal ? lui demanda-t-elle.
- Eh bien...
- Je pensais que nous étions tous amis pourtant, murmura-t-elle.
-Si tu veux vraiment savoir, Myshi a découvert des choses sur toi..
- Précise, Elinya !
-Le meurtre que tu as commis sur ton propre frère, ça te dit quelque chose peut être ? fit une voix masculine.
- Yan ?
- Pourquoi est-ce que tu ne nous a rien dit, Myrilys, pourquoi, tu comptais recommencer une fois que tu serais installée parmi nous ?
- J’ai assez souffert à cause de ce meurtre que j’ai soi-disant commis, Yana, je ne voulais pas…
- Va-t-en, et ne revient jamais ! hurla le garçon. »

Myrilys éclata en sanglot et se mît à courir. Elle en voulait tellement à la personne qui avait comploté contre elle. Désormais, il ne lui restait nulle part où aller. Dans l’espoir de revoir sa famille une dernière fois, elle se rendit au village.

« Ah ma petite demoiselle, ils sont tous morts, lui avait répondu une vieille femme lorsqu’elle avait tenté de se renseigner. Exterminés. Tout ça à cause de Myrilys, leur fille. »

Myri n'en croyait pas ses oreilles. Elle courut loin et tellement vite. Elle fonça dans une personne qu'elle reconnut, c’était la Comtesse de Saphyr, qui n'habitait pas très loin. La comtesse prit la jeune fille avec elle et décida de l'adopter, malgré son passé. Elle savait qu’elle n’était pas la coupable. Elle savait qu’elle n’était que la victime d’une machination. Oui, elle n'était qu'une simple victime.


Myrilys sortit de ses pensées et sentit les larmes rouler sur ses joues. Elle était vraiment déterminée à retrouver le meurtrier de son frère et de sa famille toute entière. Puis, trouvant que cela faisait bien trop longtemps que Kirby et Mael étaient partis, elle décida de se mettre elle aussi a la recherche de Violette. Elle se faufilait dans les rues et était presque invisible à l’ œil des gens avec sa robe. Elle arriva dans le parc, près de la salle. Myri observa la parc vide, avant de repérer une forme étendue dans l’herbe, « un corps… ».
La jeune femme se précipita près du corps inerte et se figea en une expression d’effroi.
« VIOLETTEEEEEEEEEEEEEEEEE ! »

Myrilys avait retrouvé son amie morte a coté d'un papier argenté, sur lequel étaient inscrit ces mots :
Tu ne m’arrêteras pas, je sais où et qui tu es… je te surveille. Myra Lysa.

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Tenebriis
Super Tomate transgénique dansante
Super Tomate transgénique dansante


Messages : 783
Points : 997
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 19
Localisation : Perdue dans l'abysse...

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Ven 9 Mar - 5:45


Myrilys s’agenouilla près du corps inerte de son amie. Son regard bleu océan était figé en une expression d’horreur, du sang souillait sa belle robe claire et ses cheveux blonds habituellement resplendissants semblaient avoir perdu tout leur éclat. Son amie pris le corps dans ses bras et le serra de toutes ses forces, elle se sentait défaillir elle aussi, pourquoi le retour de celle qui avait gâché toute son existence devait-il arriver après toutes ces années ? Elle regarda ses gants se teindre du sang de la défunte, qu’importe, il fallait qu’elle retrouve les autres.
Ce fut eux qui la repérèrent les premiers, d’abord Mael et Kirby qui étaient déjà en route vers le parc, puis Maroti qui s’était éclipsé de la salle de bal profitant de l’agitation. Les trois compagnons de comprirent pas tout de suite en apercevant leur amie à genoux, mais la terreur se lut rapidement sur leurs visages lorsqu’ils remarquèrent qu’elle n’était pas seule à terre.
« Myri ? »
Myrilys tourna son regard empli de larmes vers Kirby, incapable d’articuler le moindre son. Mael la releva et l’étreint longuement pour faire cesser ses sanglots, retenant lui-même les larmes qui venaient masquer sa vue. Maroti serait le corps sans vie de sa petite sœur, il y a quelques heures elle était encore là, souriante, à se moquer gentiment de lui. Aussi peste qu’elle eut pu être, il l’aimait et jamais il ne se ferait à l’idée de vivre sans elle. Kirby baissa la tête, elle n’avait pas connu Violette aussi longtemps que le reste du groupe, mais sa mort la désolait énormément. Puis elle se redressa vivement et se retourna. Quelqu’un les épiait, ses sens le lui confirmait, il fallait encore s’éloigner avant que des membres d’autres clans ne les voient.

Mytic était tapie dans l’ombre, elle ne faisait qu’un avec elle… elle était l’Ombre. PLAGIAT LASTERAAAAAAAAAAAA ! *BAF* Elle prenait garde à ne pas faire craquer la moindre branche, ne pas faire bouger la moindre feuille, et épiait discrètement un groupe de personnes. Mytic avait la nette impression d’avoir reconnu Kirby un peu plus loin, accompagnée de trois autres individus. Pour ce qui était de leur identité, elle ne se posait pas de question, il s’agissait de Myrilys et des autres dragons.
« Qu’est ce qu’elle fait là, celle là ? murmura-t-elle.»
Elle pensait à Kirby, sachant que ses liens avec sa sœurs étaient des plus forts, elle ne comprenait pas ce que la jeune fille pouvait bien faire avec les dragons. Elle ne les aurait pas…trahis ? Elle garderait cette découverte pour elle avant de pouvoir en parler en tête à tête avec l’intéressée, en attendant il faudrait avertir encore une fois les autres. Et Mytic s’éclipsa aussi vite qu’elle était arrivée.

« On y va, déclara Kirby.
-Quoi ? Ta seule préoccupation, là, tout de suite, c’est de filer ? menaça Myrilys en essuyant ses larmes d’un revers de manche.
-On a été épiés, j’en suis certaine, contra Kirby, on va finir par se faire attraper et ils sont en surnombre, nous n’avons aucune chance, il faut battre en retraite. »
Tous dévisagèrent leur amie. Filer, un corps sur les bras serait impossible.
« Qui a parlé de s’enfuir ? » lança une voix glaciale depuis un bosquet.
Argolis rejoignit calmement la petite troupe.
« Fuir devant ces imbéciles, c’est ça ? s’esclaffa-t-il. Pourquoi croyez-vous que des dons spéciaux vous ont été confiés à votre naissance ? Vous devez les utiliser pour vous défendre, quelle que soit la menace.
-Mais… qu’est ce qu’on fait de Violette ? demanda faiblement Kairi.
-On s’occupera du corps plus tard, préparez-vous pour le moment, siffla le Chat.
-Ah c’est comme ça que ça fonctionne hein ? »
Maroti s’était relevé, son sabre hors de son fourreau, la tristesse avait cédé place à la haine dans son regard. Il s’élança vers Argolis, arme à la main. Ce dernier haussa les épaules, évita agilement l’attaque et le saisit par le bras pour violemment le tordre.
« C’est moi qui fixe les règles, Maroti, vous n’êtes que des pions, lui souffla-t-il à l’oreille. Sache qu’en accord ou pas avec moi, tu dois m’obéir. »

Mytic arriva en trombe dans la salle de bal. Darky la rejoignit dès son entrée et fut immédiatement mise au courant. Elle fit passer le message de bouche à oreille, au bout de quelques minutes, les membres restèrent silencieux en attendant des ordres. Yanathos s’avança, vite rejoint par Myshi, Tenebriis ainsi que les autres chefs.
« On doit attaquer, commença Yan. Il faut prendre les devants, ça fait deux fois qu’ils tentent une attaque à la bombe, qu’est ce qui nous dit qu’ils n’essaieront pas une troisième fois ?
-Du calme Yana, soupira la gentille Myshi. Il faut réfléchir un tant soi peu avant de tenter une quelconque attaque à l’encontre des dragons.
-Réfléchir ? Et attendre qu’ils nous assaillent les premiers ? On est en surnombre, il faut en profiter !
-Peace ! S’ils voulaient vraiment attaquer, ils l’auraient fait pendant que tout le monde dansait ♪, avança Tenebriis. Ils auraient profité de la relâche générale pour lancer un plan déloyal…♫
- Les rimes c’est pas la vérité générale, Téné, répondit Gryfman. Bref, je suis pour suivre Yanathos de toutes façons, faites ce que vous voulez de votre côté. »
Les deux garçons firent signe à leur groupe de les suivre, Shenga s’assit en croisant les bras.
« Pas question que je vienne avec vous en obéissant encore aveuglement !
-Tu…tu boudes ou je rêve là ? souffla Gryfman.
-Pas pareil, je suis pacifiste, moi ! »[
Les sangliers et les agneaux sortirent de la salle, Darky et Mytic se retournèrent vers leur amie avant de suivre leur groupe. Mytic comptait se faire sa propre opinion des choses sur place et peut-être assister à la scène en tant que simple spectatrice. Darky ne savait pas quoi penser, elle s’était longtemps trompée en suivant l’avis de son chef au sujet des autres clans, pourquoi ne serait-ce pas encore le cas ? Tous suivirent les indications de Mytic et atterrirent au parc. South et Tenebriis les avaient pistés pour assister au déroulement.
Argolis attendait tranquillement, assis sur un banc, alors que les Dragons étaient à l’affut. Le sourire du Chat s’étira à l’arrivée de la petite bande.

____________________________________________


Merci SE. ♥
❝Je modère en ~вℓєu~.❞

Dès 21h, faites place à la BAT-TEAM...


Dernière édition par Ténébriis le Dim 17 Juin - 2:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Dim 18 Mar - 7:43


« Ah, vous voilà enfin. Je vous attendais, fit Argolis. »

Celui-ci claqua des doigts et les lumières des réverbères s'allumèrent. Les autres clans étaient époustouflés : comment Myrilys et sa petite troupe avaient pu disparaitre en 5 secondes, même pas?
Puis South, en tant que simple spectateur, lâcha :

« Comment osez-vous venir nous attaquer une fois encore? Vous savez bien que nous sommes plus forts et plus nombreux! »

Kirby apparut derrière lui, un couteau dans la main.
« Tu n'y connais rien en matière de combat, ce n'est ni le nombre ni la force qui fait une victoire ou une défaite, mais la qualité des armes et les techniques de combat qui permettent de le remporter. »
Tenebriis glissa lentement mais surement sur le coté pour s'éloigner de Kirby.

« On peut savoir ce que tu fais avec l’ennemi, Kirby ? lança-t-elle.
-Tu ne vois donc pas, petite tigresse? Je me suis alliée à eux, c'est aussi simple que ça. »
Blazyna arriva et se plaça devant sa jumelle, en pleurs:
-Mais pourquoi tu fais ça, soeurette? Notre lien n'est pas aussi fort que ce qu’on pensait,c'est ca?
-Ca n'a rien à voir… C'est juste que j'avais besoin d'action et ils sont arrivés au bon moment. Mais bon, trêve de bavardages, passons à l'action ! »

Des flammes sortirent des bosquets et approchèrent les clans. Myrilys en sortit, un petit sourire sadique sur ses lèvres.

« Voilà le moment que j'attendais. Ca faisait si longtemps que je ne vous avait pas vus, je vais pouvoir prendre ma revanche sur vous. »

Elinya s'avança et dit:
« Une revanche? Mais que t'avons-nous fait de désobligeant dans le passé? Rien, à ce que je sache...
-Ah oui ? Et le jour où vous m'avez fait partir de votre village sans essayer de me comprendre, ce n'était rien? J’ai perdu mes amis et mon premier amour, en un instant ! cracha Myrilys.
-Ca fait une décennie, pourquoi revenir sur ça ?
-Parce que tout ça m'a beaucoup blessée et ça, je ne vous le pardonnerai jamais, vous avez entendu, JAMAIS!!! »

Myrilys s'avança puis commença à défaire sa robe. Mael zieuta directement, des étoiles dans les yeux.

« Myri, tu te déshabilles? «
La jeune fille soupira, et lui envoya un grand coup de pied dans… ce qu'on va appeler les maracas.

« Sombre abruti ! Tu crois que je vais faire ça devant tout le monde ?! Tu devrais calmer tes instincts de perversité, ça va te perdre un jour, sinon. »
-Bon, arrêtons tout ce blabla, j'ai autre chose à faire, moi, Maroti.
Il s'avança en courant, sabre à la main vers Viston, qui lui était à-moitié endormit et qui se réveilla vite fait pour éviter Maroti.
« Punaise, vous auriez pas pu me réveiller? J'ai failli me faire embrocher par "les cuistots crâmeurs" »
Mael, lui, sortit son arc et le banda en direction de Mytic qui ne l'avait pas encore aperçu. Heureusement pour elle, Gryfman arriva et la poussa à terre.
« Fais attention à toi, un peu plus et tu mourrais.
-Merci du sauvetage ! Je te revaudrai ça, fit Mytic en faisant un clin d'œil. »

Kirby et Myrily s'étaient mises ensemble pour attaquer les troupes ennemies. Myrilys se fit projeter en l'air par Kirby puis elle envoya des flammes sur tout un groupe.
-La piste s'enflamme !
-On a pas le temps de rigoler, Téné. Vient plutôt nous aider ! lança Jadimatou.
-Aucun problème ! »

Tenebriis fit croître ses ongles jusqu’à les transformer en griffes et se jetta sur Kirby pour l'attaquer, mais Myrilys avait tout prévu. Celle-ci lui retomba dessus et lui envoya une flamme sur la nuque.
« Trop facile à prévoir ! »


Argolis, de son coté, arriva devant Yanathos.
« J’ai tant rêvé de te rencontrer, toi, chef des sangliers.
-Le plaisir est réciproque, Argolis. Dans quelques secondes, tu vas mourir empalé.
-C'est ce qu'on va voir... »
Argolis s'approcha de Yan et sortit son gigantesque fouet. Yanathos fronça les yeux et fondit sur Argolis, katana à la main, prêt à le tuer. Le Chat réussit à lui saisir le pied et le fit tomber à terre avant de sortir son pistolet et de le pointer en direction de sa proie.
-C'est déjà fini, petit sanglier. Tu as perdu. »
Aaron en train de fuir du mieux qu’il pouvait les flammes dévastatrices bouscula Argolis, qui lâcha son arme sur le coup. Yanathos se releva et le frappa en pleine face. Argolis vacilla puis tira sur l'épaule gauche d'Aaron.
« Ca, c'est pour m'avoir poussé. T'as de la chance que je ne t’achève pas maintenant! »
Yanathos se retourna. Les autres membres des clans étaient en pleine détresse. Il devait tuer Argolis pour arrêter ce massacre.

Myrilys était un petit peu blessée mais elle était en train s'emporter son combat. Elle jeta un vif coup d'œil pour voir où en étaient les garçons. Maroti se débrouillait pas mal face à Viston, celui-ci était écorché de partout et saignait au niveau de la tête. Mael était face à Mytic et Gryfman. Mytic était à moitié achevée et Gryfman avait une flèche plantée dans le bras.
Puis elle vit Argolis en train de se battre avec Yanathos et put entendre un bout de leur conversation.
« Bon, je te propose quelque chose, le sanglier. Je sais que tu tiens beaucoup à Myrilys et moi aussi. Si tu arrives à m'achever, tu peux l'emporter avec toi. Si par contre je réussis à te vaincre, elle reste avec moi. Ça te convient? »
Myrilys s'approcha des garçons. Qu'importe son combat, elle voulait entendre la réponse de celui qu'elle avait aimé et voulait voir le combat.
Elle entendit de la part de Yanathos :
« Si jamais tu me tues et tu l'emportes avec toi, promets-moi seulement de ne pas lui faire de mal. J'ai fait une grave erreur il y a dix ans et j'aurai tellement voulu m'excuser auprès d'elle. Maintenant qu'elle m'en veut, c'est chose impossible.
-Ne t'inquiète pas. Est-ce que, lorsque tu as dansé avec elle, tu as vu qu'elle était blessée? Non. Donc tu n'as pas à t'en faire. «
Myrilys avait les larmes aux yeux. Yanathos ne l'avait pas aperçue, ni Argolis d'ailleurs, mais il s'était clairement excusé. Le combat des garçons repris, les coups d’épée et de fouet s’enchainant, ne laissant pas voir qui l’emporterai.

Il était 3h du matin. Le combat entre Yanathos et Argolis durait toujours. Myrilys était en train de s'endormir. Les autres combats avaient cessés. Le parc était un vrai champ de bataille : il y avait des armes et du sang partout.
Myrilys entendit un bruit de branche derrière elle et se réveilla. San était juste derrière elle, un couteau à la main, prête à la tuer. Myrilys roula au sol pour éviter son ennemie et sortit son sabre.

« Attaquer dans le dos de quelqu'un, c'est signe de faiblesse. J'en aurai fini avec toi dans pas longtemps, maugréa Myri en faisant jaillir des flammes de sa main droite. »
San prit peur et courut se réfugier plus loin.

Argolis arrêta le combat brusquement.
« Myri, ça fait combien de temps que tu nous regardes?
-Je vous avais entendu parler de moi donc je me suis approchée. C'est tout. Et puis, ça me concerne aussi !

Yanathos regarda en direction de la jeune femme et la reluqua. Dieu ce qu’elle était belle, plus que dans ses souvenirs.
« Dans ce cas tu as entendu mes excuses ? demanda-t-il, gêné.
-Oui, j'ai tout entendu. Mais ce qui est sur, c’est que malgré tout, je ne te pardonnerai pas. Tu m'as tellement fait souffrir. Tu ne sais pas tout ce que j'ai enduré après être partie ! »
Il regarda ses pieds et s'approcha d'elle puis se pencha pour l'embrasser.
« Depuis que tu es partie, tu hantes mes nuits. J'ai eu envie de faire ça dès que tu es partie... »
Myrilys fondit dans ses bras puis se ressaisit et le repoussa.

« Si tu ne voulais pas me voir partir, tu aurais du m’écouter !
-Comme c’est touchant, railla Argolis, le sourire aux lèvres. Il s'en veut maintenant, sachant qu'il est en train de perdre le combat, pour pouvoir emmener sa bien-aimée loin d'ici ! Mais il est trop tard pour les pardons, il fallait y penser avant. »

Argolis était mort de rire lorsque Myshi et les autres arrivèrent. Celle-ci se précipita pour soigner les blessés. Shenga, elle, voyait Yan’ au sol, avec une mine triste. Dès qu'elle vit Gryfman se relever, elle lui dit:
« Chef, pourquoi Yana est triste?
-Alors là, j'en sais rien...je sais juste qu'avec Argolis il a fait un mini pacte à celui qui gardera Myri avec lui.
-Il a sûrement dût déclarer forfait et il est en train de se dire qu'il ne va plus jamais la revoir.
-Non, je ne pense pas que ça soit cela... En tout cas, on est là pour les achever donc je m'occupe d'Argolis. Après, on verra ce que l'on fera des autres.
-Ok, c’est compris. »

Gryfman se mit à courir et arriva derrière Argolis. Kirby et Mael sortirent des buissons et le maitrisèrent.
« Oh, je vois que les renforts arrivent, fit Argolis. Mais ce n'est pas grave. Vous avez fait une grave erreur de m'attaquer par derrière pour me tuer. »
Celui-ci saisit Myrilys brusquement, puis pris son sabre à la main au cas où.
-Avec Yanathos,nous avions passé une sorte de pacte. Mais je vois que tu as appelé ta cavalerie pour pouvoir t'aider à m'achever pour la récupérer après. J'appelle cela de la triche donc moi aussi je vais tricher. »
Il mit son sabre sur le cou de Myrilys et la serra bien fort.
« Le prochain qui m'attaque par derrière, je ne vais pas la tuer, non, mais la blesser histoire de faire souffrir le petit Yan. »

« Tout se déroule comme il y a dix ans. Je suis encore devant Gryfman, Viston, Aaron, Yana et South avec un couteau sur le cou. », pensa Myri.

Puis Kirby débarqua.
« Argolis, on devrait y aller, on est en train de fatiguer et on a beaucoup de route à faire.
-Oui, tu as raison. Bon, hasta la Vista les looseurs »

Argolis lâcha Myrilys et se mit à courir avec Kirby et les garçons. Myri’ se tenait le cou : Argolis l'avait serrée tellement fort qu'elle sentait la douleur. ShimyElementaire, Myshi et Shenga s'approchèrent d'elle.
« Tu sais, on est désolée de tout ce qui s'est passé à l'époque, sanglota SE. On aurait dû essayer de te comprendre mais nous étions restées bloquées sur notre chemin, pensant que tu étais une meurtrière. Même si tu l'étais, nous n’aurions pas dû te rejeter. Alors, s’il te plait, reviens parmi nous !
« Je suis vraiment désolée mais je ne peux pas, articula difficilement Myri, Argolis et les autres m'attendent. Et puis, nous avons tellement de différents...Ah et j'oubliais ! Pour vous prouver que je n'étais pas la meurtrière... »

Elle leur tendit le petit papier qui était sur Violette et se dirigea vers Yanathos.

« Je suis vraiment désolée de t'avoir rejeté tout-à-l'heure, mais je ne peux pas me remettre avec toi. Pas après ce que tu m'as fait et toute la douleur que j'ai eue. Excuse-moi... »
Elle se pencha pour l'embrasser sur la joue et prit la fuite.

Yanathos se mit à sangloter. Darky se précipita vers lui et le serra fort dans ses bras. Puis Gryfman prit la parole :
« C’est moi ou j'ai rêvé ? Elle a changé radicalement de caractère d'un coup. Elle n'était plus la cruelle Myri mais elle est devenue sentimentale…
-Tu as raison, murmura Stey. Je suis sûre qu’elle se sert de ce côté froid comme d’une carapace qui masquerait ses véritables sentiments…
-Puisses-tu avoir raison et qu'elle n'ait pas joué la comédie... Enfin bon, retournons au palais. Je suis sur que sa majesté Mini va nous peter un plomb mémorial... »

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Sam 16 Juin - 22:41


En rentrant au palais où le bal avait eu lieu quelques heures plus tôt, les clans virent Mini, sur seuil de la porte, l’air énervée mais surtout inquiète.

« Mais où étiez vous passés, bon sang ! cria-t-elle à la seconde où ils s’étaient approchés d’elle. Ça ne va pas de quitter la pièce comme ça ?! Pour qui vous vous prenez ?
-On se prend pour qui nous sommes ; "votre majesté", répliqua Darky. Alors maintenant, fiche-nous la paix.
-Ce que je veux savoir, c'est pourquoi.
-Pourquoi? A ton avis Nous sommes partis cueillir des pâquerettes et se dire que le monde est ma-gni-fique. L’ennemi a attaqué, Mini !
-Ah oui ? Eh bien, j’aurais du venir avec vous, ironisa-t-elle.
-C’est d’accord.
-Mais… Yan’, je crois qu’elle était ironique, risqua Gryfman.
-Ca ne change rien au fait que ma décision est prise, elle se débrouillera. Tu sais te battre j’espère ? Parce que je crains que ton nécessaire de maquillage ou tes talons hauts ne soient pas très efficaces, railla Yanathos.
- J’ai toujours des boomerangs, mais…
-Ca ira. Bon, suis-nous maintenant. »

Au QG des Dragons, tout le monde était encore sous le choc de la disparition de Violette. Mael, lui, tentait au mieux de rester distant et un minimum antipathique afin de ne rien laisser paraître. Du côté d’Argolis, il n’avait pas le moins du monde à se forcer, attaquer Maroti ouvertement lui procurait même un certain plaisir
« Oh, allez Maroti, il ne faut pas t'en faire, murmura-t-il en lui tapotant l’épaule. Une de perdue, dix de retrouvées. Et puis, ce n’est pas un drame après tout, ni une catastrophe naturelle, juste un meurtre. Tu t’en remettras, tu te feras vite à l’idée de vivre sans ta moitié, dit-il, un sourire faussement innocent sur les lèvres.
-Là, s’en est trop ! pesta Maroti. »
Le regard vide, il saisit Argolis par le col et lui assena un violent coup poing en se retenant tant bien que mal de dégainer son épée.
« Tu n'as aucunement le droit de parler d'elle comme ça, je te l’interdit, compris ? Elle a toujours été là quand on en avait besoin, elle ne rechignait jamais à faire le sale boulot dont tu ne voulais pas t’occuper, alors ferme-la ! »
Argolis tenta de lui envoyer son pied en pleine face mais Maroti le saisit et l’envoya à terre d’un mouvement du poignet.
« Et je t’interdis de me toucher, marmonna froidement le jeune homme.
-Et moi je t’interdis ce manque de respect envers moi ! siffla le Chat en portant la main à son fouet. »
Kirby s’interposa, en pleurs, entre les deux garçons.
« S'il vous plait, arrêtez, ce n'est pas le moment de se disputer et encore moins de s'entretuer. On a une morte sur les bras et nous sommes tous exténués ! »
Argolis la fusilla du regard se releva calmement. Maroti tourna le dos et disparut de la base.

« Ooh qu’est ce que c’est beau ici ! ♥ Même s’il y a pleins de… taches ou je ne sais quoi sur le mur.
-Ce sont des décorations banales, Mini, rien de magnifiques.
-Puisque je vous dis que c’est de l’art !
-Si tu le dis… soupira Gryfman. Bon, voilà, tu peux t’installer »

Mini commença déballer ses affaire quand on toqua à la porte.
« Je vais ouvrir, restez là, sourit Stey. »

Elle ouvrit la porte et resta figée de stupeur. Maroti se tenait sur le seuil de la porte, l’air impassible.
« Va-t-en, menaça Darky, vous n’avez pas compris que vous n’êtes pas les bienvenus ici ?
-Je ne viens pas en ennemi.
-Tu nous prends pour des idiots ? Tu crois que…
-Laissez-le, lancèrent SE et Ténébriis d’une même voix.
-Je vous préviens que si on a le moindre ennui, ma gratte va finir par briser des crânes…
- Bon, laissez-le entrer, intervint Myshi. Il va finir par attraper froid et j’ai pas envie de rejouer à Docteur Myshi après tout le monde que je viens de soigner. »

Maroti entra dans le QG et leur raconta tout, ce qui l’avait poussé à partir.

- Vous voyez, commença Shi.
-Nous avions raison, conclut Téné.
-Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi venir ici ? demanda San.
-Vous savez très bien qu’en tant qu’"animaux", nous sommes vite… repoussés. Alors, je savais qu’en venant ici vous m’accepteriez…
-Je crois que ce qu'elle voulait dire, c’est pourquoi ne pas retourner chez ta famille, précisa Yan.
-Maintenant que ma sœur est partie, je suis seul. Mes parents ont péri dans un accident.
-Et comment tu as trouvé notre Quartier Général ? s’étonna Myshi.
- J’ai du flair, répondit-il en souriant. »

Et ainsi, il décida de s’installer là-bas, Gryfman s’entraîna souvent avec lui, il trouva une nouvelle famille. Deux mois passèrent sans que les Dragons n’attaquent ou n’apparaissent. Mini, elle aussi, s’était installée. Malgré ses remarques incessantes concernant l’hygiène et le "style", elle avait fini par s’intégrer et même commencer à s’entendre avec Darky.

Deux mois de bonheur qui étaient l’exacte opposée au QG ennemi. Depuis la fuguede Maroti, Myri’ avait décidé de prendre tous les coups à se place. Des cicatrices étaient apparues sur sa peau opaline, des bleus et ecchymoses aussi. Argolis avait trouvé sa propre façon de se venger. Même si Mael et Kirby tentaient de la voir, de voir comment elle allait, Argolis prétendait qu’une maladie risquait de l’emporter et la gardait seule.

« Tiens, bonjour. Comment te sens-tu aujourd'hui ? dit-il, tout souriant, en pénétrant dans la pièce.
-Tu n'es qu'un monstre, comment ai je pu te croire bon, gentil comme tu l’étais enfant…
-Je t'avais dit que t'allais le regretter de vouloir prendre tous les coups à sa place. De toute façon tu allais subir le même sort, tu nous a ridiculisés en pleurant comme une madeleine devant tes « amis ».
-Maroti...tu as fait le bon choix de...partir d'ici, murmura faiblement Myri. »

En entendant ça, Argolis la prit par le poignet et la traina vers la porte de sortie.

« Eh bien, tu sais où est la sortie ! »

Myrilys se releva difficilement et sortit du QG. Elle se retourna une dernière fois pour voir Argolis rire aux éclats alors que Kirby et Mael restaient abasourdis. Myri se mit à courir vers son destin
Vodka et nourriture à volonté. On fêtait l'anniversaire de Yanathos dans l’autre base, et Mini avait utilisé les grands moyens. Tout le monde riait, dansait. Tout le monde s’amusait. Puis la porte s’ouvrit à la volée. Maroti manqua de s’étouffer et Tenebriis se précipita vers le seuil. Myrilys venait de tomber à genoux, inconsciente. Sous ordre de Mytic, les lumières furent allumées et la musique stoppée.
« Myrilys, qu’est-ce que tu fais là, qu’est ce qui t’es arrivé ? » s’écria Téné en oubliant tout différent avec les Dragons.
La concernée répondit d'une voix faible, presque inaudible:
« Je veux rentrer à la maison... »

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Tenebriis
Super Tomate transgénique dansante
Super Tomate transgénique dansante


Messages : 783
Points : 997
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 19
Localisation : Perdue dans l'abysse...

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Lun 18 Juin - 5:34


Myrilys souleva doucement ses paupières encore lourdes de sommeil. Des odeurs florales embaumaient l’air autour d’elle et vinrent lui frôler les narines. C’était plutôt agréable. Près d’elle, Myshi s’activait à appliquer des herbes médicinales sur ses blessures et Stellaire rinçait un tissu pour le poser sur son front encore fiévreux.
- Elle est réveillée ! s’écria la jeune fille en aidant Myri à se redresser.

Maroti et Tenebriis accoururent à son chevet, cela faisait trois jours qu’elle était arrivée et trois jours qu’elle était dans le coma. Seule sa respiration permettait d’affirmer qu’elle était restée en vie, sa peau était très pâle, son pouls plus que faible et elle n’avait pas remué un cil. Malgré tout, les plantes curatives de Myshi avaient fini par faire leur effet.

- Merci, marmonna la blessée.
- Reste couchée, lui conseilla gentiment Myshi, tu restes faible, même si mes herbes ont déjà fait le principal, tu n’es pas totalement rétablie. »

La jeune fille acquiesça et referma les yeux. Au fond d’elle, elle se sentait coupable de ne pas les avoir rejoint plus tôt, mais elle était si heureuse qu’ils ne l’aient pas rejetée une seconde fois. Myrilys sombra dans le sommeil, l’esprit apaisé, le sourire sur les lèvres.

Quelques heures passèrent avant qu’elle ne se réveille une nouvelle fois et qu’elle ne quitte le lit –bien que Myshi fut catégoriquement contre. Tenebriis l’attendait, adossée au mur.

- Ah, Myrilys, s’exclama la jeune fille. Nous avons à parler, tu es rétablie ?
- D’après Myshi je ne devrai pas tarder à me sentir moins nauséeuse, répondit la dragonne.

Tenebriis s’approcha d’elle et examina ses blessures, bien visibles malgré les baumes appliqués par Myshi.

- Tu ne veux pas me faire croire que tu t’es fait ça en glissant d’une falaise, Myri, maugréa-t-elle en soulevant son bras droit.
- C’est pourtant la vérité.
- Myrilys, quitte à rester parmi nous, soit sincère. Il n’y a pas la moindre trace de terre ou de pierre sur tes vêtements ou ta peau et dans le cas où tu aurais vraiment chuté, tu n’aurais probablement pas eu la force de marcher jusqu’au QG, ni celle de t’orienter. Ces excuses passent avec Myshi, pas avec moi.
- D…d’accord, bégaya Myrilys, tout est de la faute d’Argolis. Pour qu’il ne se mette pas dans la tête l’idée de partir à la recherche de Maroti pour se venger, j’ai décidé d’encaisser tous les coups à sa place. Sa voix se mua en pleurs. Pendant deux mois, il m’a gardée à l’écart, pendant deux mois, il m’a battue !

Téné fit un pas en arrière. Elle n’avait presque jamais eu affaire à Argolis en face à face, mais elle lui ferait payer. Il y a dix ans, c’était sur SE qu’il avait osé lever la main et maintenant, Myrilys. Cet homme la dégoûtait, on lui avait déjà dit que son attitude méprisable était due au fait que c’était l’esprit du Chat qui le hantait mais pour elle, sa conduite n’était en rien excusable. Elle leva ses yeux carmin sur son amie et la prit par les épaules.

- Tu as déjà assez pleuré pour toute une vie, désormais, tu es en sécurité avec nous, Myri, lui dit-elle pour tenter de l’apaiser. Ressaisis-toi, nous finirons par nous venger d’Argolis ou… par le ramener à la raison. Personne ne te fera retourner à ses côtés.


Les deux filles allèrent s’asseoir sur un rocher, juste derrière le Quartier Général, afin de parler seule à seule.

- Bon, commença Téné, lorsque Violette a été assassinée, tu nous as donné une petite feuille argentée avant de t’éclipser, si nous avons tous bien compris, elle était signée par l’assassin.
- C’est bien ça, murmura Myri. Lorsque j’étais plus jeune, c’est cette même personne qui a mis fin aux jours de mon petit frère et c’est probablement elle qui est à l’origine de la mort du reste de ma famille…
- Je suis désolée…
- Tu n’as pas à l’être, affirma Myrilys en souriant tristement.
- Alors, poursuit Tenebriis, la personne qui est à l’origine de ces crimes porte le nom de Myra Lysa, c’est proche de ton propre patronyme. La chose est qu’en lisant ce nom, j’ai pensé à un dédoublement de personnalité.
- Quoi ? s’écria Myri. Mais, tu insinues que je suis à la source de ces homicides, que j’ai tué ma propre famille ?
- Ne t’emporte pas, ce n’est pas du tout ce que je veux dire, soupira Téné. C’est plus compliqué que ça. Tu sais, l’esprit du dragon que ton corps habite est l’un des plus puissants qui soient sur le total des douze, celui du tigre qui nous hante, South et moi-même dégage également une source d’énergie importante, le plus puissant restant Argolis, l’esprit du Chat. Seulement, contrairement à lui, nous sommes des filles et - j’ai beaucoup de mal à l’admettre- nous sommes de constitution plus fragile. Pour Myshi ou encore Shenga, le problème n’existe pas, leur pouvoir est largement maitrisable, par contre, en étant chefs de clans, toi et moi prenons des risques…

« Plus jeune, lorsque je vivais encore dans mon village avec South, il m’arrivait d’avoir de brusques accès de rage. Il m’est arrivé souvent de m’énerver sans raison avec mes amis ou mes frères et sœurs. Je les ai souvent frappés pour des broutilles pour reprendre conscience, quelques minutes après, sans savoir ce que j’avais fait ni pourquoi. South était le seul à savoir qu’un esprit animal Divin me hantait, étant donné qu’il était dans le même cas que moi. Seulement, pour mes parents, il n’y avait aucune excuse, pour les villageois non plus ; leur expliquer reviendrai à me faire passer pour une folle !
« C’est un jour d’été que j’ai faillit commettre l’irréparable. Une camarade de classe s’est moqué de moi et… j’ai perdu conscience l’espace d’une poignée de secondes. Mon corps est devenu incontrôlable, mon esprit me criait de la tuer. Et j’ai faillit l’achever en l’étranglant. Seulement, South est arrivé à temps, il m’a maîtrisée jusqu’à ce que je reprenne mes esprits. Mais comment expliquer que je n’étais pas coupable, j’avais manqué de tuer une gamine de mon âge…
« Tu sais, mon village est sévère, on m’aurait fait payer de m’être prise à une enfant, la fille d’un homme important, qui plus est ! Alors, je me suis enfuie. Sans faire mon sac, sans faire un dernier adieu à ma famille, j’ai filé à travers la forêt. South sur mes talons. Il avait toujours été comme un grand frère pour moi, le seul à me comprendre, mais jamais je n’avais imaginé qu’il irait jusqu’à abandonner une vie tranquille pour veiller sur moi, je lui serais éternellement reconnaissante.
« Une fois enfoncés dans la sylve, après quelques jours de marche, nous trouvâmes une grotte et finîmes par nous y installer. Je ne sais pas comment nous sommes tombés dessus, mais elle dégageait une drôle d’aura qui était plutôt attirante. Une fois installés dans la caverne, un vieillard apparut, il nous recueilli, nous considéra comme si nous étions ses propres enfants. La confiance que nous lui vouions était sans bornes, il était si bon pour nous et l’a toujours été. Et nous avons fini par oser se confier à lui, oser lui révéler ce que nous étions .
« Contrairement à ce qu’aurait fait n’importe quel homme normal, il ne nous repoussa pas mais son amour pour nous grandit. C’est ce moment là qu’il m’expliqua que nos pouvoirs étranges étaient dus aux douze dieux animaux, à… des fuites de pouvoirs par des bèches spatio-temporelles il me semble. Enfin, bref, il m’apprit à me maîtriser, à ne plus laisser mes instincts me dominer et à vivre avec mes différences.
« Les mois qui suivirent, des dizaines d’autres enfants découvrirent la grotte, tous des enfants hantés par l’un des animaux. Il les traita avec le même amour. Un jour, le vieil homme sortit de la grotte en nous faisant promettre de veiller mutuellement sur nous. Il ne revint jamais. C’est peu après son départ que tu es arrivée.

Myrilys resta pensive, elle n’aurait jamais imaginé ne pas avoir été la seule à devoir quitter brusquement sa famille et son mode de vie. Au fond, peut-être que tous les membres de la confrérie lui étaient en quelques points semblables. D’abord le fait qu’elles aient du mal à maîtriser leurs essences animales, ensuite celui qu’elles aient toutes deux du fuir…

- Je… je vois, ton hypothèse de dédoublement est plus sensée qu’elle ne le paraît en réalité.
Tenebriis acquiesça.
- La seule chose qui ne colle pas, c’est que Myrilys est quasiment une adulte, ça fait longtemps qu’elle a du apprendre à se maîtriser même si contrairement à toi, elle a du se débrouiller seule.

Les deux filles se retournèrent d’un même mouvement. C’était South qui venait des les rejoindre à l’extérieur.

- Ca fait longtemps que tu nous épies ? grommela Téné.
- Seulement quelques minutes, ne t’en fait pas. Je ne suis là que depuis le "éternellement reconnaissante", dit-il en souriant.
- Mouais, répondit Tenebriis en croisant les bras. Bon, alors, tu penses que Myri n’est pas victime d’un dédoublement de personnalité ?
- A moins que cette séparation ne soit pas seulement psychique mais également physique, ça m’étonnerai.
- Tu veux dire que… tu penses que son corps s’est divisé en deux ?
- C’est possible ça ? lança Myri.
- C’est toujours envisageable. Soit c’est le cas, soit cette Myra Lysa n’a rien à voir avec toi et porte un nom qui ressemble vaguement au tien pour que cela prête à confusion, déclara South. Le seul moyen de le savoir est de mettre la main sur elle je suppose. Allez mettre au courant les autres chefs de clan au sujet de cette histoire, il y a des chances qu’en y réfléchissant à plusieurs, nous mettions le doigt sur la vérité.

____________________________________________


Merci SE. ♥
❝Je modère en ~вℓєu~.❞

Dès 21h, faites place à la BAT-TEAM...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Lun 18 Juin - 20:40


Myrilys et Tenebriis rentrèrent avec South après leur discussion. La dragonne avait décidée d'en savoir plus sur le dédoublement de personnalité et devait aussi retourner auprès de Myshi afin qu’elle l’examine.
Kairi, Darky et d’autres des filles avaient décidé d’aider Myrilys dans ses recherches et établirent dont leur « campement » à la bibliothèque. Bien que les ouvrages furent nombreux, les trouvailles le furent moins, et les filles ne découvrirent rien de plus que ce qu’elles ne savaient déjà. Toutes finirent par aller se coucher, laissant la bibliothèque sans dessus dessous. Myri, quant à elle, retourna dans sa chambre à part. Aucune des filles ne se doutait qu’elle ne s’y trouverait plus dès demain…

Dans l'autre QG, Argolis était encore envahi par la rage à l'idée d'avoir laissé filer l'une des personnes les plus importantes du groupe. Son orgueil l’avait encore emporté. La jeune femme n'avait pas rempli le contrat qu'ils avaient mis en place tous les deux. Le jeune homme fixa longtemps sa mappemonde et une idée lui traversa l’esprit. Il interpela Kirby :
- J'ai besoin de toi et Mael. Apportez-moi cette lettre aux traîtres et faites en sorte qu’ils la lisent sans que les autres ne vous repèrent, ordonna-t-il en lui tendant une feuille qu’il venait de plier en trois.
- Pourquoi ne pas faire appel qu’à Mael ? Il saurait se débrouiller sans mon aide.
- Tu connais l’emplacement du QG, pas lui. Et je préfère vous envoyer à deux, vous vous surveillerez mutuellement. Et je n’ai toujours pas digéré la fois où il a faillit se faire démasquer pour les beaux yeux de Stellaire.
- Si j’ai bien compris, je le guide, je l’empêche de tenter un plan drague, et je fais en sorte qu’il donne bien le courrier à Maroti ou Myrilys ?
- Tout à fait, acquiesça Argolis. Allez, vous devriez déjà être en route !

Aaron, son frère et Shenga montaient la garde devant le QG. Si Aaron avait du mal à tenir éveillé, il devait se forcer, il ne pouvait pas compter sur les tourtereaux pour se concentrer. Le guetteur entendit des bruits de pas qui venaient de l'intérieur puis aperçut SE.
- A ce que je vois, ils ne montent pas vraiment la garde, dit ShimyElementaire en souriant et en jetant un coup d’œil plus loin.
- Après tout, l’amour rend aveugle et ils seraient capables de laisser passer une attaque ennemie devant leurs yeux sans la remarquer…
- Bon, eh bien, je viens te tenir compagnie, lança la jeune fille avec sa gaieté habituelle. Je trouve que Myrilys s’est bien réintégrée, et Maroti s’est fait sa place… si seulement Kirby revenait parmi nous, sa sœur ne s’est toujours remise de son départ. Et puis, j’espère qu’ils ne préparent rien, ils sont trop calmes depuis un moment.
- Mmh, tu as raison. Oh et puis, ils ne toucheront pas à nos nouveaux pensionnaires sans que Mini ou Yanathos ne fasse une attaque.
- Mini ? Faire une attaque ? Pour ça il faudrait qu’ils salissent sa chambre, ironisa SE.
- Elle en pince pour Maroti, avoua Aaron en souriant.
- Elle risque d’être déçue, Maroti ne s’intéresse pas à une autre fille que sa sœur…

Soudain, un bruit venant des feuillages stoppa leur conversation.

- Qu'est ce que c'était? questionna la jeune femme.
- T'inquiète, ça doit être le vent.
- Mouais, pas très convaincue. Reste aux aguets, au cas ou...

- T’es idiot ou tu les fais exprès ? La discrétion, tu connais ? chuchota une vois féminine.
- Eh, on se calme, ce branchage était simplement mal placé !
- Bon, vas-y, la fenêtre est ouverte. Prends tout ton temps ! railla Kirby.

Une ombre masculine se déchira dans la lumière de la lune dans la chambre de Myrilys. Mael y pénétra sur la pointe des pieds, souleva un peu l'oreiller de la jeune fille et glissa la lettre dessous. Puis, il vit une porte entrouverte et ne put s’empêcher d’aller faire un tour.

« On se croirait dans la nuit au musée », pensa-t-il en traversant un couloir.
- Tiens…

Il était entré dans la chambre des filles et il aperçut le visage angélique d’une jeune fille, celle qu’il avait brièvement rencontrée au marché. Il s'approcha d'elle et, sans réflechir, déposa un léger baiser sur ses lèvres. Les yeux de Stey papillonnèrent. Mael s’éclipsa et rejoignit son acolyte à l’extérieur.
- T'en a mis du temps, dis moi. J'espère que tu t'es pas fait choper sinon on est mal...

Mael hocha la tête et les deux compagnons filèrent dans la nuit rejoindre leur base.

Lorsque Myrilys se réveilla, au petit matin, aux alentours de 5h du matin, la base dormait encore. Le jour se dessinait lentement vers l'horizon, la garde était relevée. Elle se sentait plus en forme que la veille et avait une faim de loup. En se retournant pour faire son lit, elle aperçut un bout de papier sous son oreiller. Elle décida de le prendre: c’était une enveloppe à son intention et à celle de Maroti. En lisant, son visage se figea. Une adresse. Un rendez-vous. Et tout ça, signé Argolis. La jeune femme s’habilla en vitesse et alla chercher son compagnon, sans réellement réfléchir, il fallait qu’elle sache ce qu’Argolis lui voulait, et tout de suite.
Tous deux se mirent en route vers la place de l’horloge, là où leur opération avait raté.

Argolis attendait bien sagement les deux traitres. Il se demandait si Myrilys avait bien aperçue la lettre, si elle l avait lue et si elle allait se déplacer. Il doutait fortement de la venue des deux camarades. Il se leva pour repartir lorsqu'il aperçut les deux dragons. Il se rapprocha d'eux.
- Je croyais que vous n'alliez pas venir mais apparemment je vous sous-estimais. Comment allez-vous tous les deux.
- Arrête de jouer avec nous, Argolis, que veux-tu ? répondit froidement Maroti.
Myrilys était restée en retrait, la crainte se lisait dans ses yeux et sur son visage.

-Je voulais juste vous mettre en garde, vous avez eu tort de retourner votre veste, je me vengerai.

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Sam 29 Sep - 2:36



- Te venger ? Mais de quelle façon crois-tu pouvoir faire ça maintenant que je ne suis plus là ? répondit Myrilys.
- Oh, mais veux-tu que je te dise comment je vais me venger sans ton aide ? répliqua Argolis, un grand sourire psychopathe aux lèvres.
- Myri, ne te mêle pas de ça et partons tant qu'on le peut encore... murmura Maroti à la jeune femme.

Argolis le fusilla du regard puis reprit en regardant Myrilys :

- Tu sais, je ne m'inquiète pas parce que je sais comment obtenir votre aide.
Myrilys se mit à réfléchir le plus rapidement qu’elle le pût, sans voir comment Argolis aurait pu faire.
- C'est chose impossible, tu sais bien que nous ne reviendrons jamais vers toi ! s’exclama-t-elle finalement.

Argolis mît sa main dans l'une de ses poches et en sortit une sorte de collier. En le voyant, Myrilys lâcha un cri étouffé : elle n'en croyait pas ses yeux.
- Comment as-tu pu te procurer un talisman sacré ?! Et puis… que comptes-tu faire avec ça ?
- C'est simple, si vous ne m'obéissez pas, je me charge d'utiliser à bon escient le talisman qui vous réduira en poussière et à tuer devant vos yeux ceux qui vous sont chers. À prendre ou à laisser. Oseriez-vous refuser un ordre du Dragon ?
Myrilys et Maroti se regardèrent, ils ne savaient que faire. Myrilys ferma les yeux et dit alors :
- Très bien, que devons-nous faire pour toi ?

Maro regarda Myrilys et pensa « quel courage et quelle force! Elle n'en a pas l’air mais elle serait prête a tout pour ne pas sacrifier la vie des autres, elle est même capable d'obéir a celui qui l'a complètement détruite. »
Argolis remit des parchemins à Maroti et Myrilys et s'éclipsa. Les deux dragons se mirent en route vers le QG. Tout à coup, le jeune homme entendit une voix féminine qu'il ne connaissait que trop bien… seulement elle ne lui revenait pas, il se tint la tête entre les mains et parvint à entendre des mots précis : « ne fais pas ça, tu le regretteras ». Myrilys préféra le laisser tranquille, trop préoccupée pour penser à autre chose que ses propres problèmes. Elle serait encore prise pour une traitresse à ses dépends. Et devait trouver un moyen de mettre la main sur ce talisman sans quoi elle ne pourrait jamais protéger ses amis.
 Ils arrivèrent vite mais n'entrèrent pas immédiatement dans le quartier général.

- Si tu veux, je m'occupe d'en parler aux autres, dit Maroti à son amie, en voyant son expression triste. Va plutôt te reposer.
- D'a...D'accord... répondit-elle en fixant le sol.
« Elle n'a même pas essayé de répliquer… » se dit-il.
Myrilys toqua et ce fut Gryfman qui lui ouvrit. Celui-ci se retourna et lança un "C'est bon ils sont là !" aux autres. Les filles accoururent pour serrer fort la dragonne dans leurs bras. Maroti, lui, décida de parler directement à Gryfman de la situation. Yanathos les laissa discuter seul à seul et alla voir Myri, elle avait le regard totalement vide, dénué d’expression. Il la prit dans ses bras et la serra fort contre lui et lui sourit. Celle-ci esquissa un sourire forcé et se mît à engager la discussion avec les autres qui voulaient savoir où les deux dragons étaient passés aujourd’hui.

Plus tard dans la soirée, alors que les autres étaient sortis dehors contempler les étoiles filantes, la jeune dragonne avait les doigts en sang, seule dans sa chambre. Elle s'était rongée les ongles jusqu'au sang tellement elle avait peur. Avait-elle fait le bon choix de s'engager ? Elle n'eut pas le temps de répondre a cette question car Ténébriis débarqua rouge de colère et pointa son doigt sur elle :
 
- Toi ! Pour qui te prends-tu exactement ? Tu penses pouvoir changer de camp comme ça te chante et tu crois vraiment que nous t’accueillerons toujours à bras ouverts ? T'es complètement cinglée ma pauvre !
-Mais j'ai fait ça pour...
Elle ne put finir sa phrase. Elle ne leur avait pas tout avoué au sujet du talisman et craignait de le faire. A peine leva-t-elle la tête que la tigresse sortit un pistolet de dessous ses vêtements pour la viser.
- Tu ne représentes qu'un danger pour nous tous et je suis contrainte de t'éliminer. Adieu.

Myrilys hurla et lorsque Téné allait appuyer sur la détente, Kairi entra en trombe dans la pièce pour la maitriser, suivie de Blazyna qui éloigna Myrilys, totalement sous le choc.
- Excuse-nous, dragonne, mais Ténébriis a quelques problèmes pour maitriser sa colère, ça a été trop pour elle et son mauvais côté l’a emporté, dit Kairi. Elle savait que Myrilys ne comprendrait surement pas immédiatement de quoi il retournerait, mais South ou Ténébriis elle-même prendraient l’initiative de lui expliquer.
- Ce... ce n'est rien, mentit la concernée, choquée par le comportement de son amie.
-Allez viens, on sort un peu comme ça tu reprendras tes esprits et tu pourras rester avec ton chéri, la taquina-t-elle.
Myrilys devint toute rouge mais alla rejoindre les autres.

Mytic fixait les étoiles filantes, éblouie par toute cette beauté. Elle était heureuse de passer un bon moment avec sa sœur et ses amis, malgré les révélations que Myrilys avait pu leur faire. Elle comptait mener sa propre enquête mais elle se contentait pour l’instant d’observer toute la petite troupe. Mini qui tournait autour des garçons, les autres qui riaient aux éclats… mais elle ne voyait pas Gryfman. Soudain elle sentit un bras l’attraper et fut traînée au sol, une lame jaillit du dessous de sa manche et, une fraction de seconde plus tard, était pointée face à son agresseur… avant de disparaître à nouveau sous sa manche.
- Gryfman, je peux savoir ce qui te prend ?
- Je voulais te parler en privé. Tu te souviens lors du combat contre les dragons, tu m’avais dit que tu me le revaudrais, j’ai mon idée.
- Dis-moi toujours, soupira-t-elle.
- Je sais que tu vas me prendre pour un gros naze en manque de tendresse mais... un câlin, ça compte ?

Mytic le fixa en se demandant ce qu’il avait bien pu fumer mais se redressa quand même, Gryfman plaqua alors brusquement ses lèvres contre les siennes et déclara :

- Je t'aime Mytic, tu es le rayon de soleil qui éclaire ma vie, tu es tout pour moi. Absolument tout.
Mytic était devenue rouge et répondit, bredouillant :
- Pour dire vrai… je ressens la même chose pour toi et cela depuis très longtemps.
Puis ils se mirent à s'embrasser sans relâche mais ils entendirent des bruits de pas sur les feuilles mortes et durent se résoudre à se séparer l'un de l'autre. C'était Myshi qui leur proposa de les rejoindre, sans pouvoir s’empêcher de sourire.

Mais quel était le plan d'Argolis ? Allait-il dissoudre le groupe ou au contraire renforcer les liens de l'amitié ?

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Sam 27 Oct - 4:02


Yanathos emmena Myri en aparté quand les autres allèrent se coucher. Il voulait absolument savoir en quoi consistait le plan afin de trouver un moyen de piéger Argolis. Mais Myri lui avait répondu ceci :
- C’est trop dangereux. Si je te le dis, vous êtes morts.
- Si tu lui obéis, on est morts aussi, donc je ne vois pas ce que ça change. Dis-moi le plan du Chat.
- Je refuse catégoriquement. Ça ne servira à rien de me forcer, je ne te le dirai pas.
- Myri, je suis sérieux. Dis tout de suite ce foutu plan et on en parle plus. Je fais ça pour te sauver, t’es plus comme avant. On est en train de perdre la Myrilys qu'on connaissait.

Myrilys, qui rageait déjà intérieurement, en entendant ces propos, s’énerva et tenta de frapper Yanathos, qui lui, retint sa main. Il la foudroya du regard et cela suffit à la jeune femme pour se calmer.

- Je suis désolée...je ne voulais pas faire ça, excuse moi.
-C'est rien, laisse.

La demoiselle repensa aux propos de Tenebriis. Est-ce qu'elle avait vraiment une double personnalité qui l'avait donc forcée à tuer son amie mais plus encore, son propre frère?

Maroti alla se coucher avec un mal de crâne terrible. La voix qu'il avait entendu en revenant du rendez-vous avec Argolis le harcelait. Il n'arrivait pas à trouver le ou la propriétaire de cette voix. Mais il n'allait pas tarder à le découvrir...

Du coté des dragons, serpents et Chat, l'ambiance était pesante. Mael n'avait personne à embêter, Kirby n'avait plus d'amie et Argolis était devenu encore plus sombre à cause de la haine. Cette haine, elle était si grande. Il en voulait à Myrilys mais surtout aux autres groupes. Il leur en voulait d'avoir existé car ils avaient détruits ses plans. Il avait soif. Mais pas une simple soif. Il avait soif de revanche et de sang.

- Argolis, c'est bien demain que le plan commence ? demanda une voix féminine.
- Oui Kirby, c'est bien demain. Mais ne vous inquiétez pas, pour remplacer Violette je vais faire appel a notre nouvelle recrue, la prisonnière. Approche demoiselle, on ne va pas te manger.

Une jeune femme entra dans la pièce, le visage en sang, les vêtements déchirés et les mains et pieds attachés. Elle avait les cheveux marron et les yeux marron. Sa peau était pâle. Elle avait les larmes aux yeux et se mordillait la lèvre inférieure.

-Viens donc, mon enfant. Comment t'appelles-tu ? fit le Chat.
- Quoi, tu ne connais même pas son prénom? Tu prends les personnes au hasard ? lança le seul dragon restant, Maël.
- Je ne l'ai pas kidnappée pour rien, mon cher. J’ai senti en elle un esprit, dit-il à Mael. Puis il s'adressa à la fille en la frappant.
- Tu vas répondre, oui ?

La jeune fille fut propulsée à terre et commença à pleurer à cause de la souffrance.

-Je m'appelle ShimyJadina, dit la jeune femme faiblement. Je suis de l'esprit du rat et je ne mérite en aucun cas tout ceci. Alors relâchez-moi !
-Tu rêves, petite. Je ne vois pas pourquoi je te relâcherais. Tu me sers d'otage face à tes camarades d'esprit.

Argolis regarda ShimyJadina et lui mit un violent coup de pied dans le ventre. Le cri aigu de la femme perça le silence de la nuit. C'est en entendant ce cri que le Chat repensa à SE. Il eut soudain des vertiges et ses yeux changèrent. La pupille n'était plus la même que lorsqu'il avait frappé Myrilys ou encore ShimyJadina. C'étaient des yeux qui, en les observant, étaient calmes comme l'océan lors des jours ensoleillés. Kirby avait vu ce changement. Elle en était sûre, le souvenir de SE qu'elle avait pu voir dans la tête d'Argolis y était pour quelque chose.

Maroti se réveilla en sursaut lorsqu'il entendit un cri dans sa tête. Il se passait quelque chose, mais pourtant le cri ne venait pas du QG. Il entendit encore cette même voix résonner dans sa tête. « Ecoute, ce cri peut te montrer que tu as bien fait de rejoindre les autres, tu es en sécurité avec eux. Mais ce que tu t'apprêtes à faire pour ne pas tuer les autres est mal, très mal. Tu le regretteras. » Mais d'où venait donc ce cri ? Et comment cette voix qu'il connaissait mais qu'il n'arrivait pas à identifier connaissait-elle Argolis?

Au petit matin, Myrilys se réveilla, se sentant très mal. C'était aujourd’hui que le plan devait être mis en place, lors de la fête donnée en ville pour la fin de l'été. Elle s’était levée avant tout le monde, comme d'habitude. Elle passa la tête dans la chambre des garçons pour voir si Maroti était la. Heureusement, son lit était vide. Il avait respecté le plan. Elle se rendit en ville pour rejoindre Maroti et s'occuper des préparatifs.

Myshi, Shenga et Blazyna se réveillèrent, toutes les trois joyeuses. C'était aujourd’hui que la fête de la fin d'été avait lieu. Elles se préparèrent et furent les dernières à arriver. Tout le groupe se mit en route et s'éparpilla une fois arrivé. Personne ne s'était inquiété de la disparition de Myrilys et Maroti, pensant qu'ils étaient tous les deux partis ensemble pour ne rien louper de la fête. Pendant que Darky, Stellaire et Mytic étaient parties au bar pour boire un coup, les autres regardaient les stands installés. Le groupe Blazyna-Androben-Eventreur était à un stand de loterie. Ils attendaient les résultats et espéraient gagner le gros lot. Mais un bruit de balle brisa l'air et les 3 amis tombèrent à terre, mortellement touchés par les balles. Ceux qui étaient les plus proches accoururent. Myshi demandait quelqu’un de plus expérimenté pour les soigner et leur retirer les balles. Mais c'était trop tard. Le tireur avait réussi à toucher le cœur de ses trois victimes.

Myrilys pleurait dans les bras de Kirby, plus loin des garçons dont de Mael qui avait du tirer sur les pauvres innocents. Elle était choquée par ce qui venait de se passer. Elle ne s'attendait pas à les voir mourir de cette manière. Mais c'était ainsi. Kirby lui chuchota à l'oreille:

- Je pense que Maroti et toi avez bien fait de vous en aller. Mael et moi en souffrons tous les deux mais si nous partions, il vous aurait massacré. Mais il y a quelque chose que je veux que tu fasses. Tu vois la prisonnière qu'Argolis va présenter ? Elle est touchée par l'esprit du rat. Le Chat veut l'utiliser comme otage pour que Myshi se rende. Alors s'il te plait, prends-la sous ton aile, elle ne mérite rien de cela.
- D'accord, je ferais tout ce que je peux pour l'écarter de lui. Mais elle s'appelle comment ?
- ShimyJadina. Mais appelle-la plutôt SJ, elle préfère. Selon elle ça fait plus « stylé ».
- Mais comment puis-je faire pour la prendre avec moi ? C'est impossible !
- Prends mon ticket de loterie. C'est le gagnant. Mais pour qu'Argolis ne te capture pas, il va falloir être efficace.
- Compte sur moi, j'honorerais par cet acte la mort de ta jumelle.
-Je t'en remercie Myri. Tu es quelqu’un de bien même si tu n'en a pas l'air au premier abord.

Argolis s'avança sur la scène avec Maroti, sous les yeux des autres groupes. Kairi ne comprenait plus rien. Mais que faisait-il avec l'autre abruti de Chat ?

- Mesdames et Messieurs, je vais annoncer les résultats de la loterie. Le gagnant est le numéro... *roulement de tambour* 184 ! Qui a gagné ce prix ?

Maroti fit avancer la dénommée ShimyJadina. Argolis avait trouvé LE moyen pour la montrer à Myshi. Celle-ci se figea et fronça les sourcils pour hurler :

- Argolis, tu n'es qu'un salo*ard! Te servir d'un des membres de mon groupe qui ne nous avait pas rejoints pour nous atteindre! Tu n'es qu'un lâche, libère-la!
-Si tu veux la récupérer, va falloir venir à sa place. Sauf si le gagnant veut son prix, fit-il avec un grand sourire.
- Je souhaite récupérer mon prix, dit une voix. Et je le récupère maintenant !

Myrilys était en mode Tarzan, accrochée à l’une des cordes de décoration, et attrapa SJ au vol. Puis elle lâcha la corde et passa la jeune demoiselle à Myshi.

- Barrons-nous et maintenant sinon on risque de le regretter !
- Mais...et Maroti ?! dit Mini.
- T'inquiète pas pour lui, il est assez grand pour s'occuper de lui-même. Je pense qu'il a tout prévu.

Ce qui était vrai. Maroti frappa Argolis qui tomba à terre, prit par surprise. Le jeune dragon se mit à courir et rattrapa les autres. Quand Argolis se releva, il vit le visage de celle qu'il avait aimé, ShimyElementaire et eut la tête qui se mit à tourner. Mais que se passait-il ? Pourquoi à chaque fois qu'il la voyait ou qu'il pensait à elle il avait des tournis ?

Quelques jours plus tard. L'enterrement des trois compagnons avait été fait deux jours avant. Tous étaient encore attristés par le triste sort qu'avaient subi leurs amis. Mais ils n'avaient plus le temps de pleurer, pas après ce qu'il allait leur arriver...

ShimyJadina, nouvelle recrue, regarda le courrier. Une lettre peu commune était dans le tas. Elle décida de l'ouvrir et s'étouffa à moitié. Elle appela tout le monde pour qu'elle leur lise la lettre.

- Mais que t'arrive-t-il, SJ, tu en as une de ces têtes, fit Stey.
- Laissez-moi vous lire cette super nouvelle qu'on vient de recevoir... « Mes chers amis, c'est après l'immense trahison de Myrilys, que j'ai décidé de vous déclarer la guerre. Inutile de pleurnicher, je vous laisse deux ans, j'ai bien dit deux, pour essayer d'améliorer vos compétences et de trouver une armée assez forte pour vaincre mon armée... et mes bibelots qui peuvent en tuer certains. Les dragons me comprendront quand ils liront ou entendront cela.
Les jeux sont faits, Argolis. »

- Nous sommes fichus, souffla Shenga.
- Ça, on peut le dire... ajouta SE.

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Dim 18 Nov - 2:04


Après que SJ aie fini de lire la lettre, tout le monde alla revêtir une bonne tenue pour un entrainement immédiat. Ils savaient tous qu’ils devaient se méfier d’Argolis et de plans aussi spéciaux qu’inattendus. Shenga tenta le tout pour le tout avec Aaron et son jumeau en allant demander à Myrilys et Maroti quels étaient les bibelot dont parlait Argolis. Mais les deux amis avaient décidé de garder le silence à cette question. Ils essayaient de se concentrer au maximum pour les entrainements. Darky prit la parole :

- Bon, pour s’entrainer au mieux, il serait préférable de faire des équipes mixtes et équilibrées. Alors en position et choisissez tous un côté !
La jeune fille se dit qu’elle était mal barrée avec cette bande de zigotos. Ils s’étaient tous mis à droite, à l’exception de Stellaire, SE et SJ.
- Je vois que n’êtes pas doués, soupira-t-elle. Je m’occupe de la répartition.

Pendant que Darky et les autres tentaient de faire leurs équipes, Argolis avait envoyé ses deux seuls fidèles, Mael et Kirby, chercher des renforts pour le combat qui allait venir dans deux ans. Il devait trouver une grande armée pour les écrabouiller, les atomiser, les toutcequivousvoulezmaisquifaitmal. Et il avait une petite idée de l’endroit d’où chercher le renfort en question pour se débarrasser de son ancienne alliée.

Les groupes enfin composés, le combat entre les deux équipes commença. Myrilys, dans l’équipe de SJ, Gryfman, Myshi, Darky, Shenga et South, se mit à courir, prête à attaquer sa première adversaire, Mini. Mais celle-ci était bien plus redoutable quelle n’en avait l’air car elle se mit à sprinter à une vitesse foudroyante elle aussi, mais par vers la dragonne. Tout droit vers Shenga, qui s’y attendait le moins et elle la frappa. Viston, lui était à l’arrière pour protéger les autres qui partaient. Yana, lui, à fond dans le combat, voulait tester SJ en l’attaquant par surprise mais Myrilys débarqua et poussa la petite nouvelle derrière elle. Yana n’avait pas prévu de se frotter à elle mais essaya de ne pas la blesser trop. Soudain, un bruit de claque se fit entendre. C’était Shenga qui venait de gifler Viston. Le combat commençait à tourner mal car Aaron et Maroti s’y croyaient un peu trop et faisaient vraiment mal à leurs adversaires. Les deux ans d’entrainement n’allaient pas être si évidents que ce qu’ils avaient pensé. Pas avec cette brochette de flemmards.

Argolis, sur sa monture et suivi de près par Mael et Kirby, arriva dans le vieux village. Il était presque désert. Mais un homme avec une imposante musculature et peu sympathique arriva devant la monture d’Argolis.

- Qu’est-ce que tu veux ? T’as pas ta place ici, tout comme les étrangers. On a déjà une fille qui est arrivée dans ce village bébé et elle a été bannie pour cause d’assassinat. Les étrangers sont tous les mêmes, on ne peut leur faire confiance.
Mael réfléchit. Une bannie pour cause d’assassinat ? Ca ne pouvait pas être elle quand même… Mais il osa quand même une question :

- A quel âge la petite a été bannie ? Et quel était son physique ?
- Elle s’en est allée à l’âge de 8 ans. Je me souviens juste qu’elle était brune aux yeux noirs et elle était assez bizarre comme fille. Ses camarades de classe ne l’aimaient pas trop pour ça d’ailleurs.

Le dragon regarda Kirby. Elle aussi avait compris où les avaient emmenés Argolis.

- Je sens que vous avez compris dans quel village je vous ai amenés, mes amis. Eh bien oui, c’est dans le village de la traîtresse que je pense trouver du renfort… Mais excusez-moi monsieur, connaissiez-vous bien Myrilys ?
- Oh que oui je la connais, j’ai tellement de honte à le dire mais je suis son cousin et je me nomme Tresh. Si vous voulez vous débarrasser d’elle, je suis votre homme. Après ce qu’elle a fait à mon cousin et à mon oncle et à ma tante, je lui en voudrais même quand elle sera six pieds sous terre.
- Eh bien Tresh, bienvenue parmi nous. J’espère que tu nous seras d’une grande aide.

Le dénommé hocha la tête. Kirby comprit immédiatement pourquoi Argolis prenait la peine d’engager quelqu’un comme lui : il était hanté.
Elle comprit également pourquoi Tresh était toujours aussi désagréable. Il faut dire que les boeufs ne sont pas très réputés pour être des animaux très sympathiques.

- Je tiens à préciser qu’il n’y aura pas de secrets entre nous si tu ne veux pas subir le sort réservé à ta petite cousine, boeuf, siffla Argolis.
- Il est normal que j’aie voulu rester anonyme, à quoi cela sert-il d e dire à tout le monde que nous sommes maudits par des esprits, hein ? A rien.
- Tu as bien raison. Bon, fais-nous visiter ce village pour en comprendre un peu plus sur la dragonne.

Mytic alla voir sa sœur. Elle avait un petit coup de blues depuis une ou deux heures et avait besoin d’en parler avec la personne qui la comprendrait mieux que quiconque.

- Qu’as-tu, grande sœur ? Tu as l’air si triste par rapport à d’habitude.
- Je repense à nos chers parents et je me demande comment auraient été nos vies s’ils étaient encore avec nous...
- Ne nous refait pas la dépression que tu as faite il y a 3-4 ans, ce n’est en rien de ta faute, tu le sais.
- Si je ne leur avais pas dit que nous étions hantées par les esprits, tout ceci ne serait jamais arrivé. C’est de ma faute Stey. Ne me force pas à penser le contraire.

Stellaire repensa aux évènements survenus il y a un grand nombre d’années, lorsqu’elle n’était encore qu’une petite fille de 5 ans. Elle se replongea dans le passé, comme si elle était à ce grand moment qui a bouleversé la vie des 2 sœurs…

- Maman, maman, Mytic n’arrête pas de m’embêter comme d’habitude avec ses idées bizarres !
- Ce que tu dis est faux, ce ne sont pas des idées mais la réalité !
- De quoi est-ce que vous parlez encore ? De la malédiction qui te touche Mymy ? Pourtant tu sais très bien que ça doit rester un secret entre nous trois, alors n’en parle pas quand ton père est à la maison…
- On parle de moi ? fit une voix d’homme.
Le père en question se tenait à la porte, un sourire aux lèvres.
- Je vous entends vous disputer depuis tout à l’heure les filles, cessez donc un peu. J’ai besoin de travailler.
- D’accord papa, répondit la cadette.
- Mais je ne l’embête pas, je ne fais que dire la vérité sur ce que je ressens de ma…
La mère des deux filles regarda l’aînée en la foudroyant du regard.
- De quoi parles-tu Mytic ?
- Rien papa, je dis que des bêtises quand je m’énerve, tu le sais bien, alors n’y fait pas attention.
-Ne me mens pas. Dis-moi la vérité.
- Fo*s-moi la paix je t’ai dit ! explosa la fillette.

Si le père de famille avait horreur d’une chose, c’était qu’on lui mente, il bouillonnait littéralement de rage. Il leva la main en s’approchant de sa fille et lui mis une gifle monumentale.
- Plus jamais tu ne me parles sur ce ton, c’est clair, fillette ? Alors maintenant sortez toutes les deux, j’ai besoin de parler à votre mère.

Mytic, les yeux baignés de larmes, sortit de la salle en courant, suivie par Stellaire. Pendant toute la nuit, les jeunes filles entendirent leurs parents se disputer.
Au petit matin, lorsque Stellaire se réveilla, elle ne vit pas sa grande sœur. Elle voulait prévenir sa mère mais elle trouva juste son père dans le salon, une bouteille d’alcool à la main. Elle comprit tout de suite, malgré son jeune âge, qu’elle n’allait pas revoir sa mère et sa sœur de sitôt.
Des années passèrent, Stellaire avait maintenant 11 ans. Comme tous les jours, elle allait à la boulangerie chercher le pain pour son père, devenu grand alcoolique et violent depuis que sa femme et l’aînée de ses enfants étaient parties. Au moment de ressortir de la petite échoppe, elle croisa une jeune femme qui ressemblait grandement à sa sœur lorsqu’elle était petite. Elle tenta le tout pour le tout et dit à l’inconnue :

-Ne te nommerais-tu pas… Mytic ?

Son interlocutrice la regarda, avec des yeux écarquillés. Ca y est, elle était prise pour une folle maintenant. Son père déteignait sur elle. Mais l’adolescente répondit :
- Stellaire, c’est toi ? Mais que t’as fait papa ? Ton visage est plein de sang séché…
- Il a découvert pour ma malédiction, que j’étais comme toi, que j’aurais du partir avec maman et toi…
Mytic prit sa sœur dans ses bras et l’emmena chez leur mère. Celle-ci, en voyant sa fille cadette, sortit rouge de colère de chez elle et alla affronter son ex-mari. Stellaire et Mytic l’avaient suivie pour tout entendre. Elles entendirent une dispute puis un bruit de verre cassé et leur mère hurler. Stellaire entra en courant, en demandant à Mytic de rester dehors. Lorsque la jeune adolescente vit sa mère étendue sur le sol, en train de baigner dans son propre sang, elle hurla et les larmes roulèrent en même temps sur ses joues. Mytic avait compris grâce aux pleurs de sa sœur, sa mère était morte. Elle s’empara d’un couteau de cuisine qui était au sol et fonça sur le père pour le tuer. L’homme ne put rien contre la puissance dévastatrice d’un esprit en colère.


Stellaire avait les larmes aux yeux maintenant et regarda Mytic. Sa sœur avait eu du courage de tuer son père même s’il n’était plus lui-même depuis la première dispute, il restait tout de même son père. Elle serra sa grande sœur dans ses bras et continua de sanglotter.

____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Myrilys
Repliqueuse officielle
Repliqueuse officielle


Messages : 145
Points : 157
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 18
Localisation : t'es en mode Pedobear pour me retrouver,c'est ca?

MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   Mer 16 Oct - 4:22

Retrouvailles…

2 ans…
2 ans se sont passés depuis leur 1er entraînement commun. 2 ans qu’ils se sont tous séparés pour pouvoir s’améliorer.
Aujourd’hui, ils vont tous se retrouver.
Aujourd’hui, c’est le début de la fin.

SE était la 1ère arrivée au point de rendez-vous qu’ils avaient tous fixé.  Elle était arrivée avec quelques minutes d’avance mais l’endroit était encore désert.
" Ca les gênerait pas d’arriver tous à l’heure… "
Soudain, elle entendit un bruit qui se rapprochait d’elle. Une forme sortit des buissons et atterrit sur SE.  
" Ca fait tellement plaisir de te revoir, ma SE, tu m’as trop manqué !
Calme-toi  Stey, t’étais pas obligée de lui sauter dessus comme ça.
Qu’est-ce que tu peux être rabat-joie quand tu t’y mets, toi ! Heureuse de te revoir SE. Et excuse Kairi
d’être comme ça, elle a été insupportable pendant TOUT le voyage."
SE se releva avec Stey et salua Kairi et Mytic.
" Vous savez où sont les autres ?
- Bah…On pensait qu’n serait les dernières à vrai dire…
- WESH LES GENS ! fit une voix au loin.
- Euh… Qui est l’abruti qui braille comme ça ?"
Maro débarqua, tout content, tout souriant.
" Ça gaze les filles ?
- Maintenant que t’es là, non.
- MARO, T’ES OU ?
- La seule fille qui pourrait être avec lui, ce serait Mini. Faut qu’elle arrête de prendre exemple sur ce truc.
- Le truc a un nom, ok ?
- Désolée, M. Rôti, fit Kairi avec un grand sourire.
- Je vais la tuer…"

Tous les autres arrivèrent petits groupes par petits groupes, tous heureux de se retrouver. Il ne manquait que Myri à l’appel. Les filles discutaient des news quand une dispute éclata.
" Spèce d’abruti, tu vas voir que je sais me battre ! hurla Viston.
- Pff, à part roucouler avec Shenga,  tu sais rien faire d’autre alors ferme-là, dit Man.
- Tu parles pas comme ça de mon frère, le dragueur ambulant, fit Aaron.
- Man, un dragueur ambulant ? Tu veux rire, à chaque fois il se fait recaler comme une crotte, dit Yana en rigolant.
- Vous me saoulez ! fit Man en sortant les armes.
- Oh, on a énervé Minou ? Alors viens jouer avec nous, dit Maro.
- C’EST PAS FINI CE BOWDEL ?
Myri venait d’arriver, furax. Il est clair qu’elle n’était pas d’humeur à rentrer dans les embrouilles.

10 minutes plus tard, tout le groupe était assis par terre. Il fallait discuter d’un plan pour piéger Argolis et le cousin de Myri. Cette dernière se proposa pour aller voir son cousin. Il ne manquait plus que pour Argolis. Tout le monde cherchait lorsque le visage de SE s’éclaira.
" Je m’occupe d’Argolis, c’est bon.
- Et comment tu comptes t’y prendre ? demanda Darky.
- Avec mes atouts charme et du wasabi. Suffit que je papillonne2-3 fois des yeux et qu’il y ait du wasabi au repas et c’est bon, je l’ai dans la poche.
- SE, c’est de la folie, ne fais pas ça…la conseilla Shenga.
- Elle a raison, c’est trop dangereux pour toi. On peut pas te laisser faire ça, dit Myri.
- Laissez-moi  faire, je vous promet que je réussirais."


" Prenez soin de vous et faites attention ! hurla Maro à l’intention de SE et Myri.
- De toute façon, vous pouvez nous joindre avec les oreillettes, dit Darky."
Yana prit Myri dans ses bras et la serra fort contre lui.
" Si t’as un quelconque problème, préviens-moi. Jure-le moi, n’essayes pas de faire ton héroïne.
-Je te le promets, Yana, je reviendrai  vivante. Prends-soin de toi. "
Les 2 filles partirent la boule au ventre. Le brouillard tombait, annonçant la nuit dans quelques heures. Très vite, tous les compagnons ne virent des filles que des tâches qui se perdaient au loin.

"Bon, réfléchissons peu, réfléchissons bien. Faut un plan pour détruire tous ces abrutis d’animaux, dit Argolis.
-Faut tous les capturer ! Merci Munster Munch dit Kirby."
Tresh la regarda d’un œil mauvais. « Quelle gamine celle-là, elle pense qu’on est là pour jouer à Barbie et Ken ou quoi ? » Mael, lui, ne disait rien. Il ne voulait pas s’en prendre à ses anciens compagnons et surtout à la belle jeune fille qu’il avait rencontrée au marché.
" Moi je pense qu’il faut foncer dans le tas. D’abord dans ma traîtresse de cousine. Les autres filles chialeront je pense. Y aura juste à toutes les attaquer et c’est bon, ils sont presque tous morts.
-JE REFUSE ! contredit Mael.
- Comment ça, tu refuses, mon cher ? lui demanda Argolis, un rictus aux lèvres.
-Non, je disais que je refusais. Pas Myri d’abord. Je pensais plutôt à Maroti et son petit copain. Yana je crois.
-Pas bête. Bon, moi je retourne vaquer à mes occupations au village de la garce. A plus.
-Bon, préparons-nous à savourer notre victoire… Mais avant, reposons-nous. A demain."

" C’est ici que nos chemins se séparent, SE. T’as juste à continuer tout droit et c’est chez Argolis. Moi je retourne à mon vrai chez-moi. Je pense que mon cousin y sera. Prends bien soin de toi.
-Toi aussi, Myri."
Elles se serrèrent dans les bras et se séparèrent.

Une vingtaine de minutes plus tard, SE toqua à la porte. Elle entendit un grognement et la porte s’ouvrit. « Mon dieu, il est encore plus beau que ce que je m’imaginais. »
" Argolis.
-Enchanté de te revoir, mais si c’est pour un piège, c’est pas la peine. Dégage.
- Merci l’accueil, mais ce n’est même pas pour ça. Je suis venue de mon propre gré. Les autres ne le savent pas.
-Et pourquoi je n’arrive pas à te croire ?
-Ok, ne me crois pas. Sache que je voulais juste passer un moment avec toi parce que…je t’aime, dit SE en rougissant."
Argolis fixa la jeune femme. Elle avait l’air d’être sincère dans ses propos.
"Rentre, vas-y."
SE rentra et embrassa Argolis avec fougue. Celui-ci lui rendit ses baisers. Ils n’arrêtèrent pas de s’embrasser. Puis, Argolis fixa SE droit dans les yeux et lui sourit. « C’est parti pour l’amusement, cette nuit » pensa SE. Les baisers reprirent et durèrent longtemps, très longtemps.

Myri sentit ses yeux se brouiller en arrivant dans le village où elle était née. Tous ses souvenirs revinrent. Elle revoyait l’épicier qui lui souriait chaque fois qu’elle passait, la fontaine d la place qui ne cessait de couler à l’époque. Maintenant, le décor n’était que désastre et tristesse. Il n’y avait presque plus âme qui vive. Presque, car Myri aperçut une forme humaine, au loin. Elle s’approcha pour tenter de reconnaître la personne.
C’était lui. C’était Tresh.

"Je sais pas pourquoi, mais j’ai un mauvais pressentiment pour les filles…hésita Stey. Après tout, personne n’est avec elles pour les aider.
-Arrête de paniquer pour un rien, lui dit Myshi. Elles sont grandes, c’est plus des gosses de 3 ans. Et puis, elles savent se battre.
-Je suis d’accord avec Myshi, moi, pas vous ? demanda Man."
Tous hochèrent de la tête. Même Yana, à contrecœur, pour ne pas que les autres paniquent. « J’espère que tu as raison Myshi. Pourvu que rien ne leur arrive. »

" Alors, cousine, c’est fête au village ce soir ? Ah non, j’oubliais. Tout le monde a fui, pensant que tu allais revenir un jour pour tuer.
-Ferme-là, Tresh. Je n’ai rien fait. Je n’ai tué personne.
-Je sais que tu n’as tué personne. Quel dommage que tu n’aies pas trouvé le tueur. Mais je pense que tu vas très vite le trouver.
-Comment ça ?
-Eheh, il est peut-être sous tes yeux. "
Myri sentit la colère monter en elle tandis que des larmes roulaient sur ses joues.
"Alors c’est toi le sa****rd qui s’est fait passer pour moi ? Espèce d’ordure, je vais te tuer !"
Myri fonça sur son cousin, prête à en découdre avec lui. Tout en courant, elle sortit 2 sabres de leurs étuis et sauta en l’air. Tresh se mit en position, prêt à esquiver. Lorsque la jeune dragonne retomba à terre, Tresh se poussa et lui mit un coup de poing violent dans la mâchoire. Le coup projeta la dragonne contre un mur, qui s’écroula sous le choc. Celle-ci retomba, inconsciente. Tresh s’approcha d’elle, la prit par le col de ses vêtements et la frappa encore une fois comme si un bœuf lui mettait un coup. Puis il s’empara d’un des sabres tombés à terre et le lui planta dans l’épaule droite. Il la fixa et partit vers l’habitat d’Argolis après avoir récupéré ses affaires.

Après avoir passé une nuit riche en émotion avec SE, Argolis se réveilla. Il regarda SE, endormie, et sourit. Il n’oubliera jamais cette magnifique nuit où il a pu enfin se détendre avec la fille qu’il aimait sans penser au plan et aux autres animaux.  Elle s’était rhabillée avant de se rendormir. Soudain, il entendit quelqu’un toquer à la porte. II alla ouvrir la porte et se retrouva face à Tresh.
"Argo, on a un problème.
-Comment ça ?
-Myri est venue cette nuit, sûrement pour un plan. Bon, là je pense qu’elle dort bien mais elle avait une oreillette. Faudra faire gaffe si un autre vient nous voir."
Argolis retourna vers SE et regarda son oreille droite. Une oreillette. Argolis s’énerva. Elle l’avait trahi. Tout ça c’était pour un foutu plan. Il s’emporta et envoya SE contre un mur de la chambre. Puis il s’approcha d’elle et la frappa. Il la regarda une dernière fois avec dégoût et sortit.

"Toujours aucune nouvelle des filles…Ca m’inquiète sérieusement…
-Arrête Stey. Franchement, ça devient lourd, là, dit Aaron. Si tu…
-Elle a raison de s’inquiéter. Je vais les appeler, dit Mini."

Une sonnerie retentit dans le vide. Myri ouvrit les yeux et les referma. « Je ne peux pas décrocher…Je n’ai plus la force de parler… J’ai failli à ma tâche, je dois en payer le prix… ». Puis elle perdit à nouveau connaissance.

La sonnerie de son oreillette sonna, mais elle ne décrocha pas. Elle pleurait. SE était encore dans la chambre, contre le mur. Elle avait failli à sa tâche et elle en avait honte. Elle laissa la sonnerie et continua à pleurer.

"C’est bizarre, aucune ne décroche, dit Mini d’une voix tremblante et inquiète.
-Je propose qu’on aille vérifier qu’elles aillent bien, dit Maro d’une voix ferme.
-Faut se diviser en groupe, je pense, proposa Darky.
-Je pense aussi, fit Maro."

Les groupes étaient faits. Chacun partit en route vers la direction où il devait aller. Ce fut le groupe en direction de SE qui arriva le 1er. Stey vit SE en pleurs. Elle se précipita vers elle. SE lui apprit qu’elle avait échoué, qu’Argolis avait dû comprendre. Mais ils entendirent une voix qui leur était inconnue.
"Alors les petits, vous avez tenté de nous jouer un mauvais tour ? Sachez qu’il n’y a que celle-là qui a survécu par chance. Ma cousine doit être morte à l’heure qu’il est, sauf si elle est résistante.
-Ma…ma cousine ? questionna Shenga.
-Oui, Myri est ma cousine. Je suis Tresh, enchanté."

Yana se précipita vers Myri lorsqu’il l’aperçut, inconsciente, un sabre dans l’une des épaules. Myshi la diagnostiqua grâce à ses pouvoirs.
"Elle est encore vivante, mais faut se dépêcher de la soigner.
-Bah fais-le, espèce de patate ! rétorqua Mini.
-C’est qui que tu traites de patate, banane ? s’énerva Myshi.
-Les filles, arrêtez et  soignez Myri."
Myshi se concentra pour refermer les plaies de Myri. Lorsque celle-ci se réveilla, elle explosa en sanglots.
"Je…je vais le tuer…
-Qui ça, Myri ? demanda Yana d’une voix douce.
-Tresh… Il a tué ma famille, il l’a avoué. Mais il ne tuera pas mes amis…
-Essayes donc et tu verras, traîtresse, fit une voix d’un ton glacial derrière eux."
Maro sursauta et serra les poings. C’était cet abruti d’Argolis qui les avaient retrouvés.
"Sale enflure, t’as vu ce que tu lui as fait ? Elle tient à peine debout ! s’emporta Myshi.
-Mais je n’ai rien fait. C’est son cousin, le bœuf, qui l’a malmenée comme il l’a fait avec ta sœur Violette, Maro."
En entendant le nom de sa sœur, Maro se crispa. « Surtout, ne pas pleurer. Ne pas pleurer devant ce psychopathe… »
"Moi je me suis juste occupé de votre amie SE qui doit avoir honte de ce qu’elle a fait avec moi, cette nuit.
-Crétin, pourquoi tu t’en prends à mes amis ! C’est avec moi que t’as un problème, pas avec eux ! hurla Myri.
-Oulah, ma grande, c’est elle qui a décidé de le faire, pas moi. Bon, trêve de bavardage et admirez le spectacle qui s’offre à vous !"
Après ces paroles, Argolis fit apparaître une gigantesque sphère et la fit éclater dans le village, qui explosa. Les larmes de la dragonne roulèrent sur ses joues. Puis Argolis explosa de rire.
"Tu devrais voir ta tête, dragonne !
-Tu vas payer pour tout ce que tu fais Argolis, lui dit Maro.
-Qui m’en empêchera ? Le spectacle continue ! Admirez ma 1ère victime ! dit Argolis, le sourire aux lèvres. "
Il refit apparaître une sphère et l’envoya en direction de Myri. « Cette fois, c’est la fin  pour moi… Adieu… »
"Et imagine quelqu’un d’autre se proposait pour faire la victime, hein ?"
Une ombre passa au-dessus de Myri, pile au moment où la sphère allait éclater. La forme tomba à terre. Myri sentit ses larmes redoubler sur ses joues. Elle prit le corps de la victime entre ses mains et hurla.



____________________________________________


Merci a ma jumeletteuh <3
-Tu sais que ta mère est une voleuse?
-Ah bon?
-Oui,elle a volé les étoiles et les as mises dans tes yeux."

-Tu sais combien pèse un éléphant?
-Nan?
-Assez pour briser la glace entre nous deux. Je me présente,je suis Myri,ravie de te connaitre!"

T'inquiètes paupiette,je mène l'enquête! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://schoolhelp.forumgratuit.org/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Twelve and a Cat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Twelve and a Cat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twelve
» [MU] Twelve [DVDRiP]
» Répliques cultes de films
» Les Français!....les nouveaux méchants d'hollywood!!!
» [J'ai Lu] "Douze" de Nick McDonell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next Génération :: Divertissements et Flood :: Fictions sur les Membres-
Sauter vers: