Next Génération

Forum consacré à la Bande-Dessinée Les Légendaires de Patrick Sobral et Les Légendaires Origines dessinée par Nadou.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:45

Je me lance dans une fiction, si le début n'a pas l'air d'avoir de rapport avec les légendaires c'est parceque c'est justement le début. Mais ne vous inquiettez pas, vous verrez les personnages habituels dans les chapitres suivant. Dailleur pour mes personnages autres que ceux des légendaires, j'ai décidée de m'inspirer des membres du forum donc si vous voulez "faire parti de la fic" envoyer moi un mp^^.

Entre deux mondes

Chapitre 1: Solaris et Sadé

C'était le matin, Solaris émergeait d'un profond sommeil et regarda sont réveil.
-… 6h30... pff pas envie de m'lever. Marmonna t-elle a moitié endormie.
-Allez debout flemmarde c'est plus l'heure de dormir. Fit une voix dans sa tête. La jeune fille se leva et descendit prendre sont petit déjeuné, elle engloutie un bol de céréale, un chocolat chaud, et un verre de jus de pomme, puis remonta dans sa chambre se préparer. Il était 7h15 quant elle sortie de chez elle pour aller au lycée et décida donc d'y aller tranquillement.
Solaris est une jeune fille de 16 ans, elle a des cheveux noir avec des reflets doré retenus par deux couettes, ses yeux sont de la couleur de l'or le jour et argent la nuit, elle porte un T-shirt noir, un jean et des baskets. Tout en marchant dans la rue Solaris sortit de sa poche un étrange médaillon et le contempla:
-Dit Sadé c'est pour bientôt? Demanda t-elle à un être invisible.
-Oui Soli, dans trois jours ce sera bon. Répondit l'être en question. Sadé est un démon, normalement , Solaris aurait dût mourir le jour de sa naissance, mais il la sauva en prenant possession de son corps, depuis ils entretiennent une relation amicale. On peut deviner la présence du démon dans la lycéenne grâce à ses yeux qui changent de couleur et un tatouage sur sa main droite qui représente la marque de Sadé.
-Dans trois jours le vœu de mes ancêtres se réalisera, je foulerais la terre où ils ont vécu. Alysia attend moi, j'arrive!!!
Il était environs 7h40 quand Solaris arriva en vu de son lycée, elle aperçut au loin sa meilleur amie et l'appela:
-Hé salut Rhanis!!!
L'interpellée se retourna et fit de grands signes en criant:
-Salut Soli sa va?

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:47

Chapitre 2: Rhanis et Cha-Mya

-Hé salut Rhanis!!!
Rhanis qui jusque là marchait tranquillement se retourna en reconnaissant la voix qui venait de hélée sont nom. Elle fit un grand geste de la main et cria a son tour:
-Salut Soli sa va?
Rhanis est une jeune femme de 26 ans, elle a des cheveux châtain foncé qui lui arrivent au épaules, des yeux noisette, elle porte la «tenue règlementaire» de son université c'est à dire: une chemise blanche avec une cravate noir, une veste et une jupe (qui lui arrive au niveau des genoux ) bleu marine et et des ballerine noir. La jeune femme se dirigea vers la lycéenne, quant elle arriva à la hauteur de Solaris, celle ci lui lança un grand sourire et dit:
-Ouai j'vais très bien. Mais au fait t'es pas un peu en retard là? T'es encore assez loin de l'université.
-T'inquiette, je commence à 9h et je suis même pas sur que mon prof sera là, Il était malade hier.
-Veinarde! Moi j'ai cour à 8h et en plus c'est l'anglais. Rah... je hais cette matière, surtout le prof , un vrai démon! «Ne m'insulte pas s'il te plais!!!» grogna Sadé.
-Oups... désolé Sadé, c'est vrai que t'es un démon toi. Ricana la jeune fille «Ah! En parlant de démon, j'y pense, Rhanis tout sera prêt dans trois jours.» Dit elle plus sérieusement.
-C'est vrai! Sadé te l'as dit?! Génial, on va enfin rentrer chez nous! Rhanis avait du mal à ne pas sauter de joie face à cette nouvelle. Elle se repris et regarda son portable:
-Bon j'te laisse sinon tu sera en retard au cour de môssieur démon. Sadé rouspéta de plus bel «ARRETEZ D'INSULTER LES DEMONS!!!» Les deux filles rirent en cœur puis Rhanis s'en alla en disant:
-Je t'appelle se soir.
-OK! Et prévient Chamy pour la nouvelle!

_______________

Il était 8h30, comme tous les matins, Cha-Mya se rendait a la même université que Rhanis. Sauf que ce jour là, son bus était pris dans un épouvantable embouteillage. «D'accord si ça continu comme ça je ne serais jamais à l'heure en cour.» se disait la jeune femme. Elle descendit à l'arrêt le plus proche et continua en marchant, de toute façon, vue la circulation elle irait plus vite a pied. Cha-Mya est une jeune femme de 23 ans, elle a des cheveux Roux foncé, ses yeux sont vert et elle porte la même tenue que Rhanis.
En arrivant a destination, elle vit cette dernière devant l'arrêt de bus. Cha-Mya s'approcha discrètement de Rhanis, quant elle fut juste derrière elle, l'étudiante dit:
-Salut Rhan!!! La jeune femme sursauta en poussant un cri, puis elle se retourna et dit:
-S...Sa vas pas Chamy! Tu ma fait une peur bleu!
-Haha désolé. Tu faisait quoi?
-Je t'attendait, t'était pas censé venir en bus?
-Si mais vu la circulation dans le centre-ville, autant venir à pied c'était plus rapide. A part ça, quoi de neuf?
-Sadé a dit que tout serait près dans trois jours. A ces mots, un grand sourire se dessina sur le visage de Cha-Mya et elle ne pu s'empêcher de sauter de joie.
-ENFIN!!! Depuis le temps que j'attend ce jour! Il est enfin arrivé!
-Ouai. Par contre les cours commencent dans 5min donc on devrait p'tet y aller.
-T'as raison. Au fait, tu pense que Hugo arrivera à l'heure aujourd'hui?
-Tel que je le connais ça m'étonnerais, enfin... on sait jamais, on demandera à Soli ce soir. A tout'.
-A tout'. Sur ce les deux étudiantes se séparèrent, chaque une allant dans sa salle de cour.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:49

Chapitre 3: Hugo-cha et Lek

6h45, Hugo-cha était encore en train de dormir.
-Hugo! Debout! Tu vas encore être en retard sinon. Cria sa mère depuis l'escalier.
-… hein?... il émergea. «J'arrive m'man» finit il par dire encore à moitié endormi. Il se leva et descendit à la cuisine où il prit un bol de lait, deux tartines de nutella et un verre de jus d'orange, puis il retourna dans sa chambre pour s'habiller. Après avoir fini de se préparer, Hugo-cha se mit à lire une BD.
-Hugo! Tu n'es toujours pas parti...
-T'inquiète pas m'man, il n'est que 7h50. (il commence à 8h) ...heu... Un silence de mort s'abatis
-HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!! JE SUIS EN RETAAAARD!!! Hugo sorti de chez lui tel une tornade, ramassant ses affaires au passage, et courut comme un dingue en direction de son collège. Hugo-cha est un jeune garçon de 13 ans, il a des cheveux blond, des yeux marron, il porte un sweat gris, un jean et des baskets. Le collégien faisait son habituelle course contre la montre pour tenter en vain d'arriver à l'heure en cour. «J'en ai marre! C'est toujours pareil! Pourquoi je part jamais quant il faut! Je vais me faire tuer par le prof de math!» se disait il énervé contre lui même. Il dut néanmoins stopper sa course à un feu rouge (se serait idiot de se faire renverser par une voiture). Il reprenait son souffle au moment où il entendit une voix lui parler d'un ton sarcastique:
-Toujours aussi ponctuel à ce que je vois.
-L..Lek? C...C'est toi?

_______________

Lek toisait Hugo-cha d'un regard mauvais, ce dernier recula d'un pas mal à l'aise. «Ce mec me fout vraiment la trouille.» Pensa t-il. Lek soupira l'air désespéré avant d'ajouter d'un ton presque méprisant:
-Aller grimpe je t'emmène. Mais ne touche à rien.
-M..merci Lek, tu me sauve la vie. Bredouilla Hugo. Il monta dans la voiture, Lek redémarra le moteur et s'engouffra à nouveau dans le flot de véhicule circulant dans l'avenue. Lek est un jeune homme de 23 ans, il a de très long cheveux brun qu'il attache en queue de cheval pour aller en cour, des yeux bleus-gris, il porte l'uniforme de l'université où vont Rhanis et Cha-Mya (en version masculine évidement). Hugo entama la conversation pour essayer de détendre une atmosphère beaucoup trop lourde à son goût:
-C'est très gentil de ta part de m'emmener surtout que tu doit faire un détour pour aller à mon collège.
-Mouais je fait ça juste pour t'éviter un retard supplémentaire et puis ton établissement est sur ma route de toute façon. Répondit Lek indifféremment.
-Quoi? Normalement pour aller à l'université le mieux c'est de passer par le centre-ville, non?
-Sauf qu'a cette heure ci il est impossible de circuler là bas.
-Ah bon. Au fait juste comme ça, pourquoi t'as toujours l'air de mauvaise humeur? Un regard noir et une aura menaçante le fit se ratatiner au fin fond de son siège. Lek s'arrêta et dit d'une voix teinté de colère:
-T'es arrivé, dégage vite de là et file t'as 2 min pour rejoindre ta classe. Hugo-cha ne se fit pas prier, il descendit de la voiture et courut en direction du collège et une fois qu'il fut rentré dans les bâtiments, Lek reparti. Quant il arriva à destination, il était 8h20, il se gara et alla directement dans sa salle. Il restait 3min avant le début des cours quand Cha-Mya entra à son tour. Elle s'assit à coté de lui et dit joyeusement:
-Salut Lek tu vas bien?
-'lut.
-Toujours aussi aimable à ce que vois. Ça t'arrive de sourire de temps en temps? Un regard et un sourire mauvais furent sa réponse.
-D'accord laisse tomber... Le prof arriva et commença son cour.
-Au fait tous sera prêt dans trois jours. Chuchota t-elle
-C'est pas trop tôt, il aura mis le temps se fichu démon.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:50

Chapitre 4: Départ

La sonnerie indiquant la fin des cours venait de retentir. Au milieu de la foule d'élève qui sortaient, Solaris et une fille de sa classe se dirigeaient vers la zone du collège.
-C'est vrai qu'il est cool le prof de bio. Mais tu m'a vraiment épatée pendant le cour d'anglais Soli.
-Pourquoi? J'ai fait un truc exceptionnel? Demanda Solaris étonnée.
-Ben oui, tu est la seule qui est restée calme quant le prof a annoncé le prochain contrôle.
-… U.. un.. c..c**..contrôle... bégaya Solaris devenue soudain très pale. «Son cas est désespérant» se disait son amie qui n'en revenait pas.
-Et il est pour quand?
-La semaine prochaine. Ah! Voilà mon p'tit frère. Bon ben j'te laisse à demain.
-A demain. Elles se firent la bise et se séparèrent. Hugo-cha apparut à ce moment et couru vers Solaris:
-Coucou Soli! Sa va?
-Ouais je vais bien. Tu viens chez moi, j'organise une réunion pour définir le plan de départ.
-Ah! Chouette! On part dans combien de temps? Demanda Hugo tout excité devant cette nouvelle.
-Dans trois jours si tous va... Elle fut coupée dans sa phrase par des cris provenant de quelque mètre plus loin et elle vit un attroupement de jeune suspect. La lycéenne s'approcha et reconnue certains individus.
-C'est pas vrai... Encore eux... En effet les individus en question étaient une bande de voyous auquel la jeune fille avait déjà eu affaire avec Rhanis. Au milieu de la «foule» se trouvait une fille apeurée car étant la victime du jour. Ce genre de «spectacle» avait le don d'énerver Solaris au plus haut point, elle s'avança d'un pas décidé «Sadé...» lança t-elle au démon: «Avec grand plaisir, c'est quand tu veux.» A ces mots, l'aura du démon enveloppa la jeune fille, lui conférant la force nécessaire pour flanquer une raclée à ces type.
Le chef de la bande s'approcha avec un sourire sadique de la fille. Solaris attrapa son épaule et le retenu fermement. Le voyou se retourna et dit avec rage:
-Quoi? Ta un blème? Tu veux mon poing dans ta gu... Il n'avait pas fini sa phrase qu'il se retrouva projeté quelque mètre plus loin. Voyant cela, le reste de la bande se jeta sur La lycéenne et finirent comme le premier.
-D'autre volontaire? Dit-elle ironiquement. Les jeunes se relevèrent et partirent en courant sans demander leur reste.
-Bon débarra, non mais j'vous jure, complètement irrécupérables. Marmonna Solaris l'air désespérée. «Ça vas Lilou? Ils ne t'ont pas trop embêtée?» Demanda t-elle ensuite.
-N..non, merci Solaris. Répondit timidement Lilouka.
-Je t'ai déjà dit, juste Soli. On est amies après tout. Aller j'te raccompagne chez toi, tu viens?
-Oui, j'arrive Soli. Elle sourit et suivi Solaris. Lilouka est une jeune fille de 14 ans, elle a des cheveux brun aux carré, des yeux violet, elle porte une robe rouge bordeaux dans le style des uniforme scolaire japonais. Elle habitait à Alysia, c'était la fille d'un savant fou qui avait un jour trouvé un sort permettant d'entrer dans une autre dimension. Intrigué et curieux, il décida de le tester sur sa fille alors âgée de 5 ans. Le sort réussi apparemment car elle disparue mais il n'arriva pas à la faire revenir... C'est ainsi qu'elle se retrouva sur Terre.
Elle atterrit de nuit dans une ruelle sombre. Le lendemain des passants l'emmenèrent au commissariat, on lança des avis de recherches, personne ne se manifesta, on l'interrogea, elle ne parlais pas, on fit une enquête, on ne trouva rien du tout, on décida alors de la mettre à l'orphelinat puis de la placer dans une famille d'accueil.
Solaris se souvenait:
Likouka ne parlait jamais mais avais l'air plutôt intelligente, elle avait de très bon résultats à l'école et ne posait aucun problème vu qu'elle restait toujours seule dans son coin.
Mais un jour qu'elle rentrait de l'école à pied (elle avait 10 ans) elle se fit attaquer par des racketteurs. Heureusement, Solaris et Rhanis qui étaient tout près vinrent l'aider. Ses agresseurs s'enfuirent rapidement quand ils les virent arriver. Les deux jeunes filles lui parlèrent mais elle ne répondit pas (elle n'était pas habituée à ce qu'on lui parle car comme elle ne répondait jamais les gens ne prenait plus la peine de lui demander quoi que ce soit). Le lendemain elles se croisèrent de nouveau et Rhanis et Soli réessayèrent de lui parler, ce fût comme ça tout les jours, progressivement elle se mit à répondre puis à avoir une conversation et finalement elle devint très amis avec les deux filles et elle leur raconta ses secrets, son passé, sa vie...

-Hé!!! Attend-moi Soli!!! Cria Hugo-cha qui était resté en arrière. Les deux fille se retournèrent surprises et Solaris pouffa:
-Oups... désolé Hugo, je t'avais complètement oublié.
-Sympa... Grommela le collégien en les rattrapant.

________________

Après avoir déposée Likouka chez elle, Solaris arriva devant sa maison avec Hugo-cha. Rhanis, Cha-Mya et Lek les attendaient. Quant ils furent tous installé dans la chambre de Soli, cette dernière prit la parole et exposa la situation:
-Comme vous le savez déjà, Dans trois jours nous partirons pour Alysia. Mais avant cela il faut mettre au point un plan qui nous permettra d'organiser notre départ dans la plus grande discrétion. Quelqu'un a une idée?
Cha-Mya se leva et dit:
-Déjà pour Rhanis, Lek et moi sa va pas être trop compliqué vu que dans notre université, on est au moins une centaines par classe. Ils nous sera donc très facile de sécher les cour sans se faire pincer.
-C'est vrai en plus comme on est adulte, personne ne risque de nous poser problème. Rajouta Rhanis.
-Ouai sauf les flics. Ironisa Lek.
-Logiquement, tant qu'on ne fait rien de malhonnête, ils nous laisse tranquille. Et puis arrête avec tes sarcasmes Lek, t'es lourd. Lança Solaris. «A part ça il y a quand même un problème, et il s'appelle "parents", car contrairement à vous, Hugo et moi somme mineurs et je doute fort que nos parents nous laisse sécher les cours sans rien dire. C'est surtout pour çà qu'on a besoin d'un plan.»
-Ben... faudrait déjà qu'on s'arrange avec nos potes pour qu'il nous couvrent devant les prof. Ensuite l'autre jour j'ai gagné quatre places pour un séjour d'une semaine dans une source thermale à la loterie. On n'a qu'à envoyer nos parents la bas en disant qu'on dormiraient chez Rhanis. Tenta Hugo-cha . Les autres le regarda étonné.
-Bonne idée Hugo comme ça on sera tranquille pour un petit moment. Félicita Soli.
-Oh... mi-ra-cle! Le mioche à eu sa bonne idée de l'année. Railla Lek très sarcastique.
-LEK!!! crièrent en cœur Les trois filles.
-Quoi? Je dit juste la stricte vérité. S'énerva le jeune homme.
-T'as pas besoin de le descendre dès qu'il dit un truc. Rétorqua Solaris. Ils lancèrent mutuellement un regard meurtrier. L'atmosphère devint en un instant orageuse et le reste du groupe se senti mal à l'aise. «Et c'est reparti pour un concours de regard noir» songea Rhanis.
-Hum Hum. Dite c'était pas censé être une réunion pour préparer le départ. Dit Sadé. Les deux duelliste cessèrent leur match et tous le monde reprit son sérieux. La discussion reprit et quant le plan de départ fut bien défini, Solaris mit un terme à la conversation et raccompagna tous le monde à la porte car il était 21h passer.
-Donc n'oubliez pas, rendez-vous dans la "clairière de Koléana" à 19h pile compris? Indiqua La lycéenne.
-Compris allez bonne nuit. Répondirent les autre.

_______________

Trois jour plus tard le plan se mit a exécution, la veille les parent de Solaris et d'Hugo-cha partirent à la fameuse source thermale, et ils s'arrangèrent chacun de leur coté avec leur copains de classe pour pouvoir sécher tranquillement. Solaris arriva à la "clairière de Koléana" à 18h30 et commença à préparer le terrain. Le reste du groupe sauf Rhanis furent la 10min plus tard.
-Tient... Rhanis est pas encore là? Pourtant il est bientôt 19h. Se demanda Cha-Mya.
-Pas de problème, elle va pas tarder. Je lui est juste demandé de me rendre un service. Rassura Solaris.
-D'accord! Ah ben quant on parle du loup... En effet Rhanis venait d'arriver mais pas toute seule.
-Cool, je vois que tu as réussi. Dit Solaris contente.
-C'est qui cette fille? Ronchonna Lek.
-Ça se voit que tu écoute, lors de la réunion Soli a dit que cette fille venait avec nous car elle aussi était originaire d'Alysia. Expliqua Cha-Mya.
-Salut Lilou sa va? Dit joyeusement Hugo-cha.
-… euh... oui... Dit Soli on part bientôt? Demanda timidement Lilouka.
-Dès que la lune sera au même niveau que le soleil. Répondit Sadé. «D'ailleurs c'est presque fait. Soli tu es prête?»
-Oui je suis en place.
Solaris sortie son médaillon de sa poche et le leva, les autres se placèrent autour d'elle. La lune était maintenant exactement au même niveau que le soleil, le médaillon s'activa et une lumière s'en échapa.
-C'est le moment nous partons. Dit solennellement Solaris «Alysia nous voilà!»
A ces mot la lumière devint aveuglante et elle engloba tout le groupe. Quant elle se dissipa, la clairière était vide.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:51

Chapitre 5: Arriver, rencontre et quiproquo

Au milieu d'une chaine de colines, sous un soleil de plomb, cinq personnes marchaient.
-J'en ai marre, fait si chaud que j'me croirais dans le désert de Muliba. Ronchona un homme-bête.
-Arrête de te plaindre Gryf on est tous logés à la même enseigne je te signale. Rétorqua un chevalier l'air exaspéré.
-Peut être Danaël, mais ont dervrait quand même trouver un coin d'ombre pour... Rajouta une magicienne.
-Princesse Jadina, je vous rappel que nous devons arrêter une bande de pilleurs le plus vite possible. Donc on ne peut pas se permetre de se reposer. Dit sèchement une èlfe.
-Heu… Shimy, ze crois que Zadina voulait trouver un coin d'ombre pour qu'on mette au point un plan pour attraper zes bandits. Intervint un gerrier avant que les deux filles entament une nouvelle dispute.
-Merci Razzia. Ce dernier fit un signe de la main «Z'est bon.», puis il se tourna vers Danaël qui prit la parole:
-Razzia et Jadina ont raison faisons une pause et trouvons un plan d'attaque.
Alors que les légendaires començais à discuter sur la situation, une lueur apparut dans le ciel.
-Heu...
-Qui y a-t'il Gryf, un problème? Demanda shimy.
-Dites... C'est quoi ça au juste?
-Et bien ze crois que z'est un portaille mazique... Razzia n'avait pas fini sa phrase que la lueur devint une lumière aveuglante, et six ombres tombèrent avec fraca sur les pauvres Légendaires qui n'eurent pas le temps de comprendre se qui leur arrivaient.

___________________

-Ouaille... mon dos. Personne n'est blessé? Demanda Solaris.
-Non ça va on est tous vivants. Répondirent en coeur Rhanis, Cha-Mya, Lek et Hugo-cha.
-Aille... Pas très réussit comme arriver. Déclara Rhanis ammusée par leur situation.
Lek se mit à ricaner tout en fixant Cha-Mya d'un regard moqueur:
-Dis donc Chamy, depuis quand tu t'es pas rasée?
-NON MAIS DE QUOI TU TE MELLE LEK!!! C'EST PAS TES Ogn....ons? Elle venait de voire ses mains qui à sa grande surprise étaits recouverte par une fourrure chatain, la jeune femme se tourna alors vers Rhanis qui avait l'air aussi suprise qu'elle:
-Heu... Rhan... j'ai l'air de quoi?
-Hé bien disons que tu es... elle marqua une courte pause avant de reprendre: «couverte de fourrure châtain, tes yeux sont comme ceux des félins et tu as des canines très pointus. A pârt çà tu as l'air normal et tous vas bien.»
Tous le groupe se scruta dans les moindres détails et ils constatèrent avec soulagement que personne d'autre n'avait de poil en trop. Soudain le sol se mis à bouger sous leurs fesses et les cinq amis se retrouvèrent tout à coup violemment plaqué par terre.

_____________________

-Niaf niaf Qui aurait cru que ces pilleurs se jetteraient d'eux même dans la gueule du loup.
-T'as raisons Grif on les attache et on les rammènent au village, vraiment simple. Dis fièrement Danaël.
Malheureusent pour les Légendaires les «captif» parvinrent à se libérer et ils n'avaient pas l'intentions de gentiment se laisser faire.
-Mais c'est quoi c'bordel? Se demanda Hugo-cha en se mettant en garde.
-Eh bien, je crois qu'on est tombé sur des bandits. Répondit Rhanis, dégainant l'épée qu'elle venait de remarquer sur son dos. Lek prit en main deux petites dagues dans un rictus mauvais, Cha-Mya sortie ses griffes et Solaris dopée au «Sadé-aura» fit appaître une lance aussi grande qu'elle dans sa main. De leur côté, les Légendaires avaient aussi sortient leurs armes et dans un démarage digne d'un sprinter, le combat commença.
Tandit que Lek esquivait les pierres envoyer par Shimy et découvrit qu'il pouvait contrôler ses dagues via son esprit, Hugo-cha faisait un sacré match de boxe contre Gryf, Cha-Mya détruisait des rochers à coup de griffe et les envoya sur Razzia qui les réduisait en petits cailloux à coup de Léviatan, Rhanis faisait un combat épée vs magie contre Jadina résultat: égalité cinq partout, et Solaris se batait férocement en duel contre Danaël qui est un ecxelent épéiste. Pendant que tous ce petit monde se combataient «joyeusement», Lilouka qui avait atterri un peu plus loin, observait du haut d'une coline le fameux groupe de pilleur entrain de se partager le butin.

__________________

Alors que la collégienne continuait d'espionner les malfras, elle entendit des bruits de bataille derrière elle. Lilouka abandonna son poste et descendit la coline pour aller voir se qui se passait. Quant elle fût arrivée en bas, elle constata que ses compagnons étaient entrains de se battre férocement contre des inconus. Elle chercha Solaris du regard et la repéra sur la gauche en plein duel contre Danaël. Lilouka se dirigea vers la lycéenne:
-Solaris! L'interpelée se retourna tandis que Danaël lançait un nouvel assault, sans succès car l'aura de Sadé l'attrappa par le cou et le souleva de terre. Puis oubliant complètement son «prisonnier», le démon se concentra sur Lilouka:
-Ah Lilou te voilà! Je me demandais où tu étais passée.
-Dis moi Soli, qu'est ce qui ce passe ici?
-Eh bien ces types nous ont agressé, donc on se défend. Et toi ça vas?
-Oui mais, du haut de cette coline, j'ai aperçu des gens louches qui se partageaient une sorte de trésor.
-Hum... bizare... Songea Sadé.
-Un problème Sadé? Demanda Solaris.
-Comment dire... L'un de ces types a dit que nous étions des pilleurs, or les bonhommes que Lilou nous a signalé m'ont tous d'être de vrais pilleurs. Donc je me demandais si ce n'étaient pas eux que nos adversaires cherchent à attrapper.
-Je vois, donc ce ne sont pas des bandits.
-Exact.
-Pff. Bonjour le quiproquo.
-Heu... Soli... dit timidement Lilouka.
-Oui Lilou?
-C'est normal ça?
-Hein? Elle se retourne «Ah, zut non ce n'est pas normal, Sadééé.!»
-Quoi? J'ai fais quelque chose de mal? Demanda Sadé surprit. Solaris lui montra alors Danaël toujours pris dans l'étreinte du démon et qui commençait à sérieusement manquer d'air.
-Oups! Pardon! A ces mots Sadé lacha le chevalier qui retomba au sol.

________________

Une demi-heure plus tard, le temps que Danaël reprenne son souffle, d'arrêter la baguarre, d'expliquer la situation et de mettre au point un plan, les deux groupes étaient entrain de monter sur la coline en espérant que les pilleurs seraient toujours là. Une fois en haut tel ne fut pas leur surprise de constater que touts le groupe de voleurs était... allongés dans l'herbe entrain de roupiller complètement ivres morts.
-Pouah!! Berk, ça empeste l'alcool!!! Se plaignie Cha-Mya qui a le nez sensible.
-Mais! Ils sont complètement bourés! S'exsclamèrent Hugo-cha et Gryf.
-A mon avis, ils ont aussi piler la cave à vin. Constata Sadé.
-Nooon? Tu crois? On n'avait pas remarqué, merci pour l'info. Ironisa Lek.
-Lek t'es lourd! Dit sèchement Rhanis.
-Et si on allait les cueuillir avant qu'ils se réveillent? Proposa Shimy.
Tandit que les pilleurs se firent ligoter, les deux groupes faisaient plus ample connaissance.:
-Je m'appelle Danaël et voici Jadina, Gryf, Shimy, et Razzia. Dit le chevalier en présentant les Légendaisres.
-Enchanté moi c'est Solaris et je vous présente Rhanis, Cha-Mya, Lek, Hugo-cha et Lilouka. Dit à son tour la lycéenne pendant que le reste du groupe saluaient.
-Ca ne vas pas Gryf? Demmanda Shimy en voyant l'homme-bête la main sur sa tête et le visage crispé.
-C'est rien, juste une migraine. Répondit t'il doucement. A ces mots, Liklouka sortit de son sac une fiole contenant une poudre verte et violette, une gourde rempli d'eau et une gourdinette vide. Elle versa la poudre et de l'eau dans la gourdinette, mélangea, et tendit le tous à Gryf:
-Tiens, ça fera disparaître tes mauts de tête.
-Merci. Il prit la mixture et la but en faisant une grimace. «Ouerk! C'est amer.»
-Je reconnaits que ça a pas bon goût , mais au moins c'est efficasse. Dit Lilouka en souriant.
Soudain, Hugo-cha fût pris d'un fou rire et dix paires d'yeux se tournèrent vers lui étonnés.
-HAHAHA!!! Hé Lek t'as rétréci au lavage ou quoi? Se moqua le collégien mort de rire.
-Continu de te payer ma tête et s'est toi qui va perdre quelques centimètres. Dit Lek en craquant ses poings.
-Heu Lek... normalement tu fais environ deux têtes de plus qu'Hugo non? Demanda posément Sadé.
-Pourquoi? Toi aussi tu insinu que j'ai rapetissé. L'étudiant était maintenant au même niveau qu'Hugo-cha et s'appréta à l'assommer quand il se rendit compte que Solaris, Rhanis et Cha-Mya le regardaient de façon très étrange. Lek commançant sérieusement à être en colère se retourna et lança d'un ton plus que mennaçant :
-Je peux savoir pourquoi vous me regardez tous avec des airs d'abruti? J'ai une tête d'extraterrestre ou quoi?
-Heuuu..... fut la seule réponse du groupe et se fut Sadé qui brisa le silence:
-Hum... Je me demande quel est l'imbécile qui a fait joujou avec la pierre de Jovénia pendant mon absence parcequ'on ne peut pas vraiment dire que le résultat soit très probant.
-Gnié? La pierre de quoi? Demanda Solaris au démon.
-La pierre de Jovénia est l'une des six pierres divines qui ont servis à créer le monde d'Alysia et en fait Darkhell un sorcier maléfique avait pris possession de celle ci pour pouvoir retrouver sa jeunesse d'antant et donc… Danaël raconta l'accident Jovénia et expliqua la situation dans laquelle se trouvaient les Légendaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:53

Chapitre 6: Auberge et faucons


-Je vois et donc vous cherchez un moyen d'annuler les effets de cette pierre. Commenta Rhanis.
-Exact. Mais on aimerait bien si ça ne vous dérange pas vous poser quelques questions. Demmanda Shimy.
-Ca dépend des questions mais allez-y tant qu'elles ne sont pas indiscrètes. Dit Cha-Mya.
-Pour commencer, c'est qui l'homme invisible qui parle depuis tout à l'heure? Demanda Danaël.
-L'homme invisible est un démon de ce monde qui c'est fait destroy son corps par un mage chevalier et qui se retrouve obligé de scouater le corps d'une fille pour survivre. Railla Sadé: «Quoique ce "petit" détail n'est pas pour me déplaire» Rajouta t'il d'un ton douteux.
-SADEEE!!!
-Héhé! Relax Soli, je plaisantais.
-Mais bien sur t'as de la chance que je peux pas t'assommer parce que sinon... dit Solaris en mettant bien en évidence son poing.
Alors que Rhanis, Cha-Mya, Lek et Hugo-cha riaient en coeur devant cette scène, les Légendaires regardaient complètement largués.
-Heu z'est touzours comme za? Demmanda Razzia.
-Non d'habitude c'est Lek qui se trouve à la place de Sadé. Répondi Rhanis se prennant au passage un regard noir de la part de l'étudiant qu'elle ignora.
-Dites, je ne voudrais interrompre cette discussion fort interressante, mais faudrait penser à s'occuper de ceux là. Intervint Jadina en désignant les pilleurs qui dormaient toujours à point fermé.
Après avoir "gentiment" réveillé les pilleurs, les deux groupes se mirent en route pour le village où les Légendaires avaient reçu leur mission, arrivé la bas ils laissèrent les criminels au "bons soins" de la justice local.


________________


La nuit commençait à tomber, les deux groupes se dirrigeaient vers le village de Plein Soleil tout en discutant d'un nom de groupe sympa:
-Shykad? Hum... c'est vrai que ça sonne bien comme nom, mais ça veut dire quoi? Demanda Shimy.
-Je sais pas, je trouvais ce nom joli, et puis c'est toujours mieux que les autre propositions, n'est ce pas? Dit Solaris.
-En tout cas pour ceux que ça interresse, en démon shykad signifie "justice". Rajouta Sadé.
-Ok c'est bien joli tout ça mais, c'est quand qu'on arrive parce que j'en ai marre de marcher! Se plaignit Gryf.
-T'inquiet, Plein Soleil se trouve juste de l'autre côté de cette colline. Vous verrez, c'est un charmant petit village. Dit Danaël.
Les Légendaires et les Shykad gravirent la colline et arrivèrent enfin devant leur destination, mais ils fûrent très étonné de constater qu'ils se trouvaient en face, non pas d'un petit village, mais d'une immense ville:
-Un "petit village" tu disais. Ironisa Lek retenant tant bien que mal un fou rire.
-Ben... heu... la dernière fois que j'étais venu ici c'était un petit village. Expliqua le chevalier qui ne comprennait pas vraiment ce chanchement de taille.
-Hum... je vais probablement regretter cette question mais, c'étais quand la dernière fois? Demanda Solaris à deux doigts de partir elle aussi en fou rire.
-… J'avais 8 ans.
Un silence s'abbatit, très vite coupé par 8 personnes qui éctlatèrent de rire face au ridicule de la situation. Danaël cacha son visage dans une de ses main tellement il était géné, Lilouka posa sa main sur une des épaules du chevalier et dit d'une voix douce pour consoler:
-T'en fais pas ça peut arriver à tous le monde.
-Bon, et zi on y allait. On va quand même pas pazzer la nuit dehord. Déclara Razzia s'essuyant au passage une larme de rire.
Sur ces mots, les Légendaires et les Shykad entrirent dans la ville.


_____________


Tandis que les deux groupes avançaient dans la ville, Cha-Mya et Gryf se sentaient mal à l'aise:
-Dites vous ne ressentez pas quelque chose de malsain ici? Demanda Gryf.
-Non. Répondit Rhanis: «Y a un truc qui ne va pas?»
-Disons que les sous sols de cette ville dégage une sensation oppressante. Expliqua Cha-Mya.
-Je vois, il faudra tirer cette histoire au clair. Mais en attendant, je vous présente l'un des endroits les plus réputé de tous Alysia, l'auberge Nouvel-ère! Déclara Danaël.
La troupe entra dans l'auberge et se dirigea vers le bar. C'était un endroit très animé, on pouvait entendre de toute part des rires, des histoires de voyages, des verre trinquer... La bonne humeur règnait en maitre dans ce lieu où tout bon voyageur et aventurié qui se respècte se devait d'y aller au moins une fois dans sa vie. Autour d'une table on pouvait voir quatre personnes en pleine partie de poker:
-Héhéhé désolé les gars mais... carré d'as je remporte la mise! S'esclama un des joueur.
-ENCORE!!! C'est pas possible, chui sûr que t'as triché Corvus! Gueula un des adversaires.
-Moi! Non jamais! Yu dis ça juste paske tu passe ton temps à perdre Yanathos. Se moqua Corvus.
-Ah ouai, tu vas voir de quel bois j'me chauffe! A ces mots Yanathos sauta sur Corvus déclanchant ainsi une bagarre générale.
-Mort de rire j'me croirais presque dans un des saloon dans Luky-luke. Ricana Hugo-cha.
-Ouah, quelle référence. Railla Lek. Le collégien se mit en colère et essaya de frapper Lek mais se dernier l'envoya valser, l'étudiant se fit alors assomer par Solaris qui percuta Razzia au passage:
-Héhéhé BAZTON!!! Il se jeta dans la bataille entrainant le reste du groupe avec lui, seule Lilouka parvint à sortir à temps car l'auberge était devenu en un instant un véritable champs de bataille à la "gauloise".


_______________


Tandis que la bagarre faisait rage dans l'auberge, trois ombres se distinguèrent devant l'entrée.
-Toujours aussi animé là dedant à c'que vois. Murmura l'une des trois personne: «Bon et si on entrait?»
Sur ces mots Elle ouvrit brusquement la porte d'entrée et hurla d'un ton autortaire:
-ON PEUT SAVOIR CE QUI CE PASSE ENCORE ICI?!Tous les "combatants" furent stoppés dans leur élans. Solaris en profita pour détailler les nouveaux vennus: Celle qui venait de crier était une jaguarienne (encore) violette avec des cheveux noirs qui decendaient au bas du dos, elle portait une robe bordeaux qui arrait a ses jenous, des sandalles marron claires, et une sorte de diadème doré sur lequel on pouvait voir le même pendentif que Cha-Mya avait autour du cou. La deuxième était une humaine au cheveux roux (tirant sur le rouge) attaché en chignon avec des yeux noisettes, elle portait une sorte de kimono bleu clair décoré sur le haut de fleurs dorées et des balerines blanche. Le troisième était un garçon avec des cheveux noir avec des reflets bleus long attaché juste à leurs extrémités, ses yeux étaient violets, il portait une veste sans manches bleue foncée, un pantalon violet et des bottes noires, mais Solaris fût troublé en constatant que Sadé réagissait bizarement à la vu du jeune homme, c'est alors qu'elle remarqua qu'il possédait le même genre de tatouage sur sa main droite qu'elle. «Surement un collègue de Sadé.» Pensa la lycéenne. «Mais qu'est-ce qu'il fiche ici celui-là, il risque de tout faire foirrer.» Songea Sadé ravalant et cachant une soudaine colère.
Le silence qui vennait de s'instaler dans l'auberge fût brisé par Yanathos qui beguaya:
-Ki..Kira c'est pas ce que tu crois...La jaguarienne soupira puis clama avec un sourrire machiavélique:
-COMMENT OSEZ-VOUS VOUS BATTRE SANS MOI! KAYAAA!!!
-STOOOOP!!! Kira, coupé dans son élant, se retourna et vie un homme les bras croisé lançant un regard mécontent.
-Tient mon barman favori. Salut Korbi ça va bien? Dit Kira.
-Ça irait mieux si mes clients ne s'amusaient pas à détruire mon auberge dès que je m'absante. Gromela Korbo. «Enfin bref installez vous, je suppose que ce sera comme d'habitude.» Rajouta le barman d'un ton blazé.
-Evidement! Répondit Kira «Ketchana! Keï! Vous attendez le déluge? Vennez!»
-J'arriiiive! S'exclama Ketchana.
Keï lui ne répondit pas, il fixait Solaris d'un air indéchiffrable.
-Haha! C'est à ce demander qui de toi ou Kira est le leader. S'amusa Korbo.
-…
-Hum... Quelque chose ne va pas Keï? Demanda le barman en voyant la mine triste du démon.
-Non rien... C'est juste que... pour une raison que j'ignore, cette fille me rend nostalgique... Répondit doucement Keï.
-Je vois. Korbo fit ensuite un clin d'oeil au jeune homme puis rejoignit son comptoir en déclarant:
-Bon c'est bien joli tout ça mais... j'ai un bar à tenir moi.

__________________

Le calme était revenue dans l'auberge Nouvel-ère, les Shykad et les Légendaires prirent leur commendes. Lek et Cha-Mya discutaient dans un coin, Gryf, Shimy, Hugo-cha et Rhanis jouaient au tarot, et Danaël donnait quelques informations sur Alysia à Solaris. Soudain des hurlements se firent entendre, et tous les cliens se tournèrent dans la direction du bruit:
-LEK!!! ESPECE DE CRETIN CA T'AMUSE DE DIRE DES TRUCS PAREILS!!! hurla Cha-Mya au bord de la crise de nerf.
-Oh ça va. Tu vas quand même pas en faire tout un fromage. Dit Lek froidement.
-
JUSTEMENT, T'ES VRAIMENT LE PIRE DES EGOISTE EGOCENTRIQUE QUE J'AI JAMAIS VUE!
A ces mot la jaguarienne sortie de l'auberge furibonde, démolissant presque la porte au passage.
Tandis que Solaris et Rhanis demandais à Lek de plus amples explications sur ce qui vennait de ce passer, Cha-Mya marchait dehord pour se calmer, mais elle ne vit pas une grosse racine qui sortait de terre, se pris les pieds dedant et tomba par terre en criant. Le reste des Shykad et les Légendaires sortirent en trombent dehord faillissant démolir de nouveau la porte au passage au grand désespoir de Korbo, et virent la jaguarienne étalée sur un homme roux vétu d'une armure bleue que Danaël ne mis pas longtemps à indentifier. Cha-Mya aussi rouge qu'une pivoine se releva tout en s'excusant:
-Désoler... j'ai pas vu la... racinne et... je suis... tombée.
Une dizaine d'autre personnes portant eux aussi l'armure bleue vennaient d'arriver, et tous les spectateurs souriaient devant la scène:
-C'est pas grave, j'en ai vu d'autre. Dit Ikaël en se relevant. «Ca m'apprendra à faire des sieste sous un arbre, et puis ça c'est pas comme si vous... GUAAAARGH!!!» Il venait à son tour de ce prendre les pieds dans la racine et s'écroula littéralement sur Cha-Mya, à ce moment Shykad, Légendaires et Faucons d'Argent furent pris d'un fou rire général.
Ikaël lui aussi rouge pivoine de honte se confondit en excuse et aida la jeune fille à se relever pour la deuzième fois, il se tourna ensuite vers ses hommes et dit d'un ton menaçant:
-Le premier qui fait ne seraisse QU'UNE remarque à ce sujet sera de corvé épluchure de kavoche (sorte de pomme de terre) et cirage de botte pendant les six prochains mois, et croyez moi vus le lieu de notre prochaine mission vous allez vous amuser. Est-ce bien clair?
-Oui mon commandant. répondirent en coeur les soldats.

Le commandant se tourna en direction des autres témoins qui tentaient tant bien que mal d'arrêter de rire et retint un juron en voyant son frère:
-Je peux savoir ce que tu fais ici Danaël? Demanda Ikaël.
-On avait une mission dans le coin donc on en a profité pour se reposer à l'auberge, et toi?
-Pareil, on revient d'une mission que Larbosa nous a confié, et on est sur le chemin du retour.
-Vous êtes de la même famille? Demanda Rhanis qui vennait de s'incruster dans la conversation.
-Euh... oui. Mais à qui ai-je l'honneur? Demanda à son tour Ikaël.
-C'est un autre groupe d'aventuriés qu'on a rencontré en chemin. Ikaël, je te présente Rhanis, Solaris, Lilouka, Lek, Hugo-cha, et celle qui t'es tombé dessus Cha-Mya. Les amis voici Ikaël mon frère. Déclara Danaël.
-Enchanté! Répondirent les Shykad sauf Solaris qui semblait préocupé.
-Bon. C'est pas que la nuit est tombée, mais si on rentrait il se fait tard. Dit Shimy.
Tous le monde entra dans l'auberge Nouvel-ère, et après avoir dinnée, les deux groupes se couchèrent. Il était minuit passé, tous les cliens dormaient, sauf Solaris dont les yeux étaient devenus argenté était sortie et marchait en direction des sous-sols de la ville. Mais était-ce bien elle, ou alors...

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:54

Chapitre 7: Coeur de haine et de vengeance

Le chao. Nul autre terme ne pouvait décrire le carnage qui se dressait dans ce temple sous-terrain. Des centaines de cadavres gisaient dans une mer de sang, de débris..., et au milieu de cet immense lieu, il était debout. Ses yeux dorée reflétaient la haine, la rage, la tristesse, et le désepoir; son corps et ses mains maculé du sangs de ses victimes; ses cheveux rouges au reflets d'argents tombaient sur son visage. Il se tenait devant cet homme, cet homme qui en un instant avait déclanché ce drame.
- P..pourquoi? Pourquoi as-tu fais cela? Méraël Comment as-tu osé faire cela? Tu m'a oté mon honneur, tu me l'a tué... Tu vas le payer et pas selement de ta vie... Ma rage ne disparaitra que lorsque les tiens ne serons plus, je les turaient tous... jusqu'au dernier. A ces mots le démon tua cet homme qui avait brisé sa vie. Quand le corps mort de Méraël s'écroula au sol, le démon poussa un hurlement de rage et de désespoir qui ferait trembler de terreur tout être se trouvant à proximité. Mais celui-ci se changea petit à petit en un rire démoniaque empli de folie.



_______________


Dans les sous-sols de Plein Soleil se trouvait une salle secrète, En son centre d'énormes cristaux d'Arkania brillaient d'une douce lumière violette. A l'interieure, une forme se dessinait, il s'agissait d'un jeune homme. Prisonnié de cette pierre, son visage pâle, presque blanc était dou et paisible, et une épé aussi faite d'Arkania, traversait sa poitrine.
Solaris se tenait devant cet être, silencieuse, sans émotion. Elle approcha sa main du cristal mais se fit rejeter par ce dernier. Tout en regardant sa main, un sourire se dessina sur son visage:
-Tss...
-Tien donc. Je me demandais qui pouvait bien aller danc les catacombes à une heure si tardive et qui vois-je, la jeune demoiselle qui discutait avec le leader des Légendaires. Dit soudain une voix.
-
-Enfin je dis une demoiselle, mais en l'occurence je devrais plutôt t'appeller Ir...
-Juste Sadé s'il-te-plait. C'est pas comme si j'étais seul dans ce corps, même si pour l'instant elle dort profondément. Coupa le démon.
-D'accord va pour Sadé. N'empêche je croyais qu'il t'avais réglé ton compte?
-Et bien il a réussi à séparer mon âme et mon corps, mais il a comis une grossière erreur...
-Oui il n'a pas détruit ton corps justement. Par contre le récupérer ne sera pas chose aisé.
-C'est sur. Malgré ce corps humain, l'Arkania a ressenti ma véritable nature.
-Juste comme ça, tu compte faire quoi a présent?
-A ton avis? Sadé avait ponctué sa phrase d'un sourire mauvais.
-Je vois. Et bien bonne chance. L'homme s'en alla laissant le démon seul. Celui-ci fixa le cristal durant quelque minute, puis quitta les sous-sols et retourna à l'auberge:
-Ce que je compte faire hein? Ca ne fait aucun doute, Attend moi... je viens te détruire. Mage-chevalier... Sirius.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 8 Avr - 21:55

Chapitre 8: Le début d'un long voyage


Dans un jardin luxuriant, deux enfants jouaient à chat. Ils s'agissaient de deux petits démons de la plus haute caste, la première avait de grands yeux dorés, des cheveux noir attachés en chignons reliés par une tresse, elle portait une petite robe dans les tons ocres et dorés; le second avait aussi des yeux dorés, ses cheveux rouges sang contrastaient avec la verdure autour, et il portait une tenue digne d'un prince du Moyen-Oriant. Le bonheur se lisait sur le visage de ces enfants qui étaient promis l'un à l'autre. Soudain, il s'arretèrent de jouer, s'allongèrent dans l'herbe, et entamèrent une discution:
-Iro... hier grand-frère m'a dit que quand on sera grand toi et moi on se marira. Dit la petite fille.
-C'est vrai, on est destiné à être ensemle. Mais tu ne veux pas? Demanda le garçon.
-Si bien sur. Seulement... j'ai peur qu'on soit séparé, je veux être avec toi Iro... pour toujours.
-Ne t'en fais pas, je serais toujours là pour toi, je veillerais sur toi et je te protègerais quoi qu'il arrive. Il se redressa et pris sa fiancé dans ses bras: «Nous serons ensemble pour l'éternité.»
-Oui... du moins c'est ce que tu m'a promis...
-Hein???
Soudain tous bascula, la petite fille devint une jeune femme couverte de sang tel une morte-vivante fixa le petit garçon apeuré. Le jardin paradisiaque se changea en un enfer sombre enflamé et ensanglanté:
-Pourquoi Iro?... Pourquoi n'as tu pas tenu ta promesse? Pourquoi ne m'a tu pas protégé? Pourquoi il m'a tué? Tu m'avais dit qu'on serait toujours ensembles. Comment en est on arrivé là? Iro...
-Pardonne-moi... Je ne voulais pas ça... Si... si seulement j'étais arrivé plus tôt... Si seulement j'avais pu l'en empêché... Si seulement...
-Iro... Iro... Iro...


-SADEEE!!! Allo allo ici la Terre j'appelle Sadé. Me recevez vous? Appella Solaris qui s'impatientait.
-Hum... Hein? !!!Qu'est ce qu'y a Soli? Demanda Sadé.
-Ah bah enfin! Ca fait 10 minutes que j'essaye de te causer. T'étais sur une autre planète ou quoi?
-Désolé. Au fait on est où la?
-Je comptais sur toi pour nous le dire Môsieur je connais Alysia par coeur.
-Si ce n'est que ça, et bien à vu de nez je dirais qu'on se trouve... dans un canyon. Déclara le démon sûr de lui. Sa réponse eu pour effet de faire tomber le reste du groupe par terre.
-ON AVAIT PAS REMARQUE, TU TE FICHE DE NOUS SALETE DE DEMON DE PACOTILLE!!!S'emporta Lek empoignant la tenue de Solaris.
-EH!!! Y A PAS ECRIT "CARTE" SUR MOI A CE QUE JE SACHE!!! ET PUIS... Sadé donna un coup de poing à Lek qui lacha prise, Solaris perdant son calme se mit à hurler à son tour:
-SADEEEEEEEEEE!!! COMBIEN DE FOIS DOIS-JE TE DIRE DE NE PAS CONTROLER MON CORPS COMME CA?! ET TOI LEK NE M'ATTRAPE PAS COMME TU L'A FAIS!!!
-OH CA VA GAMINE!!!
-TU VAS VOIR... Solaris et Lek se lancèrent des regards meurtriés. Tandit que Lilouka appeurée se cachait derrière Hugo-cha qui n'essayait pas de s'interposer (il tenait à la vie), Cha-Mya tentait de trouver une solution à leur problème car les Shykad étaient bel et bien perdu au beau milieu de ce canyon.

__________________

Le matin même à la sortie de plein Soleil.
-Normalement, en allant dans cette dirrection vous atteindrez Oroban dans deux jours. Dit Danaël aux Shykad.
-Parfais. Déclara Solaris satisfaite. «Merci pour tous les amis, j'espère qu'on se reverra bientôt.»
Après les aux-revoirs, les deux groupes se séparèrent et prirent des dirrections opposé. Les Shykad étaient à présents à l'entrée du canyon et se demandais par où ils devaient passer.
-Hum... et si on demandait à Sadé, il saurait peut être où on doit aller. Proposa Rhanis.
-Bonne idée. Renchérie Cha-Mya. «Soli tu lui demande?»
-Ouai... enfin s'il répond parce que, je sais pas pourquoi mais depuis ce matin Sadé agit bizarement. Répondit Solaris qui se demandait ce qu'avait le démon.
-Comment ça bizarement? Demanda Lek en fronçant un sourcil.
-Ben disons qu'il a l'air absant. Impossible de savoir à quoi il pense, et chui même pas sur qu'il fasse gaffe à ce qu'on fait.
-Enfin essaye quand même de le joindre. Conseilla Lilouka qui trouvait aussi l'attitude du démon étrange.
-En attendant avançons, rester planté là ne nous servira pas grand chose. Dit Lek pour clore la discussion.

_______________



De retour dans le présent dans le canyon.
Solaris et Lek continuaient de se disputer violement, alors qu'ils allaient en venir au mains, Rhanis, éxedée, s'avança vers eux et leur donna une giffle qui fit tomber l'étudiant et la lycéenne par terre.
-C'est bon? Vous ètes calmés? Dit Rhanis d'un ton autoritaire. «Je crois que le moment est mal choisi pour se disputer. Alors au lieu de vous battre comme des gamins, essayez plutôt de trouver une solution à notre problème.»
-Pardon Rhan... je me suis un peu emporté. S'excusa La jeunne fille.
-Tss... Sérieusement il sert vraiment à rien ce démon. Il est juste bon à donner de la force à c'te gamine. Gromela Lek.
A ces mots, Sadé fut plongé dans un souvenir:

Le démon était abattu, les larme coulaient à flot sur ses joues pâles, celle qu'il aimait plus que tout au monde venait de disparaître sous ses yeux, il ne la reverrait plus, plus jamais. Elle était morte devant lui et il n'avait rien pu faire pour la sauver.
-HAHAHA!!! tu es pitoyable "prince des démons". Tu es vraiment innutile, tous juste bon à fournir de l'énergie à notre portail dimentionnel. Méraël se mit à rire de plus belle, immité par tout ceux se trouvant dans la salle. Le démon se releva, il avait le regard d'une bête prête à tuer.
-V..vous. Comment osez-vous? Vous allez me le payer... surtout toi... MERAEEEEL!!!! Il se jeta alors dans la foule apeurée qui ne s'attendait pas à ça, le massacre ne faisait que commencer.


Les Shykad se tournèrent brusquement dans la dirrection de Solaris qui vennait de crier.
-Sadé qu'est ce qu'y a? Que t'arri.... KYAAAAARG!!! La lycéenne fut littéralement écrasé par la volonté de Sadé et perdit le contrôle de son corps laissant le champs libre au démon qui sauta sur Lek, et le plaqua au sol en l'étranglant sous le regard effaré et impuissant de ses amis.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 15 Mai - 9:45

Chapitre 9: Hell's spiral canyon: Combat, rencontre, découverte


Dans un lieu reclus d'Alysia:
-Maître, que puis je faire pour vous servir? Demanda humblement un homme encapuchonné.
-Le prince est de retour sur Alysia, et il est accompagné par une bande d'aventuriés venus d'un autre monde.En ce moment, il se situe dans Hell's spiral. Prend quelque hommes avec toi et vas les défier. Je veux savoir s'il ses compagnons peuvent m'être utile dans mes plan. Ordonna un homme assis sur une sorte de trône.
-Il en sera fait selon vos désirs maître. Le serviteur s'inclina devant son maître, puis s'en alla de la salle. Dès qu'il fut partis, l'homme se leva et retira la capuche qui masquait son visage. Ses long cheveux blanc contrastaient avec le noir de sa tenue, ses yeux bleus miroir reflétaient sa cruelle détermination, et son visage affichait un sourire démoniaque.
-Grâce à toi mon prince, la Cité des Étoiles sera bientôt mienne. Puis viendra le tour d'Alysia toute entière MUHAHAHAHAHAHAHA!!!


_______________


-LEK!!! Hurlèrent Rhanis et Cha-Mya paniquées.
Hugo-cha fixa Lilouka du regard, celle ci sorti une pierre violette de son sac et fit un signe de la tête. Le collégien sauta sur Lek qui lâcha prise sous le coup de la surprise, puis il le maintenu au sol tant bien que mal.
-LILOUKA! A toi de jouer!!!
La collégienne apposa alors la pierre sur le démon et une violente réaction s'en suivi, Sadé poussa un hurlement et perdit conscience ainsi que l'emprise qu'il avait sur Solaris. Rhanis se précipita vers Lek qui tentait de reprendre son souffle à moitié conscient, Hugo-cha et Lilouka poussèrent un soupir de soulagement et Cha-Mya essayait de comprendre se qui venait de ce passer.
-Ouf... Heureusement que ça marche vraiment ton truc Lilou sinon on aurait vraiment été mal. Dit Hugo-cha.
-Oui l'arkania est le meilleur moyen pour repousser les démons. Expliqua Lilouka «Quand on voyage avec un démon il faut toujours en avoir sur soit au cas où.»
-Mais qu'est ce qui arrive à Sadé? Il n'était pas comme ça avant, alors pourquoi ces excès de violence d'un coup? Se demanda Rhanis.
-Je l'ignore. Mais je pense qu'en réalité il n'est pas aussi gentil qu'il voulait nous faire croire. Songea Cha-Mya.
-Kof kof... En gros il nous a bien... kof... berné le sagouin. Rajouta Lek. «En tout cas je t'en dois une le mioche... Merci. A toi aussi Lilouka.»
-Haha De rien Lek.

Tandis que Lilouka s’affairait à remettre Solaris et Lek sur pied, Hugo-cha, Rhanis et Cha-Mya faisaient un résumé de leur situation. Soudain, une ombre fit face au groupe et s'adressa à eux d'une manière trop polie pour être honnête:
- Bien le bonjour aventuriers venu d'un autre monde. Je suis heureux de vous avoir enfin trouvé.
- Qui êtes vous? Et Comment savez que nous venons d'un autre monde? Demanda Rhanis sur un ton autoritaire et soupçonneux.
- Mon nom est Nash, c'est mon maître qui dit d'où vous veniez. D’ailleurs, il m'a chargé de vérifier ce que vous valiez et je compte bien le satisfaire. Il avait retiré sa capuche et son visage était visible. Nash avait des cheveux violet qui encadraient son visage fin, et accentuaient le gris de ses yeux. Il était de taille moyenne et portait une longue cape noire.
- Tester nos capacités? S'interrogeaient Rhanis et Cha-Mya.
- Exactement mesdemoiselles. Répondit l'homme. «Allez mes soldats, montrez à ces jeunes gents que je ne plaisante pas!» A ces mots, une vingtaines de soldats sortirent des moindres recoins du canyon et encerclèrent les Shykad.
- Oh chouette! Ironisa Cha-Mya.
- Comme tu dis. On fait face à des ennemis dix fois plus nombreux que nous, Soli, Sadé et Lek sont KO, et on peut pas dire que Lilou et Hugo sont taillé pour le combat. Railla Rhanis.
- En gros on est dans la mouise. Déclara Lek en lachant une quinte de toux. «Enfin bref... kof... je me charge de protéger les p'tits, vous deux flanquez une bonne raclé à ces guignols.»
- COMPTE SUR NOUS!!! Dirent les deux jeunes femmes en se jetant sur leur adversaires épée et griffes sorties.


_________________


Le combat durait déjà plus de 10 minutes, Les étudiantes avaient mis au tapis 5 soldats, Lek malgré son état, se tenait près au combat, Lilouka prodiguait toujours des soins à Solaris qui commençait à reprendre connaissance, et Hugo-cha surveillait les arrière de Lek. Alors que la jaguarienne assomma un autre combattant, La chevalière para une attaques, les deux jeunes femmes se retrouvèrent dos à dos et commençaient à être fatiguées.
-Ils sont vachement nombreux et bien entraînés. Souffla Rhanis.
-Chui pas forcément croyante, mais pour le coup, une aide divine serait la bienvenue. Rajouta Cha-Mya. Comme si le ciel l'avait entendu, une pluie de shuriken, kunaï, et pics de glace s'abattit, blessant quatre autres ennemis. Trois personnes sortirent de derrière un rocher surélevé. Ils s'agissait de Kira, Ketchana, et Keï, le petit groupe rejoignit les Shykad et la jaguarienne s'exclama:
-SALUT!!! Besoin d'aide?
-Avec grand plaisir. Acceptèrent Rhanis et Cha-Mya soulagé.
Une dizaine de minutes plus tard, tous les sbires de Nash étaient hors d'état de nuire. Le commandant ne voulant pas s'avouer vaincu lança une grosse boule de feu qui passa à côté des deux groupes.
-Ben alors? Faut apprendre à viser mon gars. Charia Kira. L'homme eu un rictus mauvais:
-Mais ce n'est point vous que je vise mon chaton. A ce moment là, tous le monde se retourna et ils constatèrent avec effroi que la boule de feu fonçait à pleine vitesse sur Solaris qui venait de s’asseoir encore à moitié dans les vapes. Voyant le sort arriver droit sur elle, la lycéenne poussa un cri tout en mettant ses mains devant elle pou tenter en vain de se protéger.
Soudain, une vive apparut devant la jeune fille, un portail s'ouvrit, aspirant la boule de feu, puis disparu sous les regard ahuris des Shykad et du trio allié. Nash, aussi interloqué que les autre vit une ombre approcher loin derrière lui: «Zut manquait plus lui» s'ongeat il; il s'adressa ensuite à ses adversaires:
-N'avré mais je doit hélas me retirer. Mais on se reverra soyez en certain. Il disparut dans un nuage de fumée avec ses soldats.
-Pfiiiou... On a eu chaud. Lâcha Cha-Mya soulagé.
-Dis donc Soli, c'était quoi ce truc? Demanda Lek toujours aussi surpris.
-Ben heu... voudrais bien le savoir moi-même. Se questionna Solaris.
-Il s'agissait d'un portail spatio-temporel. Répondit une voix.
-Qui va là? Montrez vous? Ordonna Ketchana. Un homme sortie de l'ombre, il avait des cheveux noirs bouclés, des yeux bleus azur, le teint halée; il portait une tunique et un pantalon bleu foncé, une cape violette et des botte noires. Il alla se présenter au groupe:
-Bonjour, je traversais ce canyon quand j'ai entendu des bruis de bataille, je suis allé voir ce qu'il en était et me voici. Je suis un mage-chevalier et mon nom est Sirius.
-Enchanté Sirius. Je m'appelle Keï, la jaguarienne se nomme Kira, et la ninja Ketchana. Nous formons un groupe de héros officiel d'Alysia, les Toriokal. Dit Keï.
-Quand à nous, nous sommes un groupe de voyageurs qui venons d'arriver dans ces contrés. Je suis Solaris... Commença la lycéenne toujours assise par terre.
-Moi c'est Rhanis, mon amie à côté s'appelle Cha-Mya, celui qui est appuyé sur la paroi Lek, la jeune fille à côté de Solaris se nomme Lilouka et le garçon derrière elle Hugo-cha. Note nom de groupe est Shykad. Termina Rhanis.
-En tout cas, merci de nous avoir aidé. Remercia Cha-Mya.
-Ce n'est rien et c'est notre boulot de botter le l'arrière train des criminel. Répliqua joyeusement Kira.
-Au fait, nous nous sommes perdu, vous ne sauriez comment sortir d'ici pour ce rendre à Oroban? Demanda Hugo-cha.
-On voudrait bien vous aider, mais il s'avère que nous nous soyons égaré aussi. Répondit Ketchana. «Et vous Sirius? Sauriez vous par où passer?»
-Et bien malgré le fait que je passe très souvent par ici, je dois avouer que ce lieu est un véritable labyrinthe. Dit Sirius.
-En clair vous êtes aussi perdu. Constata Keï.
-On peut dire ça comme ça.
-Super et on fait quoi maintenant vu qu'on est une belle brochette de paumé. Lâcha Lek.
-Je pense avoir une idée. Solaris c'est bien cela? Déclara le mage-chevalier en se postant devant la jeune fille.
-Euh... oui. Confirma la lycéenne mal à l'aise.
-Il semblerait que tu possède le pouvoir de faire apparaître des portails spatio-temporel. Serais-tu capable d'en recréer un?
-Je peux toujours essayer. Mais je sais pas comment faire.
-Pour commencer je vais transmettre à ton esprit l'image de notre destination. Ensuite tu dois te concentrer sur le fait que tu veuille aller là bas. Le reste se fera tout seul. Vous autres, venez ici et tenez vous bien.
-Compris. Acquiescèrent Shykad et Toriokal. Tous se mirent en position, Solaris se concentra au maximum, elle joignit les mains? Quand elle les sépara, une vive lumière apparu, le portail s'ouvrit, engloba le groupe et ils disparurent à l'intérieure.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Mer 15 Juin - 0:15

Chapitre 10: Le prince des ténèbres


Dans les sous-sols de Plein Soleil, les Légendaires faisaient face à l'être prisonnier de l'arkania. Ils avaient décidé d'enquêter sur le sentiment de malaise perçut à leur arrivé. En observant ce jeune homme, ils n'eurent aucun doute sur le fait que c'était lui qui dégageait cette puissante aura. Gryf lâcha un sifflotement puis il prit la parole:
-Je me demande comment ce type a pu se retrouver comme ça.
-Zi tu veux ze peux même te dire de qui il z'agit. Déclara Razzia.
-Tu le connais? Demanda Jadina surprise.
-Pluz ou moins, on m'a zurtous parlé de lui. D'ailleurs, toi auzzi tu dois le connaître Danaël.
-Mouai si l'on veut. Répondit le chevalier affichant un visage triste.
-Son nom est Irosadéran, il s'agit d'un démon maléfique de rang supérieur qui s'est autrefois allié au sorcier noir Darkhell. Expliqua Ikaël qui venait de pénétrer dans la salle.
-Bonjour commandant Ikaël. Vous semblez drôlement au courant à son sujet. Dit Shimy.
-Et pour cause, les faucons ont dût l'affronter à plusieurs reprises. Et puis... commença le commandant. Il lança un regard à son frère et ce dernier reprit:
-Lui et le fils de Darkhell sont responsables de la mort de notre père.
-Comment za? Expliquez vous commandant Ikaël. Demanda Razzia.
-Et bien... ça c'est passé 1an après l'assassinat de notre père. Les faucons étaient partis pour une mission de routine à Rymar, nous étions dans une taverne de la ville de Sayest...

Ikaël était assis a une table avec deux de ses compagnons, ils discutaient de leur prochaine mission lorsqu'un jeune homme vint leur adresser la parole:
-Excusez moi, puis-je me joindre à vous?
-Si vous voulez ça ne nous dérange pas. Répondit Ikaël aimablement.
-Merci. Mon nom est Mahad et il s'avère que je cherchait votre armée. Une chance que vous passez par ici. Déclara le nouveau venu.
-Ah? Que pouvons nous faire pour vous? Demanda l'un des soldat.
-Et bien je souhaiterais m'entretenir avec le fils de l'ancien capitaine. A ces mots, Ikaël eu un pincement au cœur.
-C'est moi. Je suis Ikaël, fils de Nathanaël. De quoi voulez me parler?
-De choses que j'ai vu et qui ont certainement un rapport avec ce qu'il c'est passé il y a 1an. Mais pourrions nous discuter de cela en privé?
-Bien sur. Suivez moi.
Ikaël et Mahad se levèrent et quittèrent la taverne. Ils allèrent sur une terrasse et s’appuyèrent à la rambarde face à la mer. Ikaël débuta la conversation:
-Alors, de quoi avez vous été témoin qui m'intéresserais?
-Et bien cela c'est passé il y a 1 an. Le fils de Darkhell, et son armée avaient attaqué ma ville. Le prince des ténèbres était aussi présent ce jour là.
-Le prince des ténèbres? Vous voulez parler de ce démon qui s'associe parfois au sorcier noir.
-Oui c'est lui. Je l'ai vu, l'armée de Darkhell se retirait après avoir commis son carnage, il y avait un homme qui les regardait partir, ses yeux reflétaient la haine. Quand un autre homme c'est approché de lui, je n'ai pas vu son visage car il portait une capuche, mais des cheveux rouge sang dépassaient, c'est comme ça que j'ai su qu'il s'agissait du prince. Il a murmuré des paroles au premier et il a mentionné le nom de votre père.
-Cette histoire est troublante en effet, mais quel est le rapport avec l'assassinat de mon père?
-Et l'homme qui a été retrouvé mort et qui s'est avéré être le meurtrier de l'ancien capitaine n'est autre que celui que j'ai vu discuter avec le démon.


-Donc si je récapitule bien, ce démon et le fils de Darkhell ont orchestré le meurtre de votre père, le démon a mis au point le plan et a été chercher un complice, ce complice déguisé en soldat a infiltré le camp et à permit au commandant des armées de Darkhell d'entré, et ce dernier à assassiné votre père. C'est bien ça? Récapitula Shimy.
-En gros oui. Acquiesça Danaël: «Mais il y a quand un point qui nous turlupines mon frère et moi.»
-Ah? lequel? Demanda Jadina.
-Et bien, le complice à été retrouvé mort mort près du camp, probablement tué par le fils de Darkhell. Commença Ikaël.
-Ce qui est assez normal d’ailleurs, les morts ne parlent pas s'il sont trouvé. Continua Danaël: «Mais le plus étrange vient ensuite...»
-En effet depuis cet événement funeste, on a plus jamais entendu parler du fils de Darkhell, et peu après le retour des faucons d'argent à Oroban, le prince des ténèbres fût retrouvé dans cet état. Fini le commandant.
-La question est: Qui l'a mis dans cet état? Rajouta Shimy.
-J'ai ouïe dire que c'était un mage-chevalier qui l'avait vaincu. Quand à savoir quel mage-chevalier, j'ai ma petite idée sur la question. Répondit Ikaël.
-Le fils de Darkhell aurai anéanti zon propre allié avant de diparaître de la zirculazion. Interpréta Razzia.
-En effet.
-Quelque chose ne va pas Gryf? Demanda Jadina, en effet, le jaguarianne semblait plongé dans une intense réflexion ce qui n'était pas habituel chez lui.
-C'est... bizarre, j'ai l'impression d'avoir déjà entendu cette histoire de démon anéanti par un mage-chevalier, mais où... Déclara Gryf. Les Légendaires se souvinrent de leur rencontre avec les Shykad, et plus particulièrement de deux phrases que Sadé avait dit.

-Hum... Je me demande quel est l'imbécile qui a fait joujou avec la pierre de Jovénia pendant mon absence parce qu’on ne peut pas vraiment dire que le résultat soit très probant.
[…]
-L'homme invisible est un démon de ce monde qui c'est fait destroy son corps par un mage chevalier et qui se retrouve obligé de scouater le corps d'une fille pour survivre.


Ikaël vit les visages de son frère et de ses compagnons virer a un blanc qui ferait de la concurrence au sorcier noir. Les Légendaires se lancèrent un regard effaré avant de dirent d'une voix tremblante:
-Oh non... pas ça... SADEEE!!!
-Qui y a t'il? Demanda le commandant inquiet.
-Grand-frère, je crois que Irosadéran n'est pas aussi mort qu'on pouvait le croire.
-Comment ça? Expliquez-vous bon sang.
-Il se serait servi de Solaris pour revenir... Lâcha Jadina.
-Ne me dîtes pas qu'il veut se servir d'elle pour se venger. Dit Shimy avec effrois.
-Les Shykad sont partis pour Oroban, nous devons les rejoindre. S'exclama Gryf.
-Nous devons les prévenir que Zadé est dangereux avant qu'il ne zoit trop tard. Rajouta Razzia.
-Ramassons nos affaires le plus vite possible, nous partons pour Oroban immédiatement, nous n'avons pas une seconde à perdre. Déclara Danaël en sortant des sous-sols suivit de près par ses compagnons et son frère.
-Je vais vous fournir des culbutars vous irez plus vite comme ça. Décida Ikaël
-Merci fangin.
-Dès que j'aurais rassemblé mes hommes, nous rentrerons aussitôt à la capitale, les faucons vous prêterons main forte en cas de besoin. Cette histoire sent vraiment trop mauvais.

Les Légendaires partirent en hâtes à dos de culbutars en direction de la capitale du royaume de Larbos. Pendant ce temps à Oroban, les Shykad, les Toriokal, et Sirius firent un atterrissage fracassant au porte de la ville. Sadé reprenait connaissance.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 24 Juin - 0:27

Chapitre 11: Oroban, l'ombre de la faucheuse plane


-Ouaille... Miracle je suis en un seul morceau. Dit Hugo-cha en se relevant.
-Dis donc Soli, tu pourrais arrêter de nous nous faire nous fracasser par terre dès qu'on se déplace? C'est la deuxième fois que tu nous fais le coup y en a marre! Rouspéta Lek.
-Oh ça va! J'ai pas fais exprès! Pas ma faute si j'ai du mal avec ce pouvoir, je viens à peine de le découvrir. D'ailleurs ça s'rais trop te demander que de te pousser, paske c'est pas que t'es complètement avachi sur moi et que tu m'écrase mais... TU M'ECRASE ABRUTI!!! Gueula Solaris en envoyant Lek valser à grand coup de pied dans le derrière.
-NAN MAIS T'ES CINGLEE!!! Les deux protagoniste se foudroyèrent du regard sous l'air incrédule des Toriokal et de Sirius, et désepéré du reste des Shykad.
-C'est toujours comme ça? Demanda Sirius
-Hélas oui, et encore là ce n'est rien. Répondit Rhanis.
-Dîtes, z'avez pas bientôt fini de vous chamailler tous les deux? Lâcha Sadé qui venait de reprendre ses esprits.
-Tient Sadé t'es enfin réveillé? Constata Solaris.
-Eh le démon, t'es mal placé pour l'ouvrir j'te signal. Rappel moi qui a essayé de m'étrangler dans le canyon. Dit Lek d'un ton plus que colérique.
-Désolé je me suis un peu emporté c'est vrai.
-Désolé? C'est tout ce que tu trouve à dire?! ESPECE DE DEMON INUTILE A DEUX BALLES!!! JE VAIS TE FAIRE BOUFFER TES CORNES!!!
-J'ai pas de cornes je te signal, par contre j'ai tout un stock de divers armes blanches et je sais très bien m'en servir!
-Ça suffit! Sadé t'as assez crée de problème comme ça alors tient toi à carreaux. Déclara Solaris le remettant à sa place, ce qui n'était pas du goût de Sadé, mais il s'exécuta tout de même. Sirius et Keï restèrent figés sur place en entendant le démon parler, Ketchana et Lilouka qui se rendirent compte de l'état des deux autres leurs demandèrent:
-Keï ça va?
-Monsieur Sirius vous allez bien?
«Ce ne serait quand même pas... non impossible...» Songea Keï. «Mais c'est pas vrai je croyais l'avoir tué...» Pensa Sirius. A ce moment là, Sadé vit le mage-chevalier, il eu un rictus mauvais que Solaris remarqua et nota avec méfiance: «Sadé qu'est ce que tu me cache.»
«Mon cher Sirius en voilà une bonne nouvelle, je n'aurais même pas à prendre la peine de te chercher. Dommage qu'il y ai trop de mondes ici.»


______________________


C'était jour de marché à Oroban. Sirius, Cha-Mya et Kira se promenaient dans le dédale des divers stand de commerçant. Cha-Mya engagea la conversation avec Kira:
-Dis moi Kira, quand je suis arrivée dans ce monde, je me suis retrouvée sous cette apparence. Tu aurais une explication?
-Nous appartenons à l'espèce des jaguariannes. Mais tu avais qu'elle apparence dans ton monde?
-Ben j'avais une apparence humaine tout ce qu'il y a de plus normale.
-Ah bon? Bizarre en effet je comprend mieux pourquoi tu me pose cette question alors, mais je n'en sais pas plus que toi désolé.
-Je suppose que de là d'où tu viens les jaguariannes n'existent pas. Ce qui signifierait que ton apparence s'adapte au milieu où tu vie. Intervint Sirius.
-Je suppose. Mes ancêtre vivaient sur Alysia autrefois, puis ils se sont installé sur Terre.
-La Terre? Cest le nom de ton monde? Demanda Kira pleine de curiosité.
-Oui c'est un monde assez similaire à celui-ci par certains aspects, mais à la fois très différent.
-Tu pourrais nous en dire plus s'il-te-plais? A vrai dire tu viens de piquer ma curiosité. Déclara Sirius avec grand intérêt.
Tandis que Cha-Mya décrivait la Terre sous toutes ses coutures, Ketchana, Rhanis, Lilouka, Hugo-cha, et Keï s'étaient posés dans la taverne des Trois licornes. Ils discutaient de leurs mondes respectif quand Ketchana déclara:
-J'y pense, Keï pourquoi tu fixais les Shykad à Nouvel-ère?
-Ah euh... C'est juste que... la fille de votre groupe... avec des couettes... Commença Keï gêné.
-Tu veux parler de Solaris. Précisa Rhanis
-Ne me dis pas que ta flashé sur elle? Taquina la ninja en pouffant.
-Bien sur que non! Ketch où vas tu chercher des sottise pareil? Se défendit le jeune homme encore plus gêné par la remarque de son amie. «Mais c'est vrai que j'ai pas pût m'empêcher de la regarder. Il faut dire que quand je l'ai aperçus, pendant un instant j'ai crus voir ma sœur. Elle lui ressemble énormément...»
-Je comprend c'est pour ça que tu l'a fixais comme ça.
-J'ignorais que tu avais une sœur. Tu ne nous en as jamais parlé à moi et Kira. Constata la Toriokal.
-J'aimerais bien la rencontrer si c'est possible. Une fille qui ressemble à notre Soli je voudrais bien voir ça. Demanda poliment Hugo-cha.
-Ça risque de s'avérer impossible hélas... Son visage devint soudain triste et il fixa son verre. «Elle est morte il y a longtemps.»
Lek se trouvait dans les environs du palais royale, il faisait les cent pas devant un bâtiment et semblait plongé dans une grande réflexion. Solaris arriva à côté de lui et lui dit d'un air innocent:
-La pierre préféré de Rhan est l'améthyste.
-Merci... Il stoppa net et piqua un fart en de rendent compte de ce que la lycéenne venait de lui dire: «M.. Mais pourquoi tu me sort ça à moi?»
-Ben chai pas moi. P'tet paske tu tourne en rond autour de cette bijouterie. Répondit elle l'air de rien en montrant la bijouterie en question. Lek vira au rouge pivoine en réalisant la nature du bâtiment devant lequel il se trouvait depuis tout à l'heure.
-AAAAAAHHHHHHH!!! MAIS QU'EST CE QUE JE FOUS LAAAAA?!!!!!!! Solaris explosa de rire et se moqua royalement de l'étudiant qui était mort de honte.


___________________


Pendant ce temps, dans les sous-sols de Plein Soleil, des hommes s’affairaient à dégager le corps du prince des ténèbres de l'arkania où il était enfermé sous l’œil vigilent de Nash et de son maître.
-Maître, pardonnez mon impolitesse mais, je pense qu'il n'est poins très judicieux de libérer le corps de ce démon de sa prison. Intervint Nash.
-Je te rassure, je ne compte pas le dégager complètement. Seulement comme il est pour l'instant, il nous est impossible de le déplacer à travers notre portail de jonction. Expliqua l'homme toujours encapuchonné.
-Je vois. C'est en effet judicieux. Seulement que compté vous en faire ensuite?
-C'est très simple... Il eu un rictus mauvais. «Je compte tout simplement ressusciter le prince des ténèbres, puis il m'aidera dans mes plans de conquêtes!» Il retira sa capuche, ses yeux bleu-miroirs entouré de long cheveux argents auraient pût le rendre angélique si son expression n'incarnait pas le mal en personne:
-Oui grâce à lui moi Corvus je deviendrais le maître suprême de la Cité des Etoiles, puis du monde entier! MUAHAHAHAHAHAHA!!!!

Les Légendaires étaient en vu d'Oroban, suivi par les faucons d'argents qui se trouvaient une dizaines de kilomètre derrière. Ils n'avaient qu'une envie, arriver à temps.
A Oroban, Solaris était partie faire une promenade en solitaire; Lek avait rejoins Cha-Mya, Kira et Sirius; et Rhanis, Lilouka, Hugo-cha, Ketchana et Keï sortirent de la taverne. Sirius et Keï déclarèrent en même temps à leur interlocuteurs respectifs:
-Vous devriez vous méfier de Sadé, car si il est bien la personne que je pense, alors nous sommes tous en danger de mort.

A ce moment là, tous levèrent les yeux vers le ciel. Personne n'était superstitieux mais là... Des nuages noirs, une atmosphère lourde et moite, un orage s’annonçait. Une forme semblable à la faucheuse se dessinait dans le ciel. Comment ne pas y voir un présage de mort. Une était sûre, l'ombre de la faucheuse planait et sa grande faux risquait de s'abattre très prochainement sur Oroban.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 7 Oct - 22:38

Chapitre 12: Renaissance


Les Légendaires arrivèrent à Oroban, et se séparèrent afin de rechercher les Shykad dans les moindres recoins de la ville. Shimy, cherchant du côté du marché, repéra Lek et Cha-Mya:
-LEK! CHA-MYA! Appela t'elle. Les deux concernés se retournèrent et répondirent en cœur:
-Salut Shimy!
-Où est Solaris? Demanda l'elfe essoufflée par sa course.
-Elle m'a dit qu'elle allais se promener dans la ville, mais où, elle a pas précisé. Expliqua Lek.
-Quelque chose ne va pas? Interrogea Cha-Mya légèrement inquiète en voyant l'expression de la Légendaire.
-Votre copain Sadé... il fort probable que ce soit en réalité un être maléfique. Je dois absolument mettre Solaris en garde.
-Heu... tu sais que tu es la deuxième personne à nous dire ça. Déclara Lek de plus en plus mal à l'aise.
-Qui est la première?
-C'est moi. Répondit Sirius. «Car s'il s'agit bien du prince des ténèbres, alors je ferais mieux de ne pas rester avec vous, car ce démon a juré de m'envoyer six pied sous terre.»
-C'est problématique, cette ville est immense, et d'après vos dire, il est loin d'être un démon de troisième zone. Constata Kira. Sur ces mots, le groupe partit à la recherche de Solaris.
Pendant ce temps, Razzia qui cherchait du côté du centre-ville, tomba nez à nez avec Rhanis:
-Tient salut Razzia quel bon vent t'amène? Salua la jeune femme.
-Pas un bon vent hélaz. Zolariz est avec vous?
-Euh non elle doit être avec les autres. Répondit Lilouka qui avait un mauvais pressentiment.
-Un problème Razzia? Demanda Hugo-cha pas très rassuré.
-Ouai et pas un petit, il faut abzolument qu'on rejoigne les autres.
-Et quand on parle du loup, même pas la peine de bouger, les voilà qui arrive. Déclara Ketchana. En effet l'autre groupe arriva en trombe devant la taverne avec une mine qui ne présageait rien de bon.

_____________________

Solaris se promenait au sud de la capitale, elle profitait de sa ballade pour s’entraîner à utiliser son pouvoir. Soudain, une personne en ouvrant ses volet, fit tomber un pot de fleur de sa fenêtre. Alors que la lycéenne était directement menacé par l'objet en chute libre, elle leva son bras et ouvrit un petit portail qui absorba le pot, puis un autre à son niveau, duquel sortit ce même pot qui atterrit dans ses mains.
-Tu vois Sadé, c'est bien pratique ce don.
-C'est vrai qu'il t'aura au moins évité d'être assommé par ce pot de fleur. Taquina le démon. Solaris regarda autour d'elle et constata que les passant c'étaient rassemblé. Le propriétaire du pot de fleur arriva et se confondit en excuses:
-Je suis vraiment désolé. J'espère que vous n'avez rien.
-C'est pas grave. Tenez voilà vos fleurs, elles sont intact. La prochaine fois vous devriez les mettre ailleurs. Déclara la jeune fille avec un sourire. Tout à coup, des applaudissement se firent entendre. La lycéenne fit volte face, Nash se tenait assit sur un balcon, son regard signifiait clairement qu'il voulait la défier. D'ailleurs, il ne prit même pas la peine de formuler sa demande, car il lança directement une boule de feu sur Solaris, qu'elle renvoya illico presto à son propriétaire grâce à ses portails. Nash évita facilement son sort qui finis sa course dans le bâtiment de derrière, puis atterrit en face de la jeune fille en disant:
-Pas mal, je n'avais pas eu l'honneur de vous affronter la dernière fois, mais je constate que vous semblez avoir un fort potentiel.
-Merci du compliment. Solaris fit apparaître sa lance et se jeta sur Nash qui avait dégainé son épée.
Nash bloqua froidement le coup de lance de Solaris avec son épée et riposta en une feinte qui aurait pu s’avérer dangereuse si la hampe de la lance de la jeune fille n’avait pas été sur la trajectoire de l’assaut. Le serviteur des ombres fit un bond en arrière pour juger la situation. Bien qu’il soit un guerrier redoutable et redouté, il n’arrivait pas à prendre l’avantage sur cette damnée Solaris. Il fit un écart sur le côté et laissa passé la furie qu’était son adversaire. Il fondit sur la jeune fille tel un oiseau de proie et lui entailla le bras. Elle grimaça de douleur et mit un coup de pied sec à Nash et le toucha à la jambe ce qui le fit siffler de douleur. Aucun des deux n’arrivaient à prendre l’avantage. Nash sauta haut et Solaris fut éblouie pendant une courte seconde tandis que le guerrier retombait sur elle, sa lame placés de manière à mettre KO son adversaire. Solaris sauta à son tour et dans un crissement d’étincelles, la lame de la lance rencontra le métal de l'épée.


Solaris roula sur le côté, tentant tant bien que mal d’éviter les assauts de Nash et de répliquer par des assauts tout aussi furieux. Soudain, elle vit Nash bondirent très haut et atterrir sur le rebord d’un bâtiment. Une boule de feu quitta soudain les paumes du serviteur des ombres et Solaris eut juste le temps de matérialiser un portail dans lequel la sphère enflammée s’engouffra dedans pour rejaillir juste derrière Nash qui sauta avec une seconde d’avance pour esquiver. Une série de boule de feu fondirent à leur tour sur la jeune fille qui s’en débarrassa avec ses portails. Dans le domaine magique elle était certes moins expérimenté que Nash, mais son pouvoir lui conférait de meilleures capacités offensives et défensives que lui. Et cela se voyait, car elle prenait l’avantage.
Alors que le combat s'éternisait de plus en plus, Nash était exaspéré. Cette gamine n'était pas aussi mauvaise qu'il l'aurait cru. Elle ne contrôlait peut être pas son pouvoir parfaitement mais si elle continuait de la sorte il ne pourrait pas accomplir sa mission. il fallait trouver quelque chose et vite. Il stoppa son assaut se mit à applaudir.
-Heu on peut savoir ce qui te prend? demanda Solaris prise au dépourvu.
-Tu m'amuses, tu n'es peut être qu'une petite gamine doublée d'un hôtel pour démons mais tu es forte. Et cela me rend encore plus heureux car je n'ai pas eu d'adversaire valable depuis bien longtemps. Je vais avoir un réel plaisir à te ramener à mon maître. Je suis certain qu'il appréciera ta compagnie.
-Essaie donc pour voir! répliqua elle avec fureur.
-Tu ne dois pas te précipiter tête baissée Soli, tu ne contrôles pas assez ton pouvoir. Laisse moi t'aider.
-Fous moi la paix Sadé, je peux y arriver toute seule!
-Soli, il est bien trop fort pour toi et tu ignores toutes les ruses dont il est capable. Réfléchis un peu il nous a acculés dans un but précis et il compte bien parvenir à ses fins.
-Ça m'est égal! tu as bien vu ce qu'il m'a fait? Elle mit en évidence son bras qui portait des estafilades témoins de son duel. «Alors il est hors de question qu'il s'en sorte aussi facilement.»
Toute absorbée par sa dispute avec le démon, elle n'entendit pas le grognement rauque et fût frappée de plein fouet par une patte géante. Une minute... Comment ça une patte géante?
-Gnié mais? Mais... MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE CCAAAAA?! hurla elle en se relevant saisie de terreur.
Un énorme chien haut de deux mètres et longs de quatre possédant trois têtes était apparu devant elle et il était tout sauf un gentil chien chien comme celui de sa voisine. C'était vraiment pas de chance.
-Ha ha ha ha alors? Kragos te plaît? C'est une bête adorable, ne t'en fais pas il ne te fera pas trop de mal, du moins tant que je ne lui en donnerais l'ordre.
-SADE! J'AI BESOIN DE TOI, VITE CA URGE!!!
-Ha ça non, tu n'as pas voulu m'écouter, tu n'en a fais qu'à ta tête donc pour une fois débrouille toi et tâche de ne pas finir en pâté pour cabot. Ça ne m'arrangerait pas vraiment.
-Je te jure que si je survis à ça, c'est de toi dont je m'occuperais après ce clown. Menaça elle en roulant sur le coté cherchant à échapper au monstre par n'importe quel moyen. La lycéenne vit soudain une vieille poutre en bois abandonnée gisant près d'une poubelle. Parfais elle savait quoi faire à présent.
-Euh je te signal que tu te dirige vers cet adorable bestiole.
-Ferme la Sadé, je sais ce que je fais!! Houhou Médor, regarde le beau bâton que je t'ai trouvé! lança elle en le lui mettant bien en évidence devant les yeux. «C'est y pas un jouet magnifique çà?» Kragos fixa la démone de ses six yeux et le morceau de bois avec intérêt. sa queue remuait d’excitation.
-Hé Sadé si tu veux qu'on s'en sorte aide moi, maintenant!!!! Par chance, le démon consentit à lui prêter un peu de sa force.
-Allez, va chercher!!! Dit elle en lançant le plus loin la poutre. Kragos se mit à poursuivre le bâton, puis le mâchouilla avec grand plaisir.
-Pffiou c'était moins une, quelle chance que ce monstre soit aussi stupide. Soupira Solaris. A présent, il fallait se sortir au plus vite de ce guêpier mais comment y parvenir? Par un sort de magie élevée, Nash avait condamné toutes les issues, elle ne pouvait plus tenter de revenir en arrière dans n'importe quel sens sans être renvoyée avec violence.
-Qui m'a collé un cabot aussi débile que celui là?! Kragos! au pied tout de suite avant que je ne me fâche! Rugit le jeune homme. «Ne sois pas naïve, ce n'est qu'un court répit mais tu n'as pas la moindre chance de t'échapper avec le sort que j'ai lancé. Oh et à propos te l'ai je dit? J'ai jeté un charme de brouillage donc tes chers amis ne pourront pas t'aider.»
Nash siffla à plusieurs reprises, plus furieux que jamais jusqu'à ce que Kragos revienne la poutre dans ses gueules.
-Hum c'est le petit chien chien chéri à sa mémère ça! Tu l'aimes ta petite boule de poils. Sadé n'arrivait pas à réprimer le fou rire qui était monté en lui en voyant son ennemi dans un tel état.
-J'ose espérer que tu t'es bien amusé "grand prince des démons" car c'est le dernier bon moment que tu passes. Mon maître a beaucoup aimé les idées de Méraël à ton sujet sais tu?
-Je t'interdis de parler de lui, tu m'entends? Ça il n'aurait pas du le dire, plus jamais, personne ne le dépouillerait de ce qu'il avait de plus cher comme autrefois. S'il était revenu c'était pour une raison bien précise et personne ne l'en détournerait. Solaris se rua sur Nash qui esquiva les coups de lance avec grâce.
-Sadé, je t'avais dit de pas contrôler mon corps de la sorte?! Il n'est qu'à moi.
-Parles pour toi, j'ai vraiment envie de le buter à présent.... Ou alors si tu t'en sens capable fais le pour moi, pour notre amitié et... Pour mon ex fiancée que je n'ai pas pu sauver.
-Nan mais tu te rend compte de ce que tu me demande de faire là?! S'indigna elle.
-Vous parlez bien trop tous les deux. Il faudra remédier à ce problème une fois que mon chien se sera chargé de vous!! Kragos, mets là à terre immédiatement. Solaris ré-aperçut son autre adversaire sur sa gauche qui lui fonçait dessus l'écume aux lèvres prêt à la paralyser et sans doute l'amocher.
-Mignon mignon hein? Heu tu ne veux pas rejouer un peu? pas de réaction si ce n'est que le monstre continuait d'avancer sur elle de toute la rapidité dont il était capable. Plus rien à faire elle était acculée et n'avait pas la moindre place pour tenter quoi que ce soit.
Solaris tendit le bras devant elle et déclara d'une voix se voulant assurée:
-C'est ça viens voir par ici, je te réserve une petite surprise. La lycéenne ouvrit un portail qui absorba le monstre. Nash devina aisaiment le plan de la jeune fille et se mit à rire:
-Muahahaha!!! Bien essayé mais Kragos ne se retournera pas contre moi.
-C'est ce qu'on va voir. Elle ouvrit un second portail, mais à la surprise générale, ce ne fut pas le fauve qui en sorti, mais... son squelette.
-HAAAA!!! MON BICHON!!! Qu'est ce que tu lui as fait??? Hurla Nash horrifié devant la vue de son animal mort.
-Ben heu...
-Adieu bichon. Et bien Nash tu en tire une tronche. Aurais tu vu un fantôme? Se moqua Sadé. Nash bouillait de rage, alors qu'il s'apprétait à foncer sur Solaris avec l'intentions de la tuer, il se fit intérompre par Corvus qui vennait d'arriver:
-Il suffit, tu en a asser fait. L'homme au cheveux argenté se tenait au côté de son serviteur, un sourire machiavélique au lèvre. Derrière lui se trouvait un gros bloc d'arkania, Solaris pouvait distinguer une forme dedant, mais ce n'était pas le plus inquiétant. En effet Elle remarqua que Sadé jubilait et semblait vouloir échapper à son contrôle:
-Sadé qu'es ce que tu mi...
Tout ce passa très vite... Trop vite. Corvus fit apparaître une épée longue de deux mètres et brisa d'un coup la roche violette libérant ainsi son contenu. Soudain une lumière aveuglante engloba le lieu, une douleur atroce s'empara de Solaris qui s'effondra en hurlant. Elle cru qu'on lui arrachait son âme, mais elle se rendit vite compte qu'en réalité ce n'était pas ça. Sadé fut violement expulsé de son corps dans une explosion de lumière et un fraca assourdissant, puis... plus rien. Le calme revenu, Solaris exténuée releva sa tête. Devant elle se tenait un jeune homme, vêtu de noir, la peau pâle... presque blanche, de longs cheveux rouges sang attaché en queu de cheval, ses yeux d'or était froid. La jeune fille se releva péniblement et sourie:
-S.. Sadé c'est bien toi? Elle se dirigea en chancelant vers lui, ses jambes se dérobèrent sous elle, mais elle fût rattrapé par le démon. La lycéenne le regarda et fût heureuse, car elle pouvait enfin voir le visage de celui qu'elle hébergeait depuis si longtemps. Tout à coup, Solaris ressenti une vive douleur douleur au niveau du ventre. Le démon venait de lui planter une lame dans le ventre. Elle leva les yeux vers son visage sans émotion, et lui demanda d'une voix faibrile les larmes commençant à ruisseler le long de ses joues:
-P..pourquoi? O.. on est a..amis.
-Je n'ai pas d'amis, juste des pions. Je me suis contenté de me servir de toi pour ariver à mes fins. Tu m'as été très utile mais à présent tu ne me sert plus à rien. Et ce dont je n'ai plus besoin et bien je m'en débarasse tout simplement... Navré.
Il retira sa lame, et lacha la jeune fille qui s'effondra sur le sol inconsiente, gisant dans son propre sang.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 4 Mar - 10:48

Chapitre 13: Une haine millénaire; de l’innocence au désastre

Dans les rues d'Oroban, c'était la panique générale, des explosions, des bruits de combat, et les grognements d'une bête féroce dans le quartier sud en était la raison. Tandis que les faucons d'argent se retrouvèrent obligés de canaliser et rassurer la foule en détresse, Lek fonçait dans le sens opposé du flot de citoyens apeurés. Alors qu'il approchait du lieu de la bataille, une explosion lumineuse dans un fracas assourdissant retenti forçant le jeune homme à protéger ses yeux et ses oreilles. Quand le calme fut revenu, le guerrier se releva et marcha lentement vers le lieu du combat. En arrivant sur place, il reconnu Nash et le ''joueur de poker'' qui avait déclenché la bagarre à l'auberge, son regard se tourna ensuite vers l'homme qui lui faisait face. Lek remarqua vite la lame couverte de sang et quand il baissa les yeux au sol pour en repérer la raison, son cœur eu des ratés et son teint devint livide. En effet, il venait de voir Solaris baignant dans une mare de sang. Le jeune homme était pétrifié devant cette scène, d'une voix brisé empli de rage il marmonna:
-Enfoirer... P..pourquoi as tu fais ça? Qui es tu?
-… A ton avis? Répondit le démon d'une voix hautaine. A ces mots, le cœur du guerrier se serra encore plus, ce qu'il redoutait depuis quelque heures venait de se réaliser: Sadé les avaient bel et bien berné et trahit. Lek n'avait qu'une envie, égorger ce démon, seulement il savait pertinemment qu'il n'avait aucune chance face à lui, de plus sa priorité était Solaris qui si elle ne voyait pas un médecin dans les plus brefs délais irait rejoindre ses ancêtres dans l'au-delà. Le jeune homme prit son amie dans ses bras, et quitta le champs de bataille à la recherche de secours sous les yeux de Sadé, Corvus et Nash. Ce dernier demanda à son maître:
-On les laisse partir comme cela?
-A quoi bon leur courir après, j'ai des chose bien plus importante à faire. Conquérir le monde entre autre. Expliqua Corvus d'un ton maléfique. Les deux hommes et le démon quittèrent a leur tour cet endroit pour rejoindre leur base.
Lek qui courait pour rejoindre le plus vite possible les autres, tomba nez à nez avec Ikaël. Le commandant n’eut d'ailleurs pas besoin d'explication pour comprendre la situation, tous en laissant sa monture à Lek qui pour qu'il transporte Solaris plus vite au camps et en indiquant la chemin de ce dernier au passage, le faucon d'argent prit son arc et une flèche d'alerte rouge (made in monde elfique) et tira celle-ci dans les air et explosa dans un signal lumineux rouge qui se voyait à des kilomètres. Rhanis qui était avec Danaël dans le quartier est lui demanda:
-C'était quoi ça?
-Un signal de rassemblement utilisé par les faucons d'argent... c'est inquiétant. Répondit le chevalier. Au même moment dans le quartier ouest:
-Comment ça problématique? S'inquiétèrent Cha-mya et Hugo-cha.
-Le signal était rouge ce qui signifie qu'il y a un danger grave. Expliqua Sirius.
Tous ceux qui furent concernés par l'alerte se rassemblèrent en vitesse au campement des faucons d'argent situé à la sortie est de la ville. Lek arriva en trombe au camp et Solaris fut transportée en quatrième vitesse dans la tente médicale ou le médecin militaire entreprit les premier soins. Le reste des Shykad, les Toriokal et les légendaires arrivèrent quelques minute plus tard, le médecin sortie de sa tente et Ordonna:
-QU'ON ME RAMENE UN GUERISSEUR IMMEDIATEMENT!!!
Sirius s'avança et déclara:
-Je suis un guérisseur. Que ce passe-t-il?
-On a une blessée plus que critique, un jeune fille. Son ventre a été transpercé par une lame de 8cm de largeur, et elle présente de graves lésions au nivaux de l'estomac et du foie ainsi qu'une hémorragie stomacale.
-Je vois... Sirius entra dans la tente non sans apercevoir au passage Lek assis à quelques mètres, l'air hagard et ses mains et vêtements taché de sang.

Lilouka et hugo-cha s'étaient réfugiés dans les bras de Cha-Mya qui tentait sans succès de refouler ses propres angoisse sous les regard désolés et compatissants des soldats. Rhanis s'approcha de Lek qui se lamentait d'une voix fébrile:
-Si seulement je ne l'avait pas laissé seule.... si seulement j'étais arrivé plus tôt...
-Lek... Ce n'est pas ta faute, personne n'aurait pu prédire ce qui s'est passé... On... s'est tous fait avoir. Dit doucement la jeune femme. Le jeune homme leva la tête et vit que des larmes coulaient le long des joues de l'étudiante.
-Je n'ai... rien pu faire... Balbutia-t-il.
-Il vont la sauver et la soigner, bientôt elle sera de nouveau en pleine forme... c'est certain... En réalité c'est ce qu'elle voulait se persuader elle-même. Rhanis fondit définitivement en larmes et se blottie dans les bras de Lek en gémissant:
-J'ai si peur Lek... si peur de ne plus jamais voir son sourire...
-Je sais Rhan... elle est comme une petite sœur pour nous... chuchota l'étudiant en enlaçant tendrement celle qui pleurait contre lui.
Cela faisait plus d'une demi-heure que Solaris était en soin intensif et l'attente étaient insoutenable.


________________________


La magie était vraiment très utile et se n'était certainement pas Sirius qui dirait le contraire, car dans cette situation elle fut même indispensable. En effet, grâce à sa magie de guérisseur, le mage-chevalier réussi à stopper l'hémorragie et ainsi éviter la faucheuse d'emmener Solaris. Le guérisseur essuya les gouttes de sueur sur son front et soupira:
-fiuu... C'était moins une. Je serais intervenu quelques minutes plus tard que je n'aurais pas pu la sauver.
-En effet, cette jeune fille vous doit la vie. Heureusement que vous êtes un mage car à ce stade la médecine non magique ne pouvait plus rien pour elle. Rajouta le médecin militaire.
-Bon... Je n'ai plus qu'à désinfecter la plaie, puis à refermer le tout. Vous pouvez me passer l'alcool et les compresses s'il-vous-plaît? Le docteur donna des compresses imbibés d'alcool à Sirius qui nettoya activement la blessure.
-Fil et aiguille. Demanda ensuite le guérisseur, le médecin les lui tendit, et le mage-chevalier fit un peu de couture et referma avec soin la plaie.
A l'extérieur de la tente, tous le monde attendaient la peur au ventre. Lorsque Sirius sortie enfin dehors, les Shykad se ruèrent littéralement sur lui en demandant (ou plutôt en exigeant de savoir) comment allait leur amie.
-De justesse mais elle s'en sortira, pour le moment elle doit se reposer donc pas de visite. Expliqua Sirius.
Après un concerto général de soupir de soulagement (sonate pour soupir en Ré mineur), tous le monde se réunis afin de réfléchir sur les derniers événements passés.
-Bon, je récapitule. Primo, Nous avons un fou furieux et sa bande de sbires déjantés désireux de de conquérir le monde. Commença Ikaël.
-Mouai pas très original comme projet. Commenta Gryf.
-Secundo, On se retrouve avec un démon machiavélique de premier ordre en liberté prêt à trucider tous ceux qui se mettrons en travers de sa route. Et tertio, pou compliquer cette situation déjà suffisamment chaotique ces deux là se sont alliés. Un silence de réflexion s’abattit et ce fut Jadina qui le brisa:
-Néanmoins, même si les objectifs de ce Corvus sont clair, je me demande quel est celui de Sadé.
-D'après ce que j'ai vu de lui, le titre de ''roi du monde'' ne semble pas l'intéresser. Renchérit Ketchana.
-Mais alors c'est quoi son but? Exterminer les humains? Détruire le monde? Il ne massacre quand même pas juste pour le plaisir? Demanda Shimy énervée. Sirius et Razia baissèrent le regard vers le sol et les autres se fixèrent pensifs.
-La vengeance. Tous se tournèrent en direction de celui qui venait de dire ces mots et qui n'était autre que Keï qui venait de se lever.
-C'est la vengeance qui le motive et qui lui dictes ses action.
-Comment savez-vous cela? Interrogea Danaël.
-En réalité je connais très bien Irosadéran. Tout comme lui, je suis un démon appartenant à l'espèce des Spiritian. A l'époque, nous vivions tout deux dans la mythique Cité des Étoiles. C'était un grand prince destiné à gouverner notre clan, il avait un cœur noble et était juste. C'était quelqu'un de respectable, et respecté par les nôtres. Seulement, un terrible drame survint, chamboulant nos existences et faisant de lui ce qu'il est aujourd'hui.
-Quel était ce drame? Demandèrent posément Rhanis et Cha-Mya.
-Ma sœur qui était aussi la fiancée d'Irosadéran et qu'il aimait plus que tout au monde, fût assassinée sous ses yeux juste pour satisfaire l’orgueil de quelques humains avide de pouvoir.
Un frisson d’effrois et d'horreur parcouru l'ensemble du groupe. Tandis que Sirius retournait s'occuper de Solaris car connaissant déjà l'histoire, Keï débuta son récit:


_______________________


La légendaires Cité des Étoiles, un pays prospérant dans les lieux les plus secrets et inaccessibles d'Alysia. C'était la volonté de certains alysiens de fonder une nation où toutes les espèces pensantes de ce monde (monde elfique comprit) pourraient vivre ensembles en harmonie. Ce qui fût à la base une utopie, devint une réalité, la Cité de Étoiles dépassa même les attentes des plus optimistes. En effet, car en plus de vivre sur un même territoire, les habitants ne s'étaient pas regroupés par ethnies, mais tous s'étaient mêlés les uns aux autres, laissant de côté coutumes, religions... pour en créer de nouvelles convenant à chacun.
C'était le matin dans la capitale Reiteki-hoshi, je dormais paisiblement loin de me douter de ce qui m'attendais. Soudain, quelque chose s’abattit sur moi me réveillant en sursaut:
-Onisan debout vite! S'écriait ma petite sœur en me sautant dessus.
-Oui oui mais arête de me sauter dessus s'il-te-plais. Répondis-je encore à moitié endormi. Elle s'exécuta et descendit de mon lit pour courir dans toute ma chambre en me disant de me dépêcher. Je me levais en observant mon ''adorable'' petite sœur: une peau pale aussi douce que de la soie, de grands yeux dorés pétillants, de longs cheveux ébène aux reflet d'or attachés en deux chignons reliés par une tresse, et une petite robe de soie blanche pour la vêtir. Je l'interpellai, elle se retourna et trottina vers moi:
-Tu es bien joyeuse ce matin, il se passe quelque chose de spécial aujourd'hui? Lui demandai-je.
-Oui Iro, sa maman et son papa vont venir chez nous. S'exclama-t-elle.
-Oh je vois, et tu es très pressée de voir Irosadéran c'est ça?
-Normal onisan, Iro est mon namoureux. Expliqua-t-elle avec un immense sourire, qui me faisais fondre (c'est vrai quoi, comment résister à une bouille aussi adorable?). Je l'a pris dans mes bras et nous descendîmes dans la cuisine prendre notre petit déjeuné.
On avait beau être de la famille royale, nous vivions simplement. En effet, une des coutumes spiritian (qui a été reprise dans la cité) voulait que quelque soit le rang social, personne n'était supérieur au autres. Ma mère était au fourneaux et sourit en nous voyant.
-Bonjour Keï tu as bien dormis?
-Bonjour mère. Oui enfin jusqu'à ce que cette ''chipie'' ne me réveille à grand coup de saut dans mon lit.
-Mérou maman! Ma sœur quitta mes bras pour aller se blottir dans ceux de notre mère. «C'est quand qu'il arrive Iro?» Demanda t-elle innocemment.
-Mérou mon ange. Ton petit ami arrive dans une heure environ. Allez, mangez et préparez vous.
Nous nous exécutâmes, puis une heure plus tard, nos invité arrivèrent, mon père ouvrit la porte et accueilli nos convives:
-Bonjour, Ignir, Elicia! Salua mon père.
-Bonjour Aragorn. Liina n'est point avec vous? Salua à son tour Ignir.
-Ma femme se prépare dans la salle d'eau, mais entrez donc.
Les invité entrèrent dans la maison et me saluèrent ainsi que ma mère, puis l'attention se tourna vers ma sœur. Elicia s’accroupit face à elle et engagea la conversation:
-Mérou princesse tu vas bien?
-Mérou madame Elicia. Oui je vais bien, et vous?
-Je vais bien. Alors dis moi ça te fais quel age maintenant?
-Hum... Ma sœur fit une moue de réflexion adorable en comptant son age sur ses doigts, puis elle tendit sa petite main et répondit en souriant de toutes ses dents:
-J'ai quatr.. euh... cinq ans! Soudain, une tornade rouge l'attrapa et la serra dans ses bras, ce qui provoqua un rire collectif. En effet, la ''tornade'' n'était autre que Irosadéran qui était ravit de revoir son ''namoureuse''. Durant toute cette journée, ce fut joie, rire, jeux, et discussion d'adulte que je ne suivait pas sur les deux petits fiancés. En début d'après-midi, un photographe (car oui notre pays à développé la technique de la photographie) est venu prendre des photo de nos deux familles ainsi que de ma sœur d'Irosadéran et moi.
C'était vraiment le bon vieux temps de l'insouciance où nous étions tous heureux, et j'étais à mille lieux de m'imaginer que quelques années plus tard, un drame allait bouleverser et détruire nos vie.

11 ans plus tard, je m'entraînais avec Irosadéran à l'épée (et étais entrain de me prendre une raclé au passage) sous le regard amusé de ma jeune sœur. Je vis nos amis arriver: Chacreb-leu, un jaguarian de 17 ans à la fourrure grise et bleu, toujours de bonne humeur mais avec un humour plus que douteux; Kaïla, une elfe de 18 ans aux cheveux et yeux violets, très chaleureuse et sérieuse; Odion, un piranhi de 18 ans pas très bavard mais en qui on peut avoir confiance; Meghasli (une chiridelle de 20 ans) et Aldouin (un galina de 21 ans), le couple inséparable (quand on pense qu'à l'extérieur ces deux espèces se sont carrément entre tué...); et Eldaël un humain de 19 ans aux cheveux blond mi long et aux yeux bleus, mon meilleur amis et chevalier des plus doué à l'épée. Ce dernier me fit un signe en ricanant car je venais de tomber suite à une feinte de mon adversaire.
-Yo Keï, encore entrain de te prendre une dérouillé à ce que je vois!
-Salut Eld! Tu voudrais pas prendre ma place par hasard? Avant que je me fasse laminé pour la 6ème fois d'affilé.
-No problème. Eldaël dégaina son épée et fit face Irosadéran.
Après un duel palpitant qui fini sur la victoire (très serrée) de mon futur beau-frère, Eldaël lança un nouveau défit à Irosadéran:
-Hey Iro, je te pari 30 kishu que j’atteins plus de cible que toi au tir à l'arc.
-Pari tenu, je vais te flanquer une raclée supplémentaire. Un frisson de panique me parcouru moi et les autres. En effet ces deux la étaient pire que des dangers public avec un arc en main, ils étaient tellement pas doués avec cette arme qu'ils arrivaient on ne sait comment à détruire tous ce qui ce trouvaient autour de la zone de tir. Malgré nos divers protestations et diversions pour les dissuader de faire ce concours, nous n'avions réussis qu'à les énerver et donc les motiver plus dans leur stupide idée. Nous allâmes vite nous planquer, tandis que les deux autres idiots bandaient leurs arcs. Ils décochèrent leurs flèches et la catastrophe se produisit: arrachant quelques arbres au passage, les deux flèches se plantèrent dans la falaise déclenchant un avalanche de rochers, nous dûmes fuir en faisant les acrobates afin de ne pas finir aplatis comme des crêpes.
-Oups... Lancèrent Irosadéran et Eldaël en voyant le résultat de leur concours. Soudain ils déglutirent et se retournèrent peu rassuré. En effet, ma sœur, Chacreb-leu, kaïla, Odion, Aldouin, Meghasli et moi même leur faisaient face en les foudroyant du regard:
-Bravo, très réussi... Commençais-je énervé.
-Si votre objectif était de nous tuer, alors continuez comme ça vous êtes sur la bonne voie. Continua Chacreb-leu.
-On vous avait pourtant interdit de toucher à un arc. Rouspéta Meghasli.
-Vous savez pertinemment que vous êtes nul et dangereux avec cette arme en main. Renchérit Aldouin.
-Encore heureux qu'il n'y avait personne d'autre ici sinon je n'imagine même pas le désastre. Pesta Kaïla. Les deux concernés par les reproches reculèrent doucement en bredouillant des excuses, car le pire arriva pour eux:
-ELDAËL! IRO! VOUS N'ÊTES QUE DES BOULETS SANS CERVELLE! JE VAIS VOUS TUEEER!!! Vociféra ma sœur en se jetant sur eux lance (dont j'ignorais la provenance) et magie de l'air dégainée.
-ON EST DESOLEEEEEEE!!! S'exclamèrent mes deux amis en prenant la fuite poursuivi par tout le groupe sous les regard mi amusé et mi blasé des habitant de la capitale.

Quelques semaines plus tard, tous les spiritians de Reiteki-hoshi et des autres villes firent leur traditionnel pèlerinage déca annuel au temple de Shinseina hoshi afin de célébrer le dieu Acnowlogia le protecteur de La Cité et du peuple spiritian. Ma jeune sœur souffrant d'une gastro bien virulente du rester chez nous, seulement si l'absence de ma sœur était ''normal'', je n'avais pas vu Irosadéran depuis notre départ, et je soupçonnais le fait qu'il ai réussi par je ne sais quel moyen à rester dans la capital sans ce faire remarquer pour pouvoir veiller sur sa fiancée. Son comportement me faisait doucement sourire, au moins j'étais sûr qu'elle serait entre de bonnes mains après le mariage. Hélas, si j'avais eu le don de voir le futur, j'aurais sans doute fais comme lui et serais resté à la maison, car si le pèlerinage c'était déroulé sans encombre, à notre retour, je pu constater qu'il n'en était pas de même à Reiteki-hoshi où une atmosphère des plus lugubre et un silence de mort régnait. Et pour cause, des centaines de cadavres gisant dans une mer de sang s'étendait devant moi et ceux de mon espèce. Un carnage, il n'y avait pas de mots assez puissant pour décrire cette scène d'une horreur absolue, car il fallait le préciser, c'était la toute première fois que la Cité des Étoiles faisait face à un tel drame. Et pour ne rien arranger, un mauvais pressentiment gagna mon esprit, je couru chez moi afin de vérifier si ma sœur allait bien... personne. Je fonçais alors chez Iro en pensant qu'il l'avait mise en sécurité... personne. Alors que complètement paniqué et au bord de la crise de nerfs je cherchais dans toute la ville les deux ''disparus'', je tomba soudain nez à nez avec un Eldaël dévasté, en larmes et en état de choc.
-ELD! REPREND TES ESPRITS PAR PITIE!!! Hurlais-je en secouant mon ami comme un prunier.
-K.. Keï... c'est toi?
-Que c'est il passé ici bon sang, et où sont passé ma sœur et Iro? Lui demandais-je affolé.
-J..je suis désolé Keï... Je n'ai... pas réussi... à l'en empêcher...
-De quoi? Dis moi tous Eld. Lorsque mon meilleur ami m'apprit les funestes nouvelles, mon monde s'effondra, je fus plongé dans le désespoir le plus total. En un instant je découvrais que Méraël, le père d'Eldaël projetait depuis longtemps de visiter d'autres mondes, pour cela il a construit un immense portail dimensionnel, et a profité de l'absence des spiritians afin de sacrifier ma sœur pour fournir l'énergie nécessaire à sa machine. Et pour éviter les ennuis ce monstre avait enfermé son propre fils dans un cachot. Seulement il n'avait pas prévu qu'Irosadéran serait encore là, hélas ce dernier arriva trop tard et il ne pu que voir sa fiancée mourir sous ses yeux. Eldaël m'a ensuite raconté que c'était Irosadéran qui avait fait ce massacre avant de s'enfuir de la Cité.



___________________


-Eldaël? Ce nom me dis quelque chose. Réfléchissait Ikaël encore un peu secoué par ce récit.
-Normal, il s'agit du nom du fondateur de votre armée. Expliqua Keï. «Et si je ne me trompe pas vous mon commandant et votre frère êtes ses descendants.»
-En effet, mais comment savez vous cela? Demanda Danaël perplexe.
-C'est très simple, après le drame, votre famille c'est divisé en trois branche distinct. Le clan Taka, celui d'origine qui est resté dans la cité, représenté par Konayaël le fils aîné de Méraël. Le clan Halcon, qui fut crée par Eldaël le fils cadet de Méraël, et dont vous êtes les actuel représentant. Et le dernier clan dirigé par Djimaël, le frère de Méraël, et qui est allé de l'autre côté du portail.
-Je vois donc le prince des Ténèbres assassine tous les membres de notre famille pour se venger. Constata Danaël.
-Oui et vous feriez mieux de faire attention car vous êtes ses prochaines cibles. Mit en garde le démon.
-J'y pense, cela signifie que les Shykad seraient les descendants de ceux envoyés sur Terre grâce à ce maudit portail. Déclara Jadina.
-Effectivement, mais heureusement je doute qu'il puisse savoir qui est le descendant de Djimaël.
Lek vit que Rhanis tremblait et avait le visage blême. Il s'approcha d'elle et lui demanda doucement:
-Qu'y a t-il Rhan?
-Lek... Je suis mal, un jour j'ai regardé l'arbre généalogique de ma famille et il s'avère que... ce Djimaël est mon ancêtre. Murmura Rhanis.
-Ce n'est rien, ce démon ne peut pas être au courant de ce détail. Rassura le jeune homme.
-Sauf que Solaris était avec moi à ce moment là. Le visage de Lek se décomposa, horrifié par la tournure des événement. Keï qui avait réussi à percevoir leur conversation retint un juron:
«Et merde...»

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre deux mondes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux mondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ABC Studios] Ghost Whisperer - Mélinda Entre Deux Mondes (2005-2010)
» [EuropaCorp] Arthur 3 : La Guerre Des Deux Mondes (2010)
» " Arthur 3 : La guerre des deux mondes "
» Entre deux ciels
» [XO Editions] Oksa Pollock : Le coeur des deux mondes" (T3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next Génération :: Archives des fictions-
Sauter vers: